Ouverture du forum ; « Rejoignez nous les p'tits loups on vous mangera pas ! »  .
Divertissement ; « Resultat du concours de la meilleur fiche ici ! »
Actualités ; « Lancement d'une intrigue, venez la commentez ici ! »

AuteurMessage


avatar



Messages : 75
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23
Localisation : Le QG des Forces de l'Ordre


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Sommes nous réellement du même côté ? [ PV Mael ] {Yaoi (léger)} [TERMINE] Sam 16 Avr - 12:33

Qui es-tu ?
PV Mael

    Je ne suis qu'un pion ... qu'un pion...
    Depuis plus de deux heures je me tourne... me retourne dans mon lit... quelle heure est-il déjà ? 4h ? Peut-être moins, peut-être plus, je perd la notion du temps dans cette cellule. Depuis ma rencontre avec la Rebelle, elle m'obsède et me fascine en même temps. Mais elle ? Se souvient-elle au moins de mon visage ? Voir de m'avoir rencontré ? Comment savoir ? Je pousse un long soupir ... Quelle vie misérable. Peut-être ai-je une chance de m'en sortir ... peut-être, mais est-ce vraiment ce que je veux ? Une vie palpitante, toujours à devoir échapper à la Police... au moins là, il me reste un minimum de liberté. Je me surprend à penser ça. Comment puis-je penser ça ?!
    Nouveau soupir, je ne dois pas tomber aussi bas qu'eux ! Mes dents se resserrent.

    Depuis quelques jours, c'est comme ça tous les matins, je me réveille, impossible de me rendormir ... mais, c'est le seul moment de la journée où je peu réfléchir calmement et me remettre les idées en place. Je finis souvent par m'apitoyer sur mon sort ... quelle ironie !

    Quelqu'un frappe à la porte - ou plutôt, elle est prête à céder sous les rouées de coups -. Une voix m'indique qu'il que je me lève, il n'attend même pas de réponse - a quoi bon attendre qu'un muet parle ? - et s'en va. Il doit être 6h... que vais-je devoir faire encore aujourd'hui ? Je me lève et regarde mon reflet dans la glace. Ce n'est qu'hier que j'ai découvert la marque qu'ils m'ont laissé. Un tatouage "ALIAS" en bas du cou, juste là où ils ont inséré la puce, j'imagine. Cette marque, est-ce pour me rappeler mon esclavage, ou me faire culpabilisé si je m'enfuis ? Je ne sais pas. De toute façon, m'enfuir, à quoi bon ? Je sais que mon pouvoir va bien au-delà des leurs, mais, ils sont tellement nombreux que je ne pourrais survivre ... seul en plus.
    Là n'est pas la question. Je m'habille ... je reste un moment devant l'armoire, que mettre ? D'habitude ce sont les filles qui reste des heures scotchée à leur garde-robes sans savoir quoi mettre, mais, j'aime assez faire attention à mon image. Devant moi s'étale une infinité de chemises, variant du noir au blanc, passant par les couleurs primaires. Je souris, je me souviens encore quand un policier tout bedonnent m'avait offert tous ces habits. Ils pensaient peut-être m'amadoue !
    Bref, j'opte pour une chemise blanche et ... un jean. Tous ce temps pour ... ça !
    Je passe à la salle de bain, remet en ordre quelques mèches qui auraient osé se rebeller et ouvre la porte. Le couloir ... c'est un couleur bordé - non pas de fleurs - mais de policiers qui surveillent mes moindre gestes. C'est assez déstabilisant au départ, chez toi tu es tranquilles, tu sors du lit la tête dans les nuages encore mal réveillé, mais là, il faut être présentable dès la première heure ! C'est au détour d'un couloir que je croise un visage qui me semble avoir déjà croisé. C'est ma petite main furtive qui attrape son bras et qui fait que... nous nous retrouvons face à face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 73
Date d'inscription : 22/12/2010


« Identité »
Clan, Sous clan: Police, Humans
Race: Démon
Plus:

MessageSujet: Re: Sommes nous réellement du même côté ? [ PV Mael ] {Yaoi (léger)} [TERMINE] Sam 16 Avr - 16:02


    Peu me chaut d'obéir. Je ne suis pas le genre de personne qui fait preuve de beaucoup d'obéissance envers ses supérieurs. À quoi bon obéir à ces hommes-là ? Ce n'est pas comme si ils étaient plus importants qu'une personne aussi spéciale que moi. Je suis un démon, moi. Par définition, je suis juste en dessous du rang de dieu. Je suis une sorte de demi-dieu! Comment se fait-il que je sois si bas placé dans leur hiérarchie bancale ? Une personne de mon rang.

    Le soleil ne s'était pas encore levé lorsque j'ouvris les yeux ce matin-là. Je me levai promptement puis allai vers l'armoire de ma chambre qui ressemblait à toutes les autres. Je venais de me rendre compte que je mettais tous les jours la même tenue : une veste pourpre, un mini-short, des bas et mon nœud rouge. La douceur de la soie contre mes jambes étaient vraiment une sensation très agréable et porter des bas ne me dérangeait donc pas. Avant même de m'en rendre compte, j'étais déjà en train d'arpenter les longs couloirs des Forces de l'Ordre.
    « Quelle belle journée n'est-ce pas ? » C'était la question que tous ces lâches me posait. Avaient-ils peur de moi ? Après tout, le soleil n'était même pas encore levé. Comment pouvaient-ils qualifier la journée de ''belle'' ? Ils avaient donc peur de moi. Je n'avais pas une réputation de violeur en série quand même ? Ils étaient tous consentants! Enfin bref, je m'avançais vers le panneau d'affichage des missions lorsqu'on me pris par le bras. Je me retournai brusquement. Qui était-ce ? Une connaissance ?
    Une fois en face de lui, je m'en rendis compte. Je ne le connaissais absolument pas. Son visage ne me disait rien. Qui était-il ? J'observais son visage, il n'était pas très déplaisant à voir. Il était même mignon. Je lui souris :


    - « Bonjour, que veux-tu donc ? »

    Je remarquai alors le ''ALIAS'' tatoué sur son cou. C'était donc le magicien muet ? J'en avais déjà entendu parlé. Il n'était quand même pas venu pleurer sur son sort auprès de moi ? Ahah, sort! Que je suis drôle parfois. Sort, magicien, vous comprenez ?
    Enfin bref, je le regardai en levant la tête, vu la taille qu'il faisait par rapport à moi. Je n'aime vraiment pas être coincé dans ce corps d'adolescent en rut. Je plongeai à présent mes yeux si bleus dans les siens puis attendis sa réponse.

‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗
La liberté consiste à choisir entre deux esclavages : l'égoïsme et la conscience. Celui qui choisit la conscience est l'homme libre.

Spoiler:
 


Dernière édition par Maël le Dim 17 Avr - 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 75
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23
Localisation : Le QG des Forces de l'Ordre


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Sommes nous réellement du même côté ? [ PV Mael ] {Yaoi (léger)} [TERMINE] Sam 16 Avr - 20:45

    A peine quelques secondes après ce contact, il se tourne vers moi. C'est une réaction qu'on ne peu maîtriser, un espèce de choc électrique qui parcours tous le corps en quelques secondes. Le corps qui devient tout mou et le visage qui rougit légèrement. Mais que m'arrive-t-il ? En plus, quand je relève les yeux, il me contemple d'un regard bleu tellement ... intense ... ! Il n'a pas l'air de me reconnaître, jusqu'à qu'il tombe sur la Marque et son visage s'éclaire ... un si beau visage... Puis il prend la parole d'une voix douce pour me demander ce que je lui veut. C'est une très bonne question. Pourquoi l'ai-je arrêté comme ça, dans la couloir, au milieu des policiers. D'un coup, je me sent très bête là, tout seul... et je me surprend a beaucoup apprécier la présence de cet inconnu - Inconnu qui me dit quelque chose quand même ! - Je ne sais pas quoi lui répondre... mais en même temps, je ne peux pas lui répondre... Roh! Mes idées ont tellement tendance à se mélanger, je n'arrive plus à penser correctement !

    Dans cette situation ... cela devrait être moi qui l'a débloque, mais là... Pfff, je suis vraiment un cas désespéré. Je tâte ma poche, mon cœur fait un grand "BOUM", mon bloc note ! Je n'ai pas mon bloc note ! Une sueur froide parcours mon dos. La seule solution que j'avais trouvé pour me sortir de ce mauvais pas était de m'excuser et de lui dire - ou plutôt écrire - que je l'avais pris pour quelqu'un d'autre. Mais là, je n'ai plus aucun moyen de communication ! Il doit vraiment me prendre pour une personne étrange.

    Je prend mon courage à deux mains et me force à le regarder d'un regard suppliant, espérant qu'il comprenne mon embarra. Comment expliquer avec des gestes ? Roh ! Pis merd*, je vais l'emmener boire un coup, j'aime trop sa présence pour m'en séparer. C'est dans cette pensée que je lui attrape le bras et l'emmène vers le petit bar privé des force de l'ordre. Il n'est jamais très remplit, sauf les samedis soirs où il reste toujours bondé ! Je ne sais pas vraiment ce qui me prend de payer un vers à quelqu'un que je ne connais pas, mais là, c'est plus fort que moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 73
Date d'inscription : 22/12/2010


« Identité »
Clan, Sous clan: Police, Humans
Race: Démon
Plus:

MessageSujet: Re: Sommes nous réellement du même côté ? [ PV Mael ] {Yaoi (léger)} [TERMINE] Dim 17 Avr - 17:19

    Il semblait perdu et ça m'amusait de le voir comme ça. Avait-il par hasard oublié son bloc-note ? Sûrement. Il me regardait avec un regard qui appelait à la compassion et, en bon acteur que j'étais, je continuais à lui sourire comme un idiot. Soudain, il commença à m'emmener avec lui... Qu'est-ce qui lui prenait ? Bon, comme j'étais dans un bon jour, je laissai aller et je lui serrai encore plus fort la main.
    Ne vous ai-je pas déjà dit que je n'aimais pas obéir ? Sûrement, et l'accompagner ainsi était plutôt comme une forme de soumission pour moi. Je vis enfin vers où il m'amenait : le bar. Ce très cher bar où j'ai pu conclure tant de rendez-vous... J'espérais qu'il ne comptait pas sur moi pour payer car je n'avais pas vraiment beaucoup d'argent sur moi. De l'argent en général, j'en ai mais j'oublie tout le temps d'en prendre sur moi tellement cela me paraît futile. L'argent ne sert à rien, les humains sont-ils si simplets à vouloir tout acheter ?
    Voyant où il m'emmenait, je passai donc devant lui et se fut moi qu'il le tirait vers le bar. Il ne fallait quand même pas me prendre pour un agneau soumis! Je m'arrêta au comptoir où je m'assis sur une chaise haute et lui lâcha la main, attendant qu'il fasse de même.


    - « Montre-moi ce que tu veux et je te le commanderai. »

    Accompagné d'un petit sourire, je devais paraître tellement angélique. Je ne faisais que le paraître du moins. Le barman arriva alors.

    - « Salut Maël, tu veux quoi ? Comme d'habitude ? »

    - « Ouais, un milkshake à la vanille. Ah et attends aussi sa commande à lui. »

    Ah Maël. Parfois tu es bien trop gentil et ta bonté te perdra imbécile! Mais comment résister à ce joli minois tout innocent ? Surtout qu'il ne paraissait pas très dangereux, contrairement à ce que j'ai pu entendre à propos de ses capacités. Enfin, il valait mieux que je ne me le mette pas à dos. On sait jamais, il pourrait peut-être me servir un jour.

‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗
La liberté consiste à choisir entre deux esclavages : l'égoïsme et la conscience. Celui qui choisit la conscience est l'homme libre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 75
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23
Localisation : Le QG des Forces de l'Ordre


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Sommes nous réellement du même côté ? [ PV Mael ] {Yaoi (léger)} [TERMINE] Dim 17 Avr - 23:05

    Arrivant en vu du bar c'est lui qui prend les commandes, il passe devant et attrape ma main. Si j'étais encore doté de la parole, j'aurais lâché un petit cris simplement misérable. Apparemment, il n'a pas trop mal prit mon idée, vu que maintenant, c'est lui qui me tire jusqu'au bar. En grand habitué, il prend un tabouret et s'assoit. Comme il m'invite à prendre quelque chose je prend moi-même un tabouret et m'assois à ses côtés.
    Je viens rarement ici... quoi que de temps en temps, mais je reste quand même beaucoup plus discret que lui. Lui, on a l'impression que tout le monde le connait, toutes les personnes présentes - okay, il n'y en avait que deux, le barman et la serveuse - l'avaient salué comme un grand client. C'est peut-être le seul pilier de bar qu'ils ont la semaine ? Ça me ferait bien rire ! Il me regarde et me lance un sourire... m'est-il vraiment destiné ? Sans savoir je sent encore cette chaleur m'envahir... heureusement, il se tourne pour parler au barman.

    Bref, je divague moi... j'attrape la carte et l'examine un moment. D'habitude... j'aurais pris un truc alcoolisé pour oublier un peu tout ça... pour m'envoler de cette réalité. Mais là, ce n'est que le matin, je vais éviter de passer pour un pochtron. On est le matin... j'ai besoin d'un truc pour rester en pleine forme. C'est comme ça que je lui montre une tasse de café corsé ! Le barman voit où se pose ma main et prend en commande ce que je désire. Suis-je réellement une sorte de Légende pour les Policiers ? Car lui, il n'a pas cherché à comprendre et a tout de suite comprit ma requête. C'est assez étrange. Un piège ? Pourquoi un piège ici et maintenant ? Je suis en train de me faire des films. Oui, faut que j'arrête et que je me concentre sur le moment présent... je suis plutôt en bonne compagnie après tout. Je souris, à lui ou à moi-même, je ne sais pas.

    Le café arrive et j'en bois une longue gorgée. Quelle agréable sensation cette chaleur qui coule dans la gorge. Cette gorge qui me parait si inutile. Cette gorge qui est trop souvent sèche... cette gorge dont j'avais oublié l'existence... ou presque. Pourtant, je n'arrive pas à me détacher des idées que je me fait. En cette pensée, je sent toute la terre prête à se soulever au moindre mouvent louche de celui d'en face. Une pensée pas très discrète... ma main s'est crispée sur mon genoux d'où dégouline le sable que j'ai fait apparaître sans m'en rendre compte. De toute façon... il doit bien connaître mes pouvoirs si il a reconnu mon tatouage.

    Je lève la tête vers lui, je ne sais pas si il a vu mais... il regarde ailleurs en tout cas...enfin, peut-être pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 73
Date d'inscription : 22/12/2010


« Identité »
Clan, Sous clan: Police, Humans
Race: Démon
Plus:

MessageSujet: Re: Sommes nous réellement du même côté ? [ PV Mael ] {Yaoi (léger)} [TERMINE] Lun 18 Avr - 0:36

    Café ? Comment pouvait-il aimer cette chose si amère ? Il faut dire que je n'aime pas les choses amères mais il n'avait pas vraiment une tête à marcher au café. J'aurais plutôt pensé qu'il prenne quelque chose d'un tout petit peu alcoolisé mais sucré. Après tout, chacun ses goûts.
    Mon milkshake arrivait enfin et je commençai à le boire à la paille. C'était si doux, si froid, si sucré. Les humains peuvent parfois être bien bêtes mais ils ont créés des choses si agréables au palais... Je commençais à regarder les nouveaux panneaux de glaces que le bar avait récemment acheté pour moi apparemment, vu que je semblais être le seul qui ne buvait pas de la bière ou du whisky dans ce bar. Qu'est-ce que je prendrais la prochaine fois ? Vanille, chocolat ? Ou même fraise ?
    Alors que je ne regardais pas Alias je sentais que son pouvoir commençait à être perturbé. Avait-il trop cogité ? S'était-il rendu compte que je n'étais pas quelqu'un de très honnête ? La deuxième éventualité était en train de me perturber, moi. Soudain, il l'utilisa. Je le sentis. Après tout, il était si proche de moi, comment pouvais-je ne pas sentir qu'il utilisait la magie ?! Je détournai brusquement la tête pour regarder ses mains et le filet de sable qui s'en écoulait. Bon, s'il n'avait pas découvert que je l'utilisais, autant jouer la comédie jusqu'au bout. Il me regardait lui aussi, d'un air gêné.
    Je levai alors la tête pour le regarder dans les yeux puis posai mon coude sur la table et mis ma tête dessus. Aller Maël, encore un sourire, ça ne peut pas te tuer :


    - « Tu as du mal à contrôler ta magie quand tu éprouves des sentiments trop forts ? »

    C'était une évidence qu'il avait du mal, peut-être ai-je fait ça pour enfoncer le couteau dans la plaie ? Sûrement. Enfin, j'espérais qu'il prenne ça comme un signe de compassion. Je fis de grands gestes avec la main gauche tout en lui disant :

    - « J'ai toujours été passionné par la magie, même si je fais partie des Forces de l'ordre. J'ai comme été forcé d'y entrer... Enfin bref. Ton café te plaît ? »

    Et voilà Maël, c'est dans la poche. Parfois ton intelligence me surprend. Enfin, je parlais toujours d'une voix apaisante et en souriant, de peur qu'il ne se méprenne quant à mes intentions qui étaient pacifiques (enfin, pour le moment). J'attendais sa réponse, bien qu'il allait se contenter de parler avec des gestes.

‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗
La liberté consiste à choisir entre deux esclavages : l'égoïsme et la conscience. Celui qui choisit la conscience est l'homme libre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 75
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23
Localisation : Le QG des Forces de l'Ordre


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Sommes nous réellement du même côté ? [ PV Mael ] {Yaoi (léger)} [TERMINE] Lun 18 Avr - 20:40

    J'avais à peine relevé la tête qu'il planta ses iris d'océan dans les miens. Et voilà cette sensation qui revient à l'attaque. En un regard, je m'emballe. En un regard, il me tétanise. En un regard, je suis sûr qu'il arrive a voir ce que je ressens. Je secoue la tête, je ne dois pas me laisser partir comme ça ! C'est totalement irréaliste. Il faut que j'arrête de croire à ses bêtises, c'est impossible. Il faut que je me fasse une raison : la perte de la parole m'a été fatale : je suis en train de délirer ! Oui, je délire et je part, je plane... je suis à l'ouest !

    Allez Mika... revient ! Tellement plongé dans mes pensées, j'entends à peine Maël exposer son idée qui... est tellement vraie que je ne peux le nier. Je ne fais plus qu'un avec mon élément, c'est toujours ce que mon Maître a cherché à me faire comprendre, mais ne faire plus qu'un signifie aussi laisser de sa propre personnalité à son pouvoir. Être en totale fusion signifie aussi qu'à la moindre émotion forte l'élément ce mette à réagir de la façon que tu lui a apprise. Des élémentalistes sont devenus fou avec ça... ils n'arrivaient plus rien à contrôler et leur propre pouvoir s'est retourné contre eux... Mais, ils étaient vieux et fous, j'espère que cela ne va pas m'arriver ... tout de suite du moins !

    Mon attention n'était pas du tout où elle devrait être, elle était focalisée sur mon pouvoir pour essayer de le calmer, alors que le jeune policier en face de moi était en train de faire des moulinets en l'air et prononcer des paroles dont le sens ne parvint pas à mon cerveau... mon cerveau qui fonctionnait à deux cent à l'heure pour essayer d'échafauder un maximum de possibilités en un minimum de temps pour éviter de m'enfoncer plus que je ne le suis déjà. C'est un élément inattendue qui me "sauve". Le collier, mon seul héritage, se met à chauffer autour de mon cou et je sent tout de suite l'énorme pression redescendre. Ouf. Je ne cherche pas à comprendre, il vient de me sauver la mise. Mais le mec là, à m'insulter comme il l'a fait, ne va pas passer un bon quart d'heure. D'une traite je finit mon café. Je jette un coup d'œil aux alentours ... le barman et la serveuse sont partis, tant mieux. Je lève un regard assassin vers le traitre, celui qui vient de m'humilier. Sans attendre une seconde de plus, je lui bondis dessus, est-ce vraiment raisonnable ? Je n'y pense même pas, la seule chose que j'ai en tête : c'est de lui faire la peau à ce conn*r* !

    Ça y est, je suis sur lui, par terre, le corps remplit de haine et qui n'attends qu'un chose : lui arracher le cœur ! Un main sur son col, l'autre sur le carrelage, cette dernière est très vite trempée dans la boue. De la boue qui passe par tous ses états, de quoi donner mal à la tête à n'importe qui. Je suis prêt à lui envoyer un bon point dur quand... un je-ne-sais-pas-quoi me retient. Ma folie tombe et... je me met à l'embrasser fougueusement... sans vraiment lui laisser le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 73
Date d'inscription : 22/12/2010


« Identité »
Clan, Sous clan: Police, Humans
Race: Démon
Plus:

MessageSujet: Re: Sommes nous réellement du même côté ? [ PV Mael ] {Yaoi (léger)} [TERMINE] Lun 18 Avr - 21:47

    Je sentis brusquement le carrelage dur et froid contre mon dos. Que s'était-il passé ? Alias était sur moi. Complètement. Il pensait qu'il serait le dominant ou quoi ? Comment pouvais-je accepter un affront pareil ?! Mais... Il m'embrasse là... Je ne pensais pas que mes phéromones étaient si puissantes... Il faudra que je note ça pour la prochaine fois tiens.
    Bon Maël. Réveille-toi. Tu ne vas quand même pas le laisser te dominer ?! Tu me déçois vraiment Maël. Bon, je devais agir avant qu'il ne prenne totalement le dessus. Déjà, je le poussai bien qu'il résiste autant. Mes yeux avaient sûrement déjà du passer à ce rouge si profond comme à chaque fois où l'excitation est trop élevée. J'essayais de ne pas utiliser de trop de ma force, il trouverait ça louche sinon. Mais il ne voulait pas bouger, il était tellement crispé... D'un coup violent, je le poussai puis me mettais sur lui. Il ne fallait quand même pas abuser... Je fermais les yeux, espérant qu'il n'ait pas vu leur couleur actuelle. Je m'assis à cheval sur lui et mis ma tête dans son cou :


    - « T'es bien excité toi ? Qu'est-ce que t'as mon petit Aliassounet ? »

    Il n'empêche que je n'arrêtais pas de me demander pourquoi il y a eu ce revirement de situation si soudain. Voulait-il m'amadouer ? Avait-il découvert que je n'étais pas aussi gentil que cela ? C'était sûr. Il n'y avait aucune autre explication. Sinon il ne se serait pas jeté sur moi comme une bête sauvage en rut. Je devais le calmer.
    Mon sourire disparut et je pris un air grave. J'avais baissé ma garde et il en avait profité. Je lui pris la tête entre deux doigts et avança mon visage du sien, le fixant bien dans les yeux, bien que les miens soient sûrement rouges, tout en disant :


    - « Alors comme ça, on veut se rebeller mon petit Alias ? Tu penses que je vais accepter un tel écart de ta part ? »

    Il fallait que je le remette à sa place. Comment, déjà, osait-il m'embrasser alors que je ne lui avais pas donné la permission ? Comment, ensuite, osait-il me jeter sur le sol comme un vulgaire torchon ? Je mérite mieux, non ?

‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗
La liberté consiste à choisir entre deux esclavages : l'égoïsme et la conscience. Celui qui choisit la conscience est l'homme libre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 75
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23
Localisation : Le QG des Forces de l'Ordre


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Sommes nous réellement du même côté ? [ PV Mael ] {Yaoi (léger)} [TERMINE] Mar 19 Avr - 21:00

    Une fois de plus l'étranger reprend le dessus ... en quelques instants me voilà l'endroit où j'étais en train de l'embrasser quelques secondes avant. L'embrasser ? Qu'est-ce qu'il m'a prit ?! Que s'est-il passé ? J'étais pourtant sur le point de le tuer ! Une flamme nouvelle nait au creux de mon ventre, elle est prête à jaillir au moindre faux pas de l'autre. Quoi que... elle pourrait le faire tout de suite, mais... quelque chose l'en empêche. Je sent le collier résister ... est-ce lui qui m'empêche d'utiliser ma magie ?
    Pas le temps de réfléchir plus que ... l'autre fourre son visage - ma foi assez doux... - au creux de mon cou, un frisson me parcours tout entier, j'aimerais bouger mais, impossible, il pèse une telle charge sur moi. Ces paroles, en même temps que me toucher au cœur, me mettent dans une nouvelle rage folle. Tous ces sentiments mélangés me foutent dans une rage folle et incontrôlable. Impossible de résister, impossible de retrouver ma tête en entière. Je nage au milieu de ma folie soudaine. La cause me met encore plus en rogne... tout cela à cause de se geste discret dans le couloir !

    Il se relève... son sourire laisse place à ... une grimace ? Puis ... il ouvre les yeux... des yeux ... eux, auparavant si beaux... si bleu... si... océaniques ... ils se sont transformé en des vulgaires cailloux de sang. Il n'est plus la personne que j'avais en face de moi. Cela me rassure un peu et permet de retrouver un bout de ma tête. Il me pose une question à laquelle je ne peux évidemment pas répondre mais ces propos sont inacceptables !
    Je suis à peut près calmé, il reste juste cette rage qui bouillie au fond de moi qui attends le moment propice pour ce déchainer. Encore faut-il qu'il faut que je le trouve ce moment ! J'essaie un mouvement, impossible, il me tient trop fort. J'invoque alors mon pouvoir, je ne sais pas pourquoi mais le collier n'oppose aucun résistance. Mon corps lui-même devient qu'une vulgaire boue répugnante ce qui me permet de me glisser d'entre les mains de cet enfoiré ! Mon corps redevient normal, c'est une technique que j'ai toujours eu dû mal a maîtriser et qui use un sacré paquet d'énergie. Mais là, rien, je me sent encore en plein forme, toutes les parties de mon corps sont à leur places ... bizarre ? Pas le temps de rêvasser... je vais lui faire la peau cette fois ! Il n'y aura aucune pitié et aucun dérapage - si on peut appeler ça comme ça -.

    J'ai peut-être moins l'air d'un gentil garçon comme ça ? Alias le vulgaire jouet s'énerve ? ... peut-être plus qu'on peut le croire. Je ne suis pas ici pour rien et je vais lui prouver à lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 73
Date d'inscription : 22/12/2010


« Identité »
Clan, Sous clan: Police, Humans
Race: Démon
Plus:

MessageSujet: Re: Sommes nous réellement du même côté ? [ PV Mael ] {Yaoi (léger)} [TERMINE] Mar 19 Avr - 21:47

    L'enfoiré. Il a osé engager le combat. De la boue me coula entre les doigts, de la boue oui. C'était donc ça les pouvoirs de ce Alias. Deux possibilités s'offraient à moi : combattre en dévoilant si vite mes pouvoirs ou faire le lâche. La deuxième possibilité était plutôt bien. Et puis, combattre est si ennuyeux. Alors déjà, pour l'utiliser, ma technique cachée du lâche, il fallait que je me calme. Ne plus penser à rien, se calmer pour retrouver mes deux merveilleux et beaux yeux bleus. Puis, penser à elle. Penser à comment elle s'est tuée pour moi... Rien que penser à elle m'était douloureux. Je pleurais à présent. Des larmes coulaient sur mes joues, larmes que je n'aimais pas quand elles étaient sincères. Il fallait maintenant que je l'oblige à ne pas me frapper et à se calmer, lui. Je rampai vers lui, puis m'accrochai à sa jambe en le suppliant :

    « S'il... S-S'il te plaît... N-Ne.. Ne me fais pas de mal... Je t'en supplie... »

    Je m'agrippai à sa jambe tout en pleurant et en le regardant dans les yeux. Il ne pouvait pas y résister et j'en étais bien conscient. Comment avait-il pu, ne serait-ce qu'un moment, commencer à se rebeller et à vouloir me tuer. Il s'était quand même littéralement jeté sur moi. J'espérais vraiment qu'il réagisse à cet appel de détresse en fondant sur place et en redevenant aussi doux qu'un agneau. Peut-être qu'il douterait même sur ce qu'il a vu, à propos de mes démoniaques yeux d'un rouge sang si profond. J'en rajouta encore, entre deux sanglots :

    « Je... Ferai... Absolument tout ce que.. T-Tu voudras... Absolument... Tout... »

    Peut-être que cela éveillerait l'esprit pervers de Alias ? C'était mon objectif. Après tout, en tant que démon de la luxure, c'était tout ce que je voulais... Seulement ça. Les sentiments et tout ce qui les accompagnaient, tout cela m'importait peu. Je n'en voulais pas de ça, contrairement au doux et mignon visage du magicien, qui pourrait se plier à mes ordres.

‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗
La liberté consiste à choisir entre deux esclavages : l'égoïsme et la conscience. Celui qui choisit la conscience est l'homme libre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 75
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 23
Localisation : Le QG des Forces de l'Ordre


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Sommes nous réellement du même côté ? [ PV Mael ] {Yaoi (léger)} [TERMINE] Mer 20 Avr - 15:47

    Je bouillais littéralement sur place. Il attendait quoi pour m'attaquer lui ? S'il ne le fait pas, je vais le faire moi même. D'une pensée le sol où il était encore devient une Terre dure. Une terre dure ? Ça rime à quoi ? Je n'arrive même plus à contrôler mon pouvoir là ! Je veux de la boue moi !
    Quelque chose m'attrape la jambe. Je fais un mouvement de recule brusque pour échapper à l'étreinte inconnue. Libéré, je regarde qui est l'auteur de cet acte. C'est Lui. Mais... mais... il pleure. Où sont passé ses yeux rouges ? C'est enfin lui, il est de retour. Celui qui m'a fait tombé est de retour, ce n'est plus le Démon [ HRP : Soyons d'accord, Alias ne sait pas que c'est réellement un Démon hein XD ] que j'ai vu tout à l'heure ! Et ... non ! Mon Dieu ! Il pleur... des si belles larmes qu'on ne voudrait jamais voir couler sur un si beau visage...
    Ma rage est tombée si vite... si vite pour devenir de la peine et envers qui ? Envers celui que j'ai voulus tuer deux fois ! Qu'est-ce qui m'a prit déjà ? Ha oui, ces yeux rouges... cette provocation. J'ai beau y repenser, la fureur est partie... maintenant qu'il est là, devant moi à pleurer... je ne peux que succomber. Il était encore en train de pleurer quand il ajouta qu'il ferait ce que je veux. D'habitude, une centaine de possibilités ce seraient offertes à moi... mais là, rien. Non, pas une seule. Mon estomac gargouilla. Je sentais bien que l'énergie que je venais d'utilisée n'était pas prête de revenir et cela me fatigua beaucoup tout d'un coup.

    Je m'assois sur la chaise du bar que j'avais quitté pour lui sauter dessus tout à l'heure et je lui fais signe de s'installer aussi. Il a dit n'importe quoi ? Eh bien ce sera un bon repas ! J'en salive d'avance ! Je prend la carte à nouveau entre mes mains et désigne une bonne entrecôte accompagnée de frites. Ha, je vais enfin me faire un bon repas ! Parce que, oui, avec mon maigre salaire de policier, c'est pas la fête tous les jours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 73
Date d'inscription : 22/12/2010


« Identité »
Clan, Sous clan: Police, Humans
Race: Démon
Plus:

MessageSujet: Re: Sommes nous réellement du même côté ? [ PV Mael ] {Yaoi (léger)} [TERMINE] Mer 20 Avr - 17:59

    Quoi ? Attendez. Il ne vient quand même pas de refuser ça ? Qu'est-ce qu'il me montre la carte en souriant ?! Je me fiche de la carte, je me fiche de lui. Pourquoi n'a-t-il pas demandé autre chose hein ? Pourquoi ? D'un geste brusque, je lui enlevai la carte des mains et le plaquai sur le comptoir du bar. J'approchai mon visage et lui dit, tout en resserrant l'étreinte de mes mains autour de ses poignets :

    « Je te dis que je peux faire tout ce que tu veux et c'est la seule chose qui te vient à l'esprit ? »

    Je le regardai droit dans les yeux. Me refuser ? Moi ? Maël ? Grand démon de la luxure qui a tant d'expérience ? Surtout que c'est lui qui a commencé, à se jeter sur moi comme une bête sauvage, je ne lui ai rien demandé. Raaaaaah, ça me met hors de moi. Comment a-t-il pu penser juste à manger ? Serait-ce mon charme qui se détraque petit à petit ? Il n'y a pas d'autre raison possible. Mais il était limite à me déshabiller tout à l'heure... Comment peut-il changer si facilement d'avis ? Ce n'est pas normal! On ne peut pas me refuser à la base moi. Alors déjà, si on commence à me violer... Je ne veux rien dire mais bon... Voilà quoi!

    « Tu changes d'avis si facilement que ça ? Tu es comme une girouette, c'est ça ? Un coup oui, un coup non... »

    Non mais vraiment, qui est-ce qui m'avait collé un idiot pareil ? Il ne pouvait pas me demander autre chose ? 'Oh je veux bien manger trololol.' C'est limite du foutage de gueule! Il va me faire tourner longtemps en bateau ? Ça l'amuse c'est ça ? 'Oh mais c'est trop drôle de se foutre de la gueule de Maël, trololol.' J'en ai marre, il ne peut pas se décider et on en parle plus c'est bon : soit il veut rester avec moi, soit il veut pas, le choix est vite fait. C'est d'ailleurs ce que je vais faire. Me casser.

    « Bon, j'me casse, tu me fais chier. »

    Je le relâchai puis descendis des barreaux de sa chaise où je m'étais calé. Super, il m'a fait perdre mon temps, que je suis heureux et énervé. Bon, où est-ce que je vais aller maintenant...

‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗
La liberté consiste à choisir entre deux esclavages : l'égoïsme et la conscience. Celui qui choisit la conscience est l'homme libre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sommes nous réellement du même côté ? [ PV Mael ] {Yaoi (léger)} [TERMINE]

Revenir en haut Aller en bas

Sommes nous réellement du même côté ? [ PV Mael ] {Yaoi (léger)} [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless War :: RPG - PENSION SHIINU :: Premier étage - Côté Est. :: QG des Forces de l'Ordre-