Ouverture du forum ; « Rejoignez nous les p'tits loups on vous mangera pas ! »  .
Divertissement ; « Resultat du concours de la meilleur fiche ici ! »
Actualités ; « Lancement d'une intrigue, venez la commentez ici ! »

AuteurMessage


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Ouf, il y a quelqu'un. [Pv : Elliana Vanjia] Mar 19 Avr - 12:17

Karot n'avait rien à faire de spécial aujourd'hui, ou pour être plus précis il n'avait pas envie de faire quoi que ce soit en cette journée. Il faisait chaud, c'était le printemps et le jeune homme n'avait pas envie d'aller s'occuper des membres du Gouvernement. Il les avait un peu trop embêté ces derniers temps, il fallait avouer qu'ils avaient un peu cherché tout ce qui leur arrivait en ce moment, n'êtes-vous pas d'accord ? Après tout, quelle idée de prendre Shiinu aux Shiinuens ? Mais bref, revenons-en au présent car c'était bien cela qui était le plus important pour le moment. Comment expliquer cela ? Karot était prit d'une flemme chronique de bouger, il avait terminé son entraînement matinal quotidien et était rentré à la maison mais... Il n'avait plus envie de sortir, et il ne savait même pas où il pourrait aller en plus. Hum, il faisait chaud... Il n'avait pas envie de beaucoup bouger pour l'instant alors. Mais bien sûr !

Il se dirigeait donc vers les rives du Lac, pourquoi cela ? Mais réfléchissez deux secondes un peu. Il faisait chaud, il y avait un Lac... Donc possibilité de se rafraichir avec l'eau de celui-ci. Ensuite, Karot n'avait pas envie de bouger, mais l'eau était comme un stimulant pour lui... Bah quoi, ce n'était pas parce qu'il était un Sorcier du Feu que l'eau n'avait pas le même effet sur lui que sur tout le monde. Vous ne le saviez pas ? L'eau a la réputation de réveiller, surtout lorsqu'elle est bien froide. Karot espérait donc que c'était le cas de l'eau du Lac, ou plutôt il le savait puisque ce n'était pas la première fois qu'il se baignait dans celle-ci. Il avait aujourd'hui mit son Kimono Noir avec un Dragon en Or brodé dessus, sa tenue classique en somme. Elle n'était pas Waterproof mais bon, il aimait trop cette tenue et l'avait de toute façon presque tout le temps sur lui alors... Pourquoi changer de si bonnes habitudes hein ? Il n'y avait aucunes raisons.

Karot était donc dans l'eau, elle était vraiment bonne... Froide à souhait et elle avait redonné de l'énergie au Leader des Fighters qui se retrouvait à... Faire des longueurs... Oui, vous avez bien compris ce que vous pensez avoir compris à l'instant. Le jeune homme était maintenant en train de nager, que voulez-vous ? Karot était un peu fou dans sa tête et en plus... Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore bien le jeune homme, il portait des poids plutôt très lourds vous voyez... Comment faisait-il pour ne pas se noyer ? Disons qu'il avait prit l'habitude, cette méthode d'entraînement ne datait pas d'hier après tout. Après quelques heures dans l'eau, Karot décida de sortir de l'eau mais de rester sur les rives du Lac. Il s'ennuyait maintenant, il était tout seul et, il aimait bien être en compagnie de quelqu'un pour parler... Il était très sociable. Il y pensa à peine qu'il entendit un bruit, quand il se retourna il vit une femme. Il lui sourit alors et se leva.


"Ah, moi qui voulait parler avec quelqu'un. Je suis Karot Ryuu, enchanté."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 25
Date d'inscription : 28/03/2011


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Ouf, il y a quelqu'un. [Pv : Elliana Vanjia] Mar 19 Avr - 19:17

« Reviens ici, sale petite voleuse ! »

Elle pressa sa course, se glissant parmi les passants, sautant au-dessus des bancs pour finalement s'enfuir dans une autre ruelle. Elle courait à toute allure, respirant méthodiquement afin de ne pas perdre son souffle trop rapidement, et se dirigeait au travers des obstacles comme si elle connaissait les chemins de la ville par cœur ; ce qui était à peu près le cas, à vrai dire. Bon, si elle avait bien compté, six hommes la suivaient actuellement. Et, dans le même instant, un gros fracas résonna dans son dos. Elle sourit. Piège n°1 – fil de lin lié à l'estrade bancale de reconstruction : concluant. Elle tourna à nouveau, prenant une autre direction et, arrivée à son point de démarcation, elle bondit en avant, sur les trois tonneaux qui étaient posés là, suivant ensuite son avancée sur la charpente puis sur le bord du toit de la maison basse. Elle les entendit rouspéter puis crier, le tout accompagné du gros « CRAC » attendu et caractéristique. Piège n°2 – charpente rongée par les termites : très concluant. Enfin, elle pénétra dans la dernière ruelle. Bien. C'était parfait. Le bar était ouvert, comme elle s'y attendait, et les tables avaient été installées sur les pavés afin d'offrir aux client une espèce de terrasse découverte rudimentaire, si on prenait en considération la pénombre naturelle de l'endroit. Alors, arrivant à proximité de l'arrangement, elle s'arrêta presque afin de prendre de l'élan et sauta sur la première table, puis sur la seconde, la troisième ; elle parcourut ainsi la terrasse de fortune du café pour s'enfuir à l'autre bout de la rue. Un énorme tumulte suivit cette performance et elle tourna la tête, les cheveux s'emmêlant sur son visage tandis qu'elle regardait ce que devenaient ses poursuivants. Patauds, engraissés et peu agiles, ils se retrouvaient, comme des cochons au milieu d'une pelote de laine de taille conséquente – il faut le dire –, bloqués et empêtrés, sans savoir quoi faire hormis hurler après la jeune fille.

« La prochaine fois on te fera la peau ! »

Lorsqu'elle fut arrivée assez loin pour que leurs insultes ne soient plus que des murmures d'arrière-plan, elle s'arrêta enfin et éclata de rire. Allons bon, elle ne se lassait toujours pas de leur en faire voir de toutes les couleurs. Après tout, depuis tout ce temps, ils devraient avoir compris que cela ne servait à rien de la pourchasser. Elle baissa alors les yeux sur le sachet qu'elle tenait entre ses bras. Coincés contre sa peluche qu'elle était parvenue à caler là, des fruits, des gâteaux et quelques mets déjà préparés. Bien, au moins, elle avait trouvé de quoi manger pour ces prochains jours. Elle releva alors les yeux sur l'endroit où elle se trouvait. De la verdure et, un peu plus loin, lui parvenait le bruit de l'eau. Finalement, elle était revenue ici. Elle sourit et s'avança.

« Oh, Monsieur Lapin, regarde, regarde ! Ce lac est véritablement magnifique, après tout, n'est-ce pas ?! »


Elle s'était dégagée du chemin de végétations et avait atteint la rive ensoleillée du lac. Ses yeux s'écarquillèrent devant tant de beauté mais avant qu'elle n'ait pu un tant soi plus profité de la vue qu'une présence, puis une voix, la ramena durement à la réalité. Elle se tourna et fit face à un homme qui venait de se relever pour se diriger vers elle et se … présenter ? Elle souleva un sourcil en penchant légèrement la tête en avant vers lui, ses yeux se plissant tandis qu'elle le considérait. Affichant alors une mine déçue, elle se redressa en annonçant :

« Dis moi, Monsieur Lapin, tu le connais, toi, ce Monsieur ? Non, oui, c'est bien ce que je me disais. Moi non plus je ne le connais pas. Pourtant, il a l'air de nous parler comme s'il nous connaissait. Tu penses que je l'ai oublié ? Attends, il a dit … Ka … Karot Ry … uu ? Non, ça me dit rien du tout, en fait ... »


Et, sa mine se contractant dans un air boudeur, elle continua tout en s'adressant toujours à la peluche dont, actuellement, seule les deux oreilles de lapin dépassaient du sachet qu'elle tenait toujours étreint entre ses deux bras :

« Donc, cela veut dire que c'était une présentation, non ? Mmh, mais, alors, Monsieur Lapin, ne trouves-tu pas que ce Monsieur a une étrange manière de se présenter ? Oui, bien sûr, il a dit son nom, et puis il a ajouté une formule de politesse ... »

Elle fit un signe du doigt en suivant chaque syllabe du mot, comme si elle les comptait :

« En-chan-té »

« Cependant, il manquait quelque chose, non ? Peut-être. Ne faut-il pas accompagner ses mots d'une salutation en bonne et due forme ? Et puis, c'était étrange, ce qu'il a dit était trop franc ! On ne dit pas ça habituellement, si ? Peut-être plutôt quelque chose comme ... »


Durant un instant, son regard devint comme absent et elle éloigna sa main en tendant son bras dans un geste ample pour venir attraper entre deux doigts le pan de sa robe, inclinant alors légèrement les genoux et la tête afin de produire un geste qui lui semblait être de politesse et de bienséance.

« Bien le bonjour, Monsieur, je suis Elliana Vanjia. Enchantée de faire votre connaissance. Cependant, je ne sais si je peux répondre à votre requête ... »

Elle se redressa, reprenant plus ou moins conscience de la réalité.

« Ah, n'est-ce pas mieux ainsi ? Hm, comment ça je suis démodée ? C'est pas vrai, je suis sûre d'avoir appris à le faire de cette manière ! »

Sa mine on ne peut plus boudeuse, elle souleva son regard vers celui de l'homme qui lui faisait face.

« Pourquoi voulez-vous parler, Monsieur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Ouf, il y a quelqu'un. [Pv : Elliana Vanjia] Mar 19 Avr - 20:23

Première chose que Karot put remarquer chez la jeune demoiselle, il ne la connaissait pas... Mais ça il le savait déjà et c'était d'ailleurs la raison pour laquelle il s'était présenté à celle-ci. Cela pouvait paraître assez étrange d'aborder ainsi quelqu'un sans même l'avoir déjà vu une fois, il ne savait pas si elle était du Gouvernement, des Fighters, des Hunters ou totalement indépendant mais il s'en moquait un peu pour le coup... Comme dit précédemment, il avait envie de parler et ne cherchez pas à comprendre, vous n'y arriveriez pas. C'était la façon de faire du jeune Leader des Fighters, bien sûr il aurait pu faire comme n'importe qui, ou presque aurait fait à sa place... Ignorer la jeune demoiselle qui était arrivée depuis quelques secondes mais... Le jeune homme n'était pas comme tout le monde, il était atteint d'une maladie très rare... L'hypersociabilité, si ça existe mais l'avantage de celle-ci... C'est qu'elle n'est pas néfaste à l'individu.

Deuxième chose à remarquer chez cette jeune fille qui lui faisait désormais face, elle possédait une peluche... A priori cela n'avait aucune importance je sais, alors pourquoi en parler ? Eh bien, cette peluche semblait assez particulière voyez-vous ? Non pas qu'elle semblait magique ou quelque chose du genre mais, elle était assez particulière... En quoi ? Ce n'était pas vraiment la question, la véritable question était... Pour qui était-elle si particulière ? Et la réponse coulait de source comme pourrait dire... Personne, c'était un dicton quoi. Cette peluche, dont seule les deux oreilles dépassait avait l'air particulière pour la jeune demoiselle dans le sens où il semblait qu'elle la considérait comme un être vivant... Peut-être était-ce pour elle une sorte d'ami imaginaire ou quelque chose du genre ? Comment Karot pouvait-il le savoir ? Il ne pouvait que supposer après tout, heureusement qu'il était spécialiste dans ce genre de trucs, dans un certain sens.

Troisième chose que Karot remarqua chez cette jeune demoiselle dont il ne connaissait toujours pas le prénom, était la suivante... Elle ne semblait pas vraiment comprendre les raisons qui avaient poussé le jeune homme, qu'elle ne connaissait pas d'après ses propres dires, à venir lui parler. Cela était assez normal me direz-vous, n'allez pas croire que le jeune homme lui-même ne savait pas pourquoi hein ! Il n'était pas débile non plus mais... Tout le monde n'était pas aussi sociable que le jeune Karot et de ce fait, tout le monde ne pouvait pas comprendre le sens de ses actions. Et puis, elle était encore très jeune elle. Il semblait qu'elle n'avait pas vraiment de véritable repère, par cela le jeune homme entendait un foyer dans lequel rentrer ou quelque chose du genre. Lui-même en avait un, son appartement avec Fûka mais bref ! Ce n'était pas de lui qu'on parlait là. C'était une rencontre vraiment particulière qu'il venait de faire, mais sûrement intéressante.

Quatrième chose qui fut montré à Karot par la jeune fille dont il allait sûrement bientôt connaître le nom était que... Malgré le fait qu'elle avait l'air de ne pas avoir de repaire comme celui cité plus haut... Elle avait l'air d'avoir eu une certaine éducation, et pas n'importe laquelle justement. Comment Karot pouvait-il dire cela aussi simplement ? Eh bien, il suffisait d'observer la jeune demoiselle lorsqu'elle se présenta à lui... Pour vous le dire plus simplement, elle se présenta à lui comme une noble ou une bourgeoise l'aurait faite, à la traditionnelle dirons-nous. Il eut enfin le droit de connaître l'identité de la jeune fille, ce n'était pas trop tôt dîtes donc. Elle se nommait donc Elliana Vanjia, et malgré le fait qu'il ne lui avait faite aucune réflexion sur sa façon de se présenter, elle se justifia ce qui fit encore sourire le jeune homme. Pas de moquerie mais... D'attendrissement si on peut dire cela ainsi, vous le permettez ? Tant mieux, cela m'arrange grandement.

Pourquoi Karot voulait-il parler ? Y avait-il vraiment besoin d'une raison pour vouloir discuter avec quelqu'un ? Euh... Le jeune homme n'en connaissait pas vraiment pour sa part et il fut un peu bloqué pour le coup... Il perdait ses moyens et ne savait plus quoi dire, ah c'était très grave il commençait à devenir tout rouge comme une tomate... C'était le début de la fin, et surtout la fin de cette plaisanterie. Karot regardait la jeune demoiselle avec son sourire habituel, comme dit précédemment avant la petite blague, le jeune homme n'estimait pas avoir besoin de raison pour vouloir parler à quelqu'un. Il en avait envie, c'était une raison bien suffisante ne pensez-vous pas ? Lorsqu'on avait faim, on mangeait sans chercher à comprendre pourquoi, non ? Alors quand on avait envie de parler, on parlait sans chercher à savoir pourquoi non plus, logique non ? Le raisonnement ayant été compris de tous, Karot pouvait enfin répondre à la jeune Elliana Vanjia.


"Eh bien, tout simplement parce que j'en ai envie. Cela te dérange-t-il ? Une question qui va te paraître étrange mais bon... Tu es une Rebel ? Si c'est le cas, rassures-toi j'en suis un aussi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 25
Date d'inscription : 28/03/2011


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Ouf, il y a quelqu'un. [Pv : Elliana Vanjia] Mer 20 Avr - 16:28

Suite à sa question, l'homme resta un long moment muet. Avait-elle dit quelque chose de mal ? Il ne lui semblait pas pourtant ; enfin, du moins de ce qu'elle se souvenait avoir dit. Alors qu'elle le fixait, elle se rendit bientôt compte que le teint du jeune homme commençait à virer au rose, puis au rouge plus exactement. Oh, était-ce là rougir ? Elle cligna des yeux tout en penchant légèrement son visage sur le côté en adoptant un air curieux. Pourquoi rougissait-il ? Était-elle impressionnante à ce point ? Oh, non, certainement pas. Bien alors … Elle pinça des lèvres. Avait-elle encore fait une bêtise ? Finalement, cela ne devait pas être le cas puisqu'il finit par se reprendre et par lui répondre tout en lui posant, à son tour, une question.

« Re-bel ? »

Son expression faciale se ferma en une mine confuse.

« Mais, j'ai toujours été une gentille fille, moi ; je n'ai jamais vraiment chercher à me rebeller contre mes parents, ou qui que ce soit d'autre, hein, Monsieur Lapin, qu'est-ce que t'en dis ? Bon, peut-être un petit peu maintenant qu'on en parle … Depuis qu'ils ne sont plus ... Ah ! ah, tu penses ? Oui, tu as sûrement raison, il ne demandait certainement pas cela, mh, cependant ... »


Rebel ? Qu'est-ce que cela pouvait bien être d'autre ? Étrangement, cela semblait évoquer quelque chose dans son esprit, toute fois, elle ne parvenait à déterminer quoi. Elle ouvrit la bouche d'une manière béate, et glissa l'un de ses doigts entre ses cheveux, l'emmêlant dans l'une de ses longues mèches en signe de réflexion. Elle répéta une nouvelle fois :

« Reee … belle ? »

Elle relâcha ses cheveux pour venir lever son doigt à ses lèvres, les yeux légèrement soulevés, comme s'il lui était venu une idée. Belle ; comme la Lune ? Non, non, ce n'était pas ça non plus. Elle fronça des sourcils et commença à se balancer d'un pied à l'autre. Elle se souvenait vaguement de ce mot, oui, on le lui avait dit, mais pour quoi …C'était lorsqu'elle avait rencontré cette fille ...

« Mmh, c'est peut-être elle, oui, tu te souviens ?, celle avec les longs cheveux bleus. Lorsque je l'ai suivie, elle m'a parlé ; elle m'a dit quelque chose de ce style, non ? et du fait que j'étais maintenant in... ine ? … Aah, mince, je ne sais plus ! »

Et sa mine se décomposa en une expression de désespoir absolu devant son incapacité à se souvenir. Pas qu'elle avait des problèmes de mémoire, non ; il lui arrivait juste, souvent, d'être quelque peu inattentive à ce qu'il se passait autour d'elle et à ce qu'on pouvait bien lui raconter. Elle s'y intéressait, oui, plus ou moins on va dire, mais elle trouvait toujours quelque chose de plus passionnant auquel prêter son attention. Elle secoua la tête et souleva légèrement le sac qui avait commencé à glisser d'entre ses bras avant de se détourner de manière à être face au lac.

« Quoiqu'il en soit, Monsieur, vous ne me dérangez pas. Mais … Je ne suis juste … pas vraiment le genre de personne qui a beaucoup de sujets des conversation. »

Et ses paupières s'abaissèrent à moitié, recouvrant son regard qui, soudain, semblait s'être emprunt d'une certaine amertume. Elle ajouta, comme dans un murmure :

« Il est difficile d'accorder ses paroles avec ses pensées, n'est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Ouf, il y a quelqu'un. [Pv : Elliana Vanjia] Jeu 21 Avr - 16:17

Pourquoi Karot avait-il rougit ? Ou plutôt pourquoi son visage avait-il prit une teinte si rouge ? Eh bien, le jeune homme ne savait pas trop les raisons pour lesquelles il était dans cet état mais... Une chose était sûre, il n'était aucunement gêné ni rien de ce genre mais il ne valait mieux pas chercher à comprendre les raisons qui le poussait à ainsi se montrer dans un état qui semblait montrer le contraire. Il paraissait que parfois les humains agissaient ainsi et qu'il y avait beaucoup de choses qu'on ne pouvait de toute façon pas expliquer de manière rationnelle. Voilà l'une des raisons pour lesquelles il ne fallait pas tenter de trouver des explications à tout ce qu'il se passait car c'était de toute façon limite impossible de toujours trouver le rationnel, c'était pour cela qu'on écoutait parfois son cœur au lieu d'écouter son cerveau mais bref... Là n'était pas vraiment le sujet, il ne faut pas s'égarer, cela serait stupide après tout.

La jeune demoiselle qu'était Elliana ne sembla pas directement comprendre le sens du mot que le jeune Fighter avait employé avec elle... Ou plutôt, elle comprit un sens différent de celui qu'il avait voulu donner à ce mot. Je suppose que vous devinerez sans trop de mal à quoi la jeune fille avait pensé directement n'est-ce pas ? Et oui ! Vous avez bien deviné. Elle avait pensé à la traduction littérale du mot Rebel, celle qu'on utilisait dans la vie de tous les jours pour qualifier une sorte de personne qui n'écoutait pas les ordres qu'on lui donnait et tout ça. Elle ne le savait pas donc ça ne pouvait pas être de sa faute, mais j'espère que vous au moins vous aviez dès le début compris de quoi il était question ? Karot parlait bien entendu du clan des Rebels, celui qui était contre le Gouvernement et composé de la plupart des anciens Shiinuens qui étaient encore en vie et qui n'avaient pas rejoint les Forces de l'Ordre par intérêt ou peur.

La jeune Elliana semblait désormais en pleine réflexion quant au vrai sens du mot Rebel, ou pour être plus précis, le sens que Karot avait donné au mot mais il semblait que cela était plutôt difficile pour elle. Elle était jeune après tout et, à cet âge-là on oubliait vite ce qui ne nous semblait pas important sur le moment, cela était d'ailleurs bien triste mais on ne s'en rendait compte qu'après... Lorsqu'il était trop tard parfois, malheureusement. Mais bon, tout dépendait des gens hein. Enfin, quoi qu'il en soit, Karot ne comptait pas gêner la jeune demoiselle tandis qu'elle était en train de réfléchir aux différents sens que pouvaient avoir ce mot. Elle semblait se souvenir de quelque chose, elle le dit elle-même mais ne se souvenait pas exactement des paroles. Pour résumer l'idée, ses souvenirs étaient un peu brouillons, mais bon ce n'était pas très grave au moins elle n'était pas des forces de l'Ordre ni des Hunters.

Une autre chose étonna Karot chez cette jeune demoiselle, c'était la façon dont son visage était passé du désespoir à l'amertume... Bien sûr, ce n'était pas des émotions si éloignées que ça l'une de l'autre mais... Cela étonnait tout de même grandement le jeune homme qui ne comprenait pas le sens de cela. Il ne comprenait pas non plus pourquoi elle avait prononcé ces paroles... Envers quoi pouvait-elle donc avoir une telle amertume à son âge ? Il ne savait pas quel âge elle avait mais il savait qu'elle devait sûrement être vraiment très jeune. Beaucoup plus que lui en tout cas. Il ne lui aurait pas donné un âge précis car il ne se fiait jamais aux apparences mais bon. Elle avait aussi dit qu'il ne la dérangeait pas mais qu'elle n'était malheureusement pas le genre à avoir beaucoup de sujets de conversations. Cela ne dérangeait pas non plus le jeune homme même si il se posait quelques questions vis-à-vis d'elle.


"Difficile tu dis ? Il suffit d'être sincère. Quel âge as-tu ? As-tu de la famille ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ouf, il y a quelqu'un. [Pv : Elliana Vanjia]

Revenir en haut Aller en bas

Ouf, il y a quelqu'un. [Pv : Elliana Vanjia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless War :: RPG - LA VILLE. :: Zone naturelle. :: Rives du lac.-