Ouverture du forum ; « Rejoignez nous les p'tits loups on vous mangera pas ! »  .
Divertissement ; « Resultat du concours de la meilleur fiche ici ! »
Actualités ; « Lancement d'une intrigue, venez la commentez ici ! »

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar



Messages : 52
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Jeu 28 Avr - 0:51

    Je courais depuis des heures, je ne m’étais pas arrêté une seule fois craignant qu’une de ces personnes ne me rattrapent, heureusement ce ne fut pas le cas, au bout d’un moment je finis par m’arrêter complétement à bout de force. Enfin… Je ne m’arrêtai pas vraiment puisque je venais de m’écrouler de tout mon long dans une ruelle, je n’avais pu de force et il fallait que je récupère, personne ne m’avais suivit et j’étais seule. Enfin si on m’avait suivi ils avaient dû abandonner en cour de route puisqu’il n’y avait plu personne, et tant mieux d’ailleurs. J’essayai de me relever mais mon corps me le refusa et retomba direct par terre, bon super, je rampai jusqu’au mur où je me relevai pour m’assoir contre. C’était déjà mieux que d’être étalé par terre, bon alors premièrement me calmer, hum, ce n’était pas chose aisée vu que je tremblais comme une feuille, enfin même une feuille devait sûrement moins trembler que moi. Malgré tous mes efforts je ne réussis pas à me calmer et je tremblais comme pas possible, sans parler des battements de mon cœur qui battaient comme jamais.

    Autant dire que pour retrouver mon calme ça n’allait pas être facile, mais pourtant il fallait que je me calme, je devais réfléchir à un tas de truc et je ne le pourrais certainement pas dans un état pareil. Je ne cessais de me répéter de me calmer, qu’ils étaient loin, que j’étais en sécurité, que je ne risquais plus rien ; malgré cela je n’étais pas vraiment convaincu par ce que je me disais et je n’en étais pas plus rassuré… Le temps passa et je restai là, assise contre le mur d’une ruelle, mes jambes rapproché vers moi, la tête entre mes genoux, le cœur battant à toute allure et mon corps tremblant. La nuit commençait à tomber petit à petit, lorsqu’il fit complètement sombre je relevai la tête et ne vis rien d’autre que les ténèbres, ceux-ci ne me rassurèrent pas pour autant, mais dans un sens il était plus difficile de chercher quelqu’un dans le noir donc j’étais encore plus protégé ainsi. Malgré tout je ne me calmai pas pour autant, bon tant pis, après tout je ne pourrais réfléchir à rien ainsi alors autant attendre que ça passe, ça finira bien par passer de toute façon… Enfin je l’espérais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Jeu 2 Juin - 9:27

[Désolé du retard]

Le clair de la lune... C'était un spectacle vraiment magnifique quand on y regardait bien, lorsqu'on était en paix, le paysage qu'apportait le clair de lune était encore plus magnifique... Malheureusement, ce n'était actuellement pas le cas étant donné qu'ils étaient encore en guerre contre le Gouvernement, celle-ci ne risquait pas de cesser avant un bon moment et cela, le jeune homme le savait parfaitement et il n'était sûrement pas le seul à en être conscient... Cette guerre était véritablement sans fin et, l'espoir de la voir se fini du vivant de ceux de cette génération était mince pour vous dire à quel point cette guerre avait de l'ampleur. En terme de longueur, les deux Guerre Mondiale des Humains ne valaient rien face à cette guerre qui, quand on y réfléchissait un peu, opposait carrément deux mondes. Comment les êtres magiques avaient-ils pu perdre face aux humains ? Grâce à l'armement et à l'effet de surprise des ennemis, et aussi grâce à leur surnombre bien entendu. C'était vraiment triste de regarder le clair de lune sous une ambiance de guerre.

Qui plus est, la nuit était particulièrement sombre en cette magnifique soirée ensanglantée, comme toutes les autres depuis toutes ces années, il y avait des meurtres toutes les nuits... Que ce soit des civils qui se vengeaient des Forces de l'Ordre ou des membres du Gouvernement qui s'attaquaient à des innocents pour en faire des cobayes ou tout simplement pour passer le temps... Il y avait toujours des morts durant la nuit, même lorsque celle-ci paraissait être des plus calmes, c'était vraiment triste vous ne pensez pas ? Si ce n'est pas le cas, c'est que vous n'avez vraiment aucun cœur mais passons. Karot avait la désagréable impression que cette nuit était encore plus sombre que les autres, pas à cause des meurtres mais il ressentait une présence de ténèbres mais pas hostile, plutôt craintive... C'était assez bizarre, je peux vous l'assurer, il était tellement rare que l'origine des ténèbres ressente elle-même la peur que cela en était presque ridicule, pas que ce soit le cas hein... Mais de croire que c'était le cas, et pourtant.

Karot était donc dans les airs, il avait décidé de se balader un peu en volant, il aimait être proche de la lune... C'était un des seuls endroits où il régnait une parcelle de paix même si on trouvait aussi des cicatrices dans le ciel infini... La haine des Hommes avait même réussi à blesser le ciel, cela n'était-il pas incroyablement choquant ? Que des êtres vivants pouvaient ainsi se détruire l'un l'autre, au point que des cicatrices apparaissaient même au niveau du Ciel... Des cicatrices imperceptibles à l’œil nu mais, lorsqu'on était près de celui-ci et qu'on écoutait bien, on pouvait entendre les complaintes de ce dernier. Ce n'était pas la première fois que Karot entendait cela, il se disait à chaque fois que tant que cette guerre ne serait pas finie, il n'y aurait jamais de paix, en aucun lieu... Même pas en allant haut dans le Ciel, c'était la conclusion à laquelle était arrivé le jeune homme après avoir entendu maintes et maintes fois le Ciel crier sa douleur, c'était une image mais elle n'était pas si éloignée de la vérité au faite.

Il avait vu une ombre dans la nuit noire, comment avait-il fait ? Il y a beaucoup de choses que vous ne savez pas sur Karot de toute évidence, quant à ses capacités je veux dire. Je ne tiens pas vraiment à vous expliquer, vous découvrirez avec le temps et au fil de mon imagination. Cette ombre semblait être à l'origine des ténèbres craintifs que Karot avait ressenti précédemment, ce n'était pas vraiment étonnant étant donné l'endroit où cette jeune personne se trouvait. Elle semblait très faible physiquement, elle semblait aussi essoufflée et tremblait énormément, comme si elle était malade... Elle devait sûrement être terrifiée, mais pourquoi ? Elle avait un pouvoir très intéressant si elle maîtrisait les ténèbres alors... Peut-être qu'elle était une de ces cobayes qui réussissaient parfois à s'enfuir, même si c'était assez rare de nos jours avec la sécurité renforcée du Gouvernement. Il fallait avouer que c'était vraiment un jeu d'enfant de pénétrer à Shiinu, même par la porte d'entrée d'ailleurs.

Le problème était la façon dont il allait aborder la jeune femme, oui car c'était une jeune femme qui était sûrement un peu plus jeune que lui-même au passage. Cela risquait d'être assez compliqué étant donné la peur qui se lisait sur son visage et à travers son corps, celle-ci était omniprésente et lui faire quitter le corps de la jeune femme serait vraiment dur... Il devait y aller doucement mais il n'était pas sûr que cela fonctionne en définitif... Mais si il y allait sèchement, il provoquerait peut-être la peur chez la demoiselle et donc l'activation de son pouvoir si elle en avait vraiment un... Ce n'était pas vraiment un problème étant donné qu'il pouvait sans problème contenir un pouvoir qui n'était pas maîtrisé par la personne qui l'utilisait mais... Cela ne provoquerait-il pas une tension entre les deux personnes dès leur rencontre ? Vous me direz, il n'avait pas vraiment le choix... Aussi s'approcha-t-il d'elle avec un sourire mais tout en restant légèrement sur ses gardes... Il la regarda alors droit dans les yeux quelques secondes.


Qu'est-ce que tu fais toute seule ici ? Tu t'es enfuie de quelque part ? Ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 52
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Jeu 2 Juin - 14:34

    Les minutes passaient et je ne me calmais toujours pas, c’était vraiment problématique, j’avais besoin de me calmer pour réfléchir à ce que j’allais faire mais je n’y arrivais pas. Je guettais chaque bruit et chaque mouvement, craintive, j’avais tellement peur que l’on me retrouve, je ne voulais plus retourner là-bas, plus jamais… A chaque bruit et chaque fois que je voyais quelque chose bouger je sursauter et je sentais mon pouvoir jaillir de mon corps prêt à attaquer, mais la plus part du temps c’était juste un animal qui passait dans le coin ou des bruits des rues extérieurs à celle dans laquelle j’étais. Cependant ces bruits me mettaient sur le qui-vive ce qui avait pour effet de me faire paniquer encore plus, absolument pas pratique du tout pour que je me calme… Au bout d’un moment j’entendis un autre bruit, comme si quelque chose venait d’atterrir, sûrement un oiseau songeai-je.

    Qu'est-ce que tu fais toute seule ici ? Tu t'es enfuie de quelque part ? Ça va ?

    En entendant ces paroles je sentis mon cœur battre le plus vite dont il été capable et mon pouvoir jaillir littéralement, je relevai la tête en direction de la voix et je croisai le regard d’un homme pendant quelques secondes. Sans que je ne fasse quoique ce soit et par réflexe d’auto-défense une masse noir jailli de mes mains et fonçai vers le nouveau tandis qu’une multitude de question envahi mon esprit. Qui était ce type ? Qu’est-ce qu’il me voulait ? Pourquoi était-il venu me parler ? Que faisait-il ici ? Qu’est-ce qu’il me voulait ? Etait-il un membre du gouvernement ? Etait-il ici pour me remmener ? A cette dernière pensée je sentis ma peur grimper de plus en plus, hors de question que je retourne là-bas !

    « Non… Non n’approche pas ! »

    En voyant l’homme se rapprocher de moi j’augmentai inconsciemment l’intensité de mon pouvoir, c’était comme si tous les ténèbres que j’avais en moi été partit contre l’homme en face de moi. Ayant très peur mon pouvoir y été allé à fond dès le début pour se débarrasser au plus vite de la menace, terrifié je regardai mon pouvoir filé en direction de la personne en face de moi en espérant qu’il l’atteigne et qu’au moins il s’évanouisse. Même si avec une telle dose il risquait plutôt de mourir, enfin s’il était humain, mais bon j’espérais que j’allais réussir à le toucher, je serais vraiment dans le pétrin si ce n’était pas le cas. Je doute qu’il ne me laisse m’enfuir comme si de rien été….

    [Pas grave pour le retard ^^]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Jeu 2 Juin - 15:06

Elle avait vraiment peur, c'était étonnant... Enfin pas tant que ça si elle était vraiment une ancienne Cobaye qui avait réussi à s'enfuir... Plus il s'approchait plus il se disait que les chances que ce soit le cas étaient très élevées, mais bon... Il verrait bien si c'était le cas lorsqu'il lui parlerait à condition qu'elle ne l'attaque pas directement, car cela couperait tout dialogue même si le jeune homme ne tenterait pas de l'attaquer. Il voyait directement qu'elle était faible physiquement, si il l'attaquait, il risquait tout simplement de la tuer surtout si il y allait directement à fond ce qui était préconisé dans ce genre de situation... Après tout, il ne savait pas si elle était une alliée, une ennemie ou tout simplement si elle était neutre... Dans ces cas-là, combien de personnes auraient tenté de nouer le contact comme il venait de le faire ? Pour Karot tout le monde aurait fait de même, enfin il n'était plus assez innocent pour croire cela, malheureusement trop de morts avaient succombé devant ses yeux quelques années auparavant, vraiment trop.

Lorsqu'il lui parla, quelque chose d'à la fois très étrange et très prévisible se passa... Une masse noire fonça sur Karot, peut-être était-ce la manifestation de son pouvoir... Un noir aussi ténébreux, aucun doute c'était vraiment elle qui était à l'origine de cette présence ténébreuse mais craintive. Elle maîtrisait donc inconsciemment les ténèbres, c'était un pouvoir des plus intéressants, pas étonnant que le Gouvernement l'aie capturé pour faire des expérimentations sur elle. En avaient-ils fini avec elle ? Quelque chose disait au jeune Fighter que ce n'était pas le cas étant donné son état de crainte. Il était en effet aisé de deviner qu'elle avait été poursuivi à travers la ville, son cœur battait vite avant même que celui-ci n'arrive et son souffle était irrégulier, tout cela était dû à la fatigue plus qu'à la peur. Une chose était sûre, elle ne maîtrisait pas encore son pouvoir malgré la puissance que celui-ci pourrait lui conférer si justement elle le maîtrisait... Elle ne s'en doutait sûrement pas elle-même, mais bon pour le moment ce n'était pas le plus important.

Enfin, comme dit précédemment, un pouvoir qui n'était pas maîtrisé par son utilisateur ne pouvait même pas égratigner le jeune homme qu'était Karot... A part peut-être dans certaines situations mais il en doutait vraiment... Ce n'était aucunement prétentieux mais vous connaissez un peu les pouvoirs du jeune Fighter, je me trompe ? Vous savez donc qu'il maîtrise le feu qui est un élément, si il affronte un autre élément autre que l'eau il lui est impossible de perdre si il le maîtrise mieux... Pour le cas de l'eau c'est un peu plus compliqué que cela, inutile de l'expliquer pour le moment, un peu trop pour vous dire la vérité. Karot n'eut même pas à bouger que ses deux Dragons intervinrent comme bouclier et contrèrent la masse noire de la jeune demoiselle. Ils allaient l'attaquer mais le jeune homme les arrêta d'un geste en leur expliquant par la pensée qu'elle n'était pas une ennemie et qu'elle n'avait pas fait exprès... Ten et Ryuu disparurent alors en disant à Karot qu'ils lui faisaient confiance et qu'il n'avait pas intérêt à se tromper.

Elle ne voulait pas qu'il l'approche... Quoi de plus normal en même temps, tout comme Karot ne savait pas si elle était une alliée ou une ennemie, elle ne le savait pas non plus. Vu son état de peur elle avait sûrement tendance à penser qu'il était un ennemi qui voulait la ramener de l'endroit d'où elle s'était enfuie. Oui, car maintenant le jeune Leader des Fighters était sûr qu'elle s'était échappée d'un des laboratoires du Gouvernement. Le Sorcier du Feu s'imaginait dans un de ces laboratoires, il aimerait bien y pénétrer pour sauver tous les cobayes et détruire toutes les expériences des scientifiques du Gouvernement mais c'était assez compliqué... Les laboratoires faisaient parti des endroits les mieux protégés par les Forces de l'Ordre, l'une des seules façons était l'entrée en force mais ce n'était pas facile non plus. Il fallait préparer une unité d'intervention et diverses autres choses, assez compliqué comme dit précédemment. Il le ferait sans doute un jour mais ce n'était pas pour maintenant quoi qu'il en soit.

Elle espérait peut-être réussir à le mettre hors d'état avec cette attaque involontaire... Plus qu'attaque involontaire, Karot aurait même dit que c'était une simple manifestation hasardeuse du pouvoir de la jeune demoiselle due à la peur ressentie par l'approche d'un inconnu pouvant être l'ennemi qu'elle redoute tant et qui la refera souffrir avec un tas d'expériences étranges sur elle. C'était aussi parfaitement compréhensible même si cela ne lui était jamais personnellement arrivé. Mais malheureusement pour elle, enfin c'était sûrement ce qu'elle se dirait, son pouvoir n'avait aucun effet sur le Sorcier. Il n'avait même pas eu à bouger pour le contrer étant donné que les Dieux-Dragons qu'il avait en lui s'en était chargé, ce n'était pas rien tout de même, ils étaient beaucoup plus puissants que lui quand on y regardait bien. On ne pouvait pas comparer la puissance de dieux-Dragons à ceux d'un simple Sorcier du Feu comme lui. Il approcha alors de la jeune demoiselle avec un sourire malgré cette attaque. Il devait la rassurer avant qu'elle ne recommence.

Je ne te veux pas du mal. Je suis Karot Ryuu, chef des Fighters, un Rebel qui se bat contre le Gouvernement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 52
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Jeu 2 Juin - 16:44

    Alors que mon attaque s’apprêtait à le toucher deux choses gigantesque apparurent tout d’un coup, quel ne fut pas ma surprise à ce moment-là ! Si je ne rêvais pas ce que j’avais devant les yeux étaient des dragons, mais pourquoi est-ce qu’il y avait des dragons devant moi ? Ces êtres n’étaient pas censés exister, étais-je devenue folle ? Est-ce que les expériences que j’avais subit m’avais fait perdre la raison ? C’était sûrement ça, sinon comment expliquer le fait que j’ai des créatures mythique devant moi ? Des créatures qui n’existent pas dans ce monde… Mais bon après tous les êtres humains n’étaient pas censés avoir de pouvoir, donc l’existence des dragons n’étaient peut-être pas à exclure mais si cela semblait tellement irréel.

    De plus ils ne restèrent pas bien longtemps, aurais-je halluciné ? Quel autre explication donnée ? Après tout ce n’était pas parce certains êtres humains avaient des pouvoirs que les dragons existaient ! Non en fait je n’y comprenais plus rien et je n’allais pas réfléchir plus longtemps là-dessus, je décidai de laisser ça dans un coin de ma tête et me concentrer sur la situation présente. Mon pouvoir n’avait pas atteint l’homme devant moi et qui plus est je n’avais plus assez de force pour lui envoyer une autre dose de nouveau, je n’avais pas le choix il fallait que je m’enfuis, enfin tout du moins que j’essaie.

    Je rassemblai le peu de force qu’il me restait et réussis à me mettre debout, malgré le fait que mon corps tremblait de tout part j’arrivais à peu près à rester droite. J’essayai de faire un pas en avant mais mes jambes n’en avaient pas la force et je me rétamai par terre de tout mon long, pour lancer ma dernière attaque j’avais puisé dans les dernières forces qu’il me restait et apparemment mon corps n’arrivait même plus à bouger correctement tellement il était épuisé. Je fis un effort ultime pour retourner m’adosser contre le mur histoire de pouvoir voir ce que faisait la personne devant moi, j’étais prise au piège….


    Je ne te veux pas du mal. Je suis Karot Ryuu, chef des Fighters, un Rebel qui se bat contre le Gouvernement.

    Il ne me voulait pas de mal ? Vraiment ? J’avais du mal à y croire quand même, rien ne me prouve qu’il ne me voulait pas de mal, il essayait peut-être d’être pacifique pour mieux me piéger ! Un Fighter ? Qu’est-ce que c’était que ça ? Hum s’il se battait contre le gouvernement c’était qu’il ne devait pas être un ennemi mais je ne pouvais en être sûr, comment savoir s’il me mentait hein ? Bon pour le moment tant qu’il ne se rapprochait pas plus que ça… Et puis s’il ne m’attaquait pas je pouvais toujours essayer de gagner un peu de temps pour que je récupère des forces et que je puisse fuir par la suite.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Jeu 2 Juin - 21:39

Surprise, ça c'était sûr qu'elle l'était après ce qu'il venait de se passer... Quoi de plus quand on savait où elle avait vécu toutes ses années à Shiinu ou presque, quoi qu'elle avait peut-être d'abord grandi à Shiinu, sur cette île paradisiaque qui avant été bercé par milles et un... Bref, je m'égare. Quoi qu'il en soit, elle n'avait sûrement jamais vu de Dragons puisque jusqu'à maintenant, Karot était le seul possesseur de Dragons qu'il connaissait, et il possédait de plus les plus puissants des Dragons sous la forme des Dieux-Dragons dont la puissance était protégée par des sceaux et une bague et diverses choses dont le jeune Karot n'avait même pas doute de leur existence, comment aurait-il pu deviner après tout ? Il n'était pas devin, et ce même si il était capable de lire dans les pensées, c'était deux pouvoirs complètement différents après tout, vous ne pensez pas ? Alors vous êtes étranges, désolé de vous dire cela ainsi mais j'ai toujours été très direct que ça plaise ou non. C'est ma nature et celle de Karot que voulez-vous ? Nous sommes pareils.

Une hallucination, il était aisé de faire passer ce phénomène qui, pour la plupart des humains était fantastique et invraisemblable, pour une illusion ou si vous préférez une hallucination comme dit précédemment. Par humain, il fallait bien entendre tout être vivant qui ne connaissait pas l'existence réelle des Dragons, autrement dit tous ceux qui ne connaissaient pas Karot de réputation, de vue ou personnellement, enfin il y avait sûrement des exceptions tout de même, mais comment le jeune homme pourrait les connaître ? Il connaissait presque tout sur Shiinu, cela était indéniable mais il ne pouvait tout de même pas connaître chacun des secrets entourant celui-ci... Quoi que, avec un peu de courage il pourrait mais cela ne l'intéressait guère au faite, il ne se moquait pas de la vie des gens mais il savait que certaines ne le concernaient aucunement, il savait rester à sa place en somme. Quoi de plus normal après tout, chacun avait une place à laquelle il devait rester dans certains domaines, et dans d'autres non.

L'incompréhension, voilà maintenant le sentiment qui semblait régner dans le cœur de la jeune demoiselle que Karot venait d'aborder durant cette nuit sombre faiblement éclairée par un triste clair de lune... Un clair de lune qui se plaignait lui-même des guerres des hommes mais qui n'avait d'autres choix que de rester spectateur de cette guerre sans fin, s'arrêterait-elle un jour ? Nombreux étaient ceux qui se posaient aujourd'hui cette question, mais combien en avait la réponse ? Voyez comme la situation actuelle était paradoxale, la jeune demoiselle était dans une incompréhension totale suite à la surprise qu'elle avait par la suite prise pour une hallucination, mais elle en savait autant sur la fin de cette guerre qu'en savait Karot, autrement dit rien. N'était-ce pas complètement ridicule que même quelqu'un d'amnésique, et là il ne parlait pas d'elle, en sache autant que lui sur comment allait se finir la guerre ? Pourquoi même les dieux ne pouvaient le savoir, pourquoi cette guerre était-elle que le ciel était blessé et pleurait souvent ? Pourquoi se battaient-ils ?

Elle voulait fuir, c'était la réaction la plus appropriée dans ce genre de situation. Il ne fallait pas être stupide et s'entêter à combattre lorsqu'on savait qu'il nous était impossible de gagner, quand notre carte maîtresse avait été annihilé sans même un seul geste par un adversaire beaucoup plus imposant que nous qui plus est... Le mieux était de fuir mais, pour pouvoir s'enfuir il fallait avoir assez de force pour le faire... Et il semblait que la jeune demoiselle inconnue car elle ne s'était toujours pas présentée, n'avait plus asse de forces ne serait-ce que pour faire un pas. La course-poursuite qui avait sûrement dû se produire quelques minutes avant l'arrivée de Karot, peut-être un peu plus, avait sûrement complètement exténuée la jeune demoiselle, pas très étonnant quand on voyait qu'elle ne semblait pas vraiment avoir de grandes capacités physiques, pour être sincère et même si cela était un peu cru... Elle n'avait que son pouvoir qu'elle ne maîtrisait même pas, elle ne pouvait rien faire dans cette guerre à part subir, tout du moins pour l'instant.

Elle n'avait pas réussi à fuir à cause de sa faiblesse, et maintenant elle avait une autre réaction normale pour quelqu'un qui n'avait pas l'habitude des combats avec une situation de danger perpétuelle, tout le contraire de Karot. Elle ne le croyait, normal puisqu'il était un inconnu qui prétendait ne pas lui vouloir de mal et presque pouvoir l'aider ce qui, au passage, était parfaitement le cas, mais c'était sûrement dur à croire pour la jeune demoiselle. Si elle ne croyait pas en ces mots, ce n'était sûrement pas seulement à cause de la peur, il y avait de grandes chances qu'elle aie déjà été trahi par le passé par une personne à qui elle tenait beaucoup. Enfin, c'était juste une possibilité parmi tant d'autres, en définitif il n'avait aucune preuve de ce qu'il avançait... Enfin, il ne l'avançait même pas, comme tu dis précédemment, c'était une probabilité parmi d'autres égales ou supérieures, ou même inférieures... Vraiment, ce n'était rien de plus, rien de moi qu'une supposition mais croyez ce que vous voulez après tout.


"Tu as peur, c'est normal. Tu ne me crois pas, c'est normal. Tu veux fuir, je comprends. Mais saches que, sans moi tu ne survivras pas dans ce monde. Les Forces de l'Ordre arrivent, alors une question : Tu veux rester avec moi ou t'enfuir et être capturée ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 52
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Jeu 2 Juin - 23:27

    "Tu as peur, c'est normal. Tu ne me crois pas, c'est normal. Tu veux fuir, je comprends. Mais saches que, sans moi tu ne survivras pas dans ce monde. Les Forces de l'Ordre arrivent, alors une question : Tu veux rester avec moi ou t'enfuir et être capturée ?"

    Que… Mais de quoi est-ce qu’il parlait ? Comment ça les forces de l’ordre arrivait ? Comment pouvait-il savoir ça ? Mais si ce qu’il disait était vrai ? J’allais être de nouveau capturé… Cette pensée me terrifiai et mon corps se mit à trembler de plus belle, je ne voulais pas retourner là-bas, j’avais eus tellement de mal à m’en enfuir ce n’était pas pour y retourner, jamais de toute ma vie je n’avais autant souffert que là-bas et pourtant ma vie était loin d’être rose avant. En fait je ne sais pas même ce que ça veut dire que la vie est rose, elle ne l’a jamais été pour moi, bien au contraire elle était plutôt noir, un noir très sombre et profond dans lequel on se perd et on ne peut plus en sortir.

    Enfin bref je m’égare là, et ce n’est pas du tout le moment ! Que faire ? Je ne voulais pas me faire capturée de nouveau, mais je ne pouvais pas non plus suivre cet inconnu ! C’était peut-être un piège, qui sait, il me voulait peut-être plus de mal que le gouvernement ! Rah que faire, que faire ! Les minutes passèrent et je sentais comme une espèce de gros désordre dans ma tête, je ne savais pas quoi faire, j’étais perdu. Le temps continuait de s’écouler et je ne savais toujours pas ce que je devais faire, j’étais morte de peur à l’idée que les forces de l’ordre arrivent d’une minute à l’autre mais dans un autre sens ce type m’effrayait aussi. Je n’avais pas pour habitude de demander de l’aide, bien au contraire je m’étais toujours débrouillé toute seule jusqu’ici, mais là à bien y regarder je ne pouvais rien faire seule….

    Autant tenter le tout pour le tout, même si je n’en avais pas vraiment envie je n’avais guère d’autre choix, il était hors de question que je me fasse capturé de nouveau ! Même si pour cela je devais prendre le risque de rester avec un inconnu qui prétend vouloir m’aider… De toute façon je finirais bien par voir ce qu’il me veut au bout d’un moment, franchement je doutais qu’il ait de bonnes intention envers moi, ce n’était pas possible. Il allait forcément vouloir quelque chose d’autre en retour, après tous les êtres humains ne faisaient jamais rien gratuitement juste pour être gentil, simplement parce qu’ils ne l’étaient pas. Malgré tout je n’avais guère le choix, c’était ça ou retourner là-bas….


    « …Je… Je veux rester avec toi…. »

    Même si j’avais décidé de le suivre, dire cela me choquai bien plus que je pensais, c’était tellement bizarre, c’était vraiment moi qui avait dit cela ? Il fallait croire que oui… On disait vraiment des choses étranges lorsqu’on était désespéré, enfin bref, espérons que je ne me fasse pas capturé maintenant, et je n’ai pas prononcé ces paroles pour rien, sinon je ne vous raconte pas la honte. Devoir s’abaisser à demander de l’aide à quelqu’un d’autre pour finalement que sa vous retombe dessus… Je le regretterais durant très longtemps !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Lun 6 Juin - 21:05

Encore une fois, la jeune demoiselle que Karot venait plus ou moins de sauver d'un malheureux destin semblait prise de terreur, rien qu'à l'idée d'être à nouveau capturée par le Gouvernement. Karot pouvait tenter de comprendre la souffrance qu'elle avait pu subir là-bas mais il fallait bien avouer qu'il n'en avait aucune idée pour la simple et bonne raison qu'il ne l'avait jamais connue. Il la connaîtrait peut-être un jour mais il ferait tout pour éviter que cela n'arrive, il avait tant à faire et tant de responsabilités. Mais quoi qu'il en soit, il était parfaitement compréhensible de ressentir de la peur envers quelque chose qui nous avait terrifié et causé d'énormes souffrances dans le passé. C'était un sentiment qui appartenait à tous les êtres vivants, et sans aucune forme de supériorité ou autres, il fallait avouer que c'était surtout les humains qui étaient affectés par ce genre de chose... Karot savait ce que c'était d'être dicté par son instinct mais il ne connaissait pas l'instinct de peur... Il ne devait pas perdre son sang-froid après tout.

La confiance, voilà quelque chose que la jeune demoiselle était loin d'avoir donné à Karot, mais c'était un peu normal après tout ne pensez-vous pas ? Quelle personne normale donnerait sa confiance à un inconnu en temps normal déjà ? Il y en avait très peu et le jeune leader des Fighters en faisait parti mais ce n'était pas très important pour le coup. Alors, imaginez en plus que vous ayez déjà été trahi dans votre jeunesse par quelqu'un de très important pour vous, pourriez-vous donner votre confiance ? Même à une des personnes les plus dignes de confiance du monde ? Vous êtes bien d'accord qu'il vous faudrait du temps, n'est-ce pas ? L'adaptation et le don de la confiance ne se font pas aussi facilement dans ces cas-là... Surtout quand on sait que la confiance est censée être quelque chose qui se mérite plus que tout autre chose. Pour Karot, c'était assez particulier car pour lui, tout être vivant avait le droit à la confiance et que tous méritaient celle-ci... Il était étrange mais c'était ainsi qu'était vraiment sa conception de la confiance.

Au fur et à mesure que les minutes passaient, et elles passaient plutôt bien depuis que Karot avait posé à Yûki une sorte de dilemme qui n'était autre que le reflet réel de sa situation actuelle. Elle semblait réfléchir mais paraissait surtout en proie à un désordre immense dans sa tête, elle réfléchissait peut-être un peu trop après tout, mais encore une fois c'était normal quand on savait la situation dans laquelle elle était, autrement dit pas très glorieuse et surtout très dangereuse quoi qu'elle choisisse. Elle ne pouvait encore avoir confiance en le jeune homme comme dit précédemment et elle ne pouvait donc pas prendre aussi aisément une des situations car les deux lui feraient certes prendre un chemin différent mais... Elle ne savait pas ce qui l'attendait chez Karot, ce serait en tout ce qu'il serait dit si c'était lui qui était dans la situation de celle-ci bien que ce ne soit pas le cas. Il fallait toujours se mettre à la place des gens, ça aidait à mieux le comprendre et à accepter plus facilement certaines choses.

Karot était patient, il était donc prêt à entendre la réponse de la jeune femme aussi longtemps prendrait-elle mais... Il ne fallait pas oublier qu'elle était poursuivie et que plus longtemps elle restait ici, plus elle prenait de risque et leur faisait donc courir le risque d'être attaquées par des ennemis, le Gouvernement. Bon, si il n'y avait aucun vrai gradé, Karot aurait une facilité déconcertante pour tous les mettre hors d'état de nuire et ce serait ce qu'il ferait dans un tel cas... Si il tombait sur un gradé, il combattrait tout simplement au maximum contre ce dernier en espérant tout d'abord gagner, puis si il était trop fort il n'aurait pas d'autres choix que d'utiliser sa vraie puissance pour pouvoir tout d'abord mettre cette jeune demoiselle à l'abri pour éviter qu'elle ne soit blessée par la fureur du combat. Lorsque deux auras trop puissantes se combattaient, les personnes autours pouvaient ne pas supporter, surtout lorsqu'elles ne maîtrisaient pas leur pouvoir comme c'était le cas pour la jeune femme. Enfin, c'était juste une hypothèse développée par le jeune homme quelques années auparavant.

Elle avait finalement accepté de l'accompagner, c'était tant mieux pour elle car c'était elle qui avait le plus de risques d'avoir des problèmes dans cette histoire. Lui, il était détesté et craint par beaucoup de membres des Forces de l'Ordre pour une raison des plus simples, il était le Leader des Fighters mais il ne risquait pas grand chose en définitif, du moins pas venant d'une unité destinée à ramener une Cobaye échappée dans un des laboratoires du Gouvernement. Il fallait tout de même dire que la jeune demoiselle dont Karot ne connaissait toujours pas le prénom avait mit trop de temps pour répondre et il s'avérait que les membres du Gouvernement approchaient de plus en plus et ils étaient presque à leur niveau. Le Sorcier du Feu n'était pas encore sûr du fait qu'il allait devoir se battre ou non mais il était prêt si c'était le cas. Après tout, il s'y préparait à chaque fois qu'il sortait vu le climat dans lequel ils vivaient désormais tous. C'était vraiment triste d'un côté, mais c'était tout simplement comme cela qu'avançaient les choses.

"Alors viens, on a pas beaucoup de temps ils vont bientôt arriver. Tout ira bien, ne t'inquiètes pas. Comment tu t'appelles ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 52
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Lun 6 Juin - 22:52

    "Alors viens, on a pas beaucoup de temps ils vont bientôt arriver. Tout ira bien, ne t'inquiètes pas. Comment tu t'appelles ?"

    Il était vraiment sérieux là ? Ils allaient vraiment arriver ? Rien que d’imaginer cela je sentis mon corps trembler et un profond sentiment de peur monter en moi très rapidement, j’étais tellement effrayé que je n’avais même plus la force de bouger. Tout du moins jusqu’à ce mon autre personnalité décida de faire son apparition, elle me disait de bouger et de partir d’ici rapidement si je ne voulais pas être capturé de nouveau par le gouvernement. Bien sûr elle avait raison, et je n’avais pas la moindre envie de retourner là-bas, je ne voulais plus de ces terribles douleurs qu’ils m’avaient infligé pendant trois longues années. Quelle souffrance cela avait été, on aurait dit un cauchemar…

    Un cauchemar sans fin, sans aucune échappatoire ni espoir, je ne sais pas comment j’ai fais pour garder un minimum de lucidité après ça. Quoique j’avais bel et bien perdu l’esprit durant le temps que j’étais là-bas, je n’étais plus moi-même, le peur était devenue le sentiment que je ressentais toute la nuit et la journée. La journée je subissais d’affreuses expériences, j’en connaissais un rayon sur la douleur physique et mental avant cela mais ce que j’avais vécu avec le gouvernement n’était rien comparé à cela. Je me souvenais encore quand j’étais attaché sur leur table d’opération, ligoté aux jambes et aux bras de manière à ce que je ne puisse plus bouger, je me sentais tellement impuissante, prise au piège comme un agneau entouré d’un troupeau de loup. Je voulais m’enfuir, je voulais que leur tortures cesse, mais il n’y avait pas d’espoir, je ne pouvais rien faire, si ce n’était hurler de douleur. Bien que cela ne m’apaisait point je ne pouvais m’en empêcher tant la douleur était grande.

    La nuit c’était mon cœur qui hurlait de douleur, je n’arrivais pas à dormir, et lorsque j’y arrivais j’avais toujours d’affreux cauchemar et je revivais presque la même chose que la journée dans mes rêves… L’enfer sur Terre, qu’avais-je donc fait pour mériter ça ? Je m’étais posé cette question de nombreuses fois, pourquoi est-ce que ça m’arrivait à moi ? Bien sûr la réponse était simple, j’avais ôté la vie à de nombreux êtres humains, mais ce n’était pas comme si je l’avais voulu… Certes je devais mériter ce qu’il m’était arrivé mais je trouvais quand même que je ne mérité pas de souffrir autant, personne ne le méritait, même si je haïssais les êtres humains je trouvais que personne ne méritais de subir de tels tortures… Et dire que ces tortures n’étaient qu’un caprice des scientifiques qui voulaient toujours faire avancer la science et la technologie encore plus, pourquoi faisaient-ils cela ? Pour le bien des humains ? A quoi cela servaient-ils ? Ils n’étaient même plus humains eux-mêmes. Ils étaient devenus des monstres, de viles et cruelles créatures qui torturaient leurs semblables par pur plaisir. Comment faire avancer les humains avec des pratiques aussi inhumaines ? Ils ne faisaient que régresser et non pas avancer…

    Franchement je n’ai jamais haïs autant de toute mon existence, même mes parents que je hais je les trouve fort sympathique face aux membres du gouvernement. C’était sûrement cette haine qui m’avais permis de tenir, je m’étais juré qu’un autre je me vengerais, qu’un jour je leur ferais subir la même chose que ce qu’ils me faisaient subir en ce moment-même. Grâce à ma haine j’avais gardé un minimum de lucidité, ma haine me permettait de tenir dans l’espoir qu’un jour je réussisse à m’enfuir, chose que j’avais déjà essayé à mainte reprise, sans succès. Mais j’avais finalement réussis à m’enfuir, et ce n’était pas pour me faire capturer à nouveau. Non, je devais me venger, cependant je devrai attendre un peu plus tard, j’étais bien trop effrayé pour faire quoique ce soit contre eux dans l’immédiat, et aussi j’étais bien trop impuissante. Mais un jour je me vengerais….

    Mon autre personnalité finit par me rappeler à l’ordre en me faisant remarqué que je m’étais encore perdu dans mes pensées et que pendant ce temps-là les forces de l’ordre se rapprochait. Bien sûr elle n’oublia pas de me traiter d’imbécile au passage et de m’inciter à me dépêcher de m’en aller. Effectivement elle avait raison, je n’aurais pas dû me perdre dans mes pensées ainsi, le temps était précieux désormais et je venais d’en gâcher une bonne partit. Il fallait à tout prix que je m’en aille d’ici ! Encore tremblante je me relevai et me rapprochai de l’homme, Karot si j’me souvenais bien de son nom. Quoi ? Il me demandait le mien ? Mais je n’avais aucune envie de donner mon nom moi… Il n’avait pas besoin de le savoir, et qui plus est nous n’avions pas le temps ! Les forces de l’ordre se rapprochaient selon ces dires, et même si ce n’était pas le cas je ne voulais pas rester ici une minute de plus et courir le risque de me faire capturer de nouveau ! Alors nom ou pas nom je m’en fiche on file d’ici en vitesse !


    « Mon nom n’a pas d’importance. On a pas le temps pour ça, dépêchons-nous avant qu’ILS arrivent ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Mar 28 Juin - 14:14

A croire qu'elle pensait qu'il plaisantait... Non mais pourquoi elle ne bougeait pas là ? Voilà ce que ce seraient dit beaucoup de personnes ne pouvant comprendre ce qu'était la peur. Bon, Karot ne pouvait pas vraiment dire qu'il avait déjà été tétanisé à cause d'un sentiment ressemblant de près ou de loin à le peur mais bon... Il savait plus ou moins que ce n'était pas quelque chose d'agréable à ressentir, il avait lui-même vu ses plus grandes peurs réalisées quelques années auparavant car... Pour ceux qui ne connaissent pas très bien Karot, vous devez savoir que ses plus grandes peurs ont toujours été de perdre des êtres chers ou de ne pas être capable de les protéger et... Comme vous le savez tous, parmi tous les morts qu'avait fait le Gouvernement lorsqu'il s'était emparé de Shiinu, il y avait un nombre important des amis du jeune Leader des Fighters, amis qu'il n'avait bien entendu pas pu protéger... Il s'en voulait encore parfois mais il gardait encore plus sourire pour eux, comme il le faisait toujours lorsque quelqu'un perdait la vie... Il vivait pour tous les défunts et en espérant ne pas voir la liste s'allonger encore.

Ce n'était pas vraiment le moment de se perdre dans ses pensées pour tout vous avouer... Mais ce fut pourtant ce que fit la jeune demoiselle, d'un côté on ne pouvait pas vraiment lui en vouloir étant donné qu'elle venait de quitter le lieu de tous ses cauchemars, mais elle aurait tout de même pu attendre qu'ils soient arrivés en lieu sûr non ? D'un côté, encore une fois, Karot s'en moquait un peu puisqu'il était capable de la défendre contre les membres des Forces de l'Ordre, c'était surtout elle qui devrait s'inquiéter, certes ils voulaient absolument avoir le Rebel comme sujet de laboratoire mais... Ils étaient bien au courant que la plupart des subalternes du Gouvernement ne pouvait rien contre lui. Même le démon Maël qu'il avait affronté le détestait pour lui avoir résisté ce qui était plutôt rare apparemment. Et voilà que Karot se perdait aussi dans ses souvenirs vous vous dites ? Non pas du tout, il repensait juste à quelque chose en attendant que la jeune fille à qui il venait de proposer son aide se décide à bouger.

Elle semblait tiraillée dans ses souvenirs certes mais... Le jeune Sorcier étant capable de ressentir les choses de manière extra-précises, il sentait la présence de quelqu'un d'autre en la jeune fille elle-même... Quoi, vous ne comprenez pas ? Alors laissez-moi vous explicitez la chose... Karot sentait la présence d'une autre personnalité qui régissait dans le corps de la jeune femme qui pensait encore et encore. Comment cela était-ce possible ? Eh bien, assez simplement en fait, il pouvait y avoir des tas de raisons mais on ne pouvait donner une source précise... Certains parlaient de traumatismes, d'autres d'ADN mais aucune de ces théories n'étaient bonnes. Le dédoublement de personnalité venait d'une chose très simple, mais impossible à expliquer. Si vous voulez une base, dites vous que votre deuxième personnalité apparaît souvent dans une période de déséquilibre mental, pour quelle raison ? A vous de chercher, je vous ai donné les premiers indices, trouvez la réponse. C'est ainsi que marche le monde après tout, vous ne le saviez pas ?

Vengeance, bien sûr qu'elle ressentait sûrement ce sentiment après avoir souffert durant trois longues années... Cela ne lui servirait pas à grand chose pouvait-on se dire dans un sens mais cela pourrait tout de même la soulager étant donné qu'il n'était pas question de morts... Elle ne regagnerait pas les trois années qu'elle avait perdu dans des laboratoires, elle ne perdrait pas les souvenirs de tout ce qui s'était passé là-bas mais... En se vengeant, elle pourrait peut-être enfin tourner la page, mais il y avait une façon de se venger... Il ne fallait pas tuer tout le monde, et il n'était même pas nécessaire de tuer en fait. Quoi que l'on fasse, ce qu'il fallait privilégier était de s'attaquer aux personnes qui nous avaient fait souffrir, dans le cas de la jeune demoiselle par exemple... Ce n'était pas à tout le Gouvernement qu'elle devait s'attaquer, elle ne pouvait pas le faire de toute façon. Elle devait s'attaquer au laboratoire dans lequel elle avait souffert durant trois et à personne d'autre. Seul les Rebels pouvaient se permettre d'affronter le Gouvernement, car ils avaient une force et une réputation équivalente.

Elle était enfin revenu dans le monde réel si on pouvait dire cela ainsi, mais c'était un peu trop tard malheureusement. Au moment où elle avait demandé de se dépêcher avant que les membres du Gouvernement ne fassent leur apparition, ils étaient déjà en train d'arriver... Il ne servait plus à rien de s'enfuir maintenant, surtout que ce n'était pas nécessaire pour être plus précis. Au loin, ils discernaient juste deux silhouettes et surtout leur cible, ce ne fut que lorsqu'ils furent à une dizaine de mètres qu'ils purent enfin reconnaître le jeune Karot, Leader des Fighters et qui était aussi une de leur cible d'ailleurs... Ils semblaient d'un côté content car ils allaient pouvoir faire d'une pierre deux coups, mais on pouvait aussi sentir l'appréhension qui montait chez eux dans l'homme qui était le Leader de la classe guerrière des Fighters, ce n'était pas pour rien vous vous en doutez... Et eux, ils le savaient pour faire court. Tandis qu'ils arrivaient, le jeune homme se retourna vers la demoiselle en lui souriant comme il le faisait toujours.


"Ne t'inquiètes pas je vais m'occuper d'eux, ça ne sera pas très long."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 52
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Mar 28 Juin - 17:08

    Alors que je venais de lui dire qu’ont devaient partir avant que les membres des forces de l’ordre n’arrive il était logique de penser qu’il se serait mis à courir non ? Mais pourquoi est-ce qu’il restait là sans rien faire alors ? Qu’est-ce qu’il attendait ?

    *Je crois qu’il attend que ces déchets du gouvernement arrivent*

    *HEIN ?! Mais non il m’a dit de venir, pourquoi maintenant il attendrait ?*

    *Ben sa se voit pas imbécile ? Il attend quoi à ton avis ? Il admire le paysage ?*

    *Que… Mais alors il m’aurait mentit et il serait avec eux !*

    *Sa m’étonnerais pas, en même temps faut pas croire tout ce qu’on dit, imbécile*

    *Mais… Je ne crois pas tout ce qu’on me dit ! Et puis pourquoi aurait-il agit comme quelqu’un qui voulait m’aider ?*

    *Nah sans blague ? Bah pour te retenir le temps que les renforts arrivent, tu réfléchis parfois ?*

    En réfléchissant c’est vrai que Yuu n’avait pas vraiment tort, ah oui au fait j’avais appelé mon autre personnalité comme ça, c’était plus pratique et moins long que de l’appelé « mon autre personnalité ». Bref, je disais donc qu’elle devait avoir raison.

    *SBAM. Evidemment que j’ai raison ! *

    *Aïeuh c’était pas la peine de me frapper !*

    *Si.*

    Hum bon alors mon autre personnalité avait entièrement raison, ce type s’était foutu de moi et il était avec eux, tss, comment est-ce que j’avais pu me laisser berner ? Bon… Maintenant c’était cuit je n’avais plus aucune chance de m’enfuir, en plus de ça j’avais épuisé tout mon pouvoir et j’étais morte de fatigue. J’étais foutu. Je sentais la peur m’envahir de nouveau et mon corps trembler, je voyais au loin des membres du gouvernement arriver. J’avais fait tout ça pour rien, je m’étais échappé pour rien et j’allais retourner là-bas….

    *Rah idiote ! *SBAM* Si tu t’étais enfuie aussi au lieu de rester parler avec l’autre là, on en serait pas là ! Rah tout ça c’est encore de ta faute évidemment ! Passe-moi le contrôle que je nous sorte de là !*

    *Mais… Qu’est-ce que tu veux faire ? On est coincé, pris au piège, on peut rien faire !*

    *SBAM. Dit pas ça avant d’avoir essayé ! Et puis laisse-moi faire tu verras bien !*

    *Hum… Ok, j’ai pas le choix de toute façon….*

    Après notre petite discussion rapide je laissai Yuu prendre le contrôle sur moi et je sentis la peur diminuer de beaucoup mais sans disparaitre, après tout elle avait tout de même un peu peur elle aussi. Et avant que les autres eux le temps de faire quoique ce soit je partis comme une flèche hors de la ruelle et me mis à courir aussi vite que je pouvais dans la ville, il faisait nuit et je ne voyais pas grand-chose mais je m’en fichais. Il fallait que je m’éloigne d’eux le plus vite possible, c’était le plus important pour le moment !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Jeu 14 Juil - 13:17

Vu que Karot n'avait pas encore commencé à courir alors que la jeune femme venait enfin de se réveiller et de lui dire qu'il fallait qu'ils courent, elle devait sûrement trouver son comportement bizarre et se faire un tas de films, surtout étant donné qu'elle avait deux personnalités dont une dominante comme tous ceux qui ne souffrent pas de paranoïa mais qui maîtrisent le dédoublement de personnalité, la différence était assez fine mais elle était des plus importantes. Quoi qu'il en soit, vous vous le savez déjà pourquoi le jeune homme avait arrêté de bouger, n'est-ce pas ? Courir plus n'aurait servi à rien d'autre que perdre de la sueur bêtement, et puis si le Gouvernement voyait le Leader des Fighters fuir devant des troupes de récupération d'un cobaye en fuite, ils prendraient confiance et ne ressentiraient plus aucune peur ni aucun respect à son égard... Ce n'était pas vraiment que le jeune homme tenait à sa réputation mais faire peur au Gouvernement était très important pour les Rebels, cela rendait leur adversaire plus facile à désarçonner et donc à renverser bien entendu.

Elle n'avait sûrement plus confiance en lui maintenant, surtout en sachant qu'elle se faisait un tas de films tous plus ridicules les uns que les autres... Enfin bref, Karot s'en moquait un peu car il savait qu'en fin de compte elle n'avait jamais eu confiance en lui, elle se méfiait depuis le début et elle avait accepté de le suivre à cause de la peur qui régnait en elle et de la naïveté qui était de toute évidence un de ses traits de caractère dominant. Maintenant, il était juste sûr de ne pas avoir la confiance de la jeune demoiselle dont il ne connaissait même pas le nom alors qu'il le lui avait demandé, n'était-ce pas la preuve qu'elle ne lui faisait aucunement confiance ? Même lorsqu'on ne fait pas confiance à quelqu'un, la politesse oblige normalement à se présenter mais il fallait croire qu'elle n'avait pas reçu d'éducation ou que la peur avait fait disparaître toutes les valeurs qu'on apprenait aux enfants pour qu'ils réussissent un minimum dans la société d'aujourd'hui, enfin bref... Revenons à l'histoire principale.

La deuxième personnalité de la jeune demoiselle avait prit le contrôle de la jeune femme, comment Karot le savait-il ? Son esprit semblait beaucoup moins torturé par la peur que précédemment et elle avait une façon d'être et de faire complètement différente de celle de son alter-ego. Pourquoi avait-elle laissé le contrôle à la jeune demoiselle, ce n'était pas seulement pour avoir moins peur et cela le jeune homme le savait pertinemment... Il avait d'ailleurs une petite idée de ce qu'elle comptait faire et c'était une très mauvaise idée surtout quand on savait à quel point ses capacités physiques étaient amoindries par cette première course poursuite... En faire une deuxième était tout simplement stupide et le jeune Fighter espérait bien qu'elle n'allait pas le faire et qu'elle avait un minimum d'intelligence... Mais alors qu'il espérait cela, il savait d'ores et déjà que cet espoir était vain, si c'était pour rester ici, elle n'aurait pas laissé la place à son autre personnalité... Elle était vraiment pas maline mais bon la peur la dominait.

Et oui, elle avait bel et bien commencé à courir hors de la ruelle, pile au moment où les membres des Forces de l'Ordre arrivaient d'ailleurs... Et vous devinez sûrement qu'ils l'avaient vu et qu'ils étaient partis à sa poursuite par des petites ruelles, Karot aurait aussi bien pu les stopper mais ils étaient un peu trop éparpillés pour qu'il s'occupe d'eux tous en même temps et... La jeune femme avait prit un chemin que l'on pouvait rejoindre par au moins 8 ruelles différentes... Quelle stupidité vraiment, et surtout quelle malchance. Il fallait réfléchir aux probabilités, et c'était d'ailleurs assez simple si vous voulez tout savoir... Chances qu'elle s'échappe sans l'intervention de Karot : 0%, chances qu'elle se fasse attraper sans l'intervention de Karot : 100%. Et il vous suffit de faire l'inverse si Karot intervenait pour connaître toutes les probabilités que le jeune homme venait de faire dans la tête... Enfin, les principales pour tout avouer car il en avait en fait fait une infinité mais vous ne comprendriez pas.

Le jeune homme disparut alors et apparut devant la jeune demoiselle alors qu'elle allait se faire attraper par les Forces de l'Ordre qui l'avaient cerné... Alala, c'était une situation des plus prévisibles, tellement que cela aurait presque pu être marrant si ce n'était pas quelque chose d'aussi grave pour la jeune femme... Enfin, cela serait bientôt fini à part si elle décidait encore de tenter de trouver une solution qui se révélerait être stupide et qui lui apporterait encore plus de problèmes qu'elle pensait déjà en avoir en ce moment... Sauf qu'elle n'avait aucun problème étant donné que le jeune Fighter allait la défendre mais tout de même, il fallait qu'elle se calme un peu si elle ne voulait pas mourir. Karot s'approcha à nouveau d'elle après avoir défié du regard tous les membres du Gouvernement qui les encerclaient mais qui commençaient légèrement à avoir peur... Il la regarda avec un sourire et se pencha un pour être à sa taille, il savait qu'elle avait peur et il pouvait le comprendre mais il fallait aussi qu'elle comprenne des choses mais il n'était pas encore temps, il devait juste lui dire...


"Cette fois restes bien derrière moi au lieu de t'enfuir bêtement. Je vais te protéger."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 52
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Jeu 14 Juil - 14:24

    Je courais le plus vite que je pouvais mais je sentais que je m’affaiblissais très vite, zut ! C’est vrai que Yûki s’était beaucoup affaibli tout à l’heure, ça n’allait pas le faire… Au bout de quelques minutes je sentis que je n’allai plus pouvoir continuer très longtemps, enfin je n’avais pas vraiment à continuer. Les forces de l’ordre m’avaient suivi et ils m’encerclaient, bon super la situation ne s’était pas vraiment amélioré… Je sentais que Yûki avait de plus en plus peur et je tenta de la calmer tant bien que mal, malheureusement n’ayant que très peu de chance de s’en sortir je ne réussis pas à la calmer.

    « Tu croyais pouvoir nous échapper petite ? »

    Zut voilà qu’ils frimer maintenant ! Enfin non bon ils n’étaient pas vraiment en train de frimer vu qu’ils étaient effectivement plus forts que moi… Mouè… Si ils croyaient que j’allais me laisser faire ! Tant qu’il me resterait la force de tenir debout je me battrais jusqu’à ce que mon corps ne le supporte plus !

    « Comment ça je croyais ? C’est pourtant ce que j’ai fait n’est-ce pas ? Vous pensez pouvoir m’arrêter alors que vous n’avez pas su le faire là-bas ? Laissez-moi rire ! »

    Je me mis à rire, un rire sans joie, il faisait plus démoniaque qu’autre chose. N’empêche j’avais beau faire la forte j’étais vraiment dans la mer**. Hum bon je devais faire quelque chose sinon ils allaient m’attraper une fois de plus. Arf ! Mais c’était qu’ils attaquaient ! Vite ! Une poussée d’adrénaline m’envahit et une aura sombre prit forme tout autour de moi avant de se matérialisé en faux et de se placer dans mes mains. Wouah je ne savais pas que je pouvais faire ça ! Enfin sa m’arrangeait plutôt bien vu la situation.

    « Haha ! Tremblez devant moi simples mortel ! Je suis le messager de la mort et je suis venue prendre vos vie ! »

    Très élégante ma prestation n’est-ce pas ? Oui j’avais l’air très sûr de moi alors que je ne l’étais pas du tout, j’essaie d’me convaincre que je pouvais réussir et c’était plus facile en faisant la fière devant eux. Bien que je n’étais pas vraiment en position d’me vanter. Bon, bon, je les avais énervé, oué c’est ça venait vers moi mes petits. Je sautai dans les airs et abaissa ma faux vers leur cou afin de leur trancher la tête. Bah quoi ? Si je les tue ils ne viendront plus m’embêter non ? Oups… L’un d’entre eux attrapa ma faux et la balança au loin, bien sûr je fus éjecté avec refusant de lâcher mon arme. J’aurais peut-être dû d’ailleurs, j’atterris contre un mur qui m’assomma à moitié, bon au moins je n’avais pas la colonne vertébrale brisé. Je me relevai, difficilement, et essaya de faire revenir ma faux qui avait disparu entre temps, bien évidemment pour arranger mes affaires elle ne revint pas. Sympa le pouvoir ! Jamais là quand on en a besoin !

    Bon… Je pouvais toujours fuir non ? Je regardai tout autour de moi et vis que je n’avais pas la moindre issue, j’étais entouré de tout part par les membres du gouvernement. Tss, qu’est-ce que j’allais bien pouvoir faire ? Tandis que je réfléchissais je vis quelqu’un apparaitre tout d’un coup juste devant moi, surprise je poussa un cri et recula de plusieurs mètres. Et avec ma magnifique adresse je glissa ce qui eut pour effet de me faire tomber à terre en me fracassant à moitié le crâne. Là j’étais bien assommé et pas près de me relever. Ouah c’est moi où la Terre bougeait toute seule ? Oué bon ok elle bouge en permanence toute seule, sauf que d’habitude je ne le ressens pas ! Et c’est quoi ces trucs qui brillent devant moi ? On dirait des étoiles… Ouah mais je n’allais pas bien moi ! C’était quoi ces manières de se montrer aussi faible face aux ennemis ?

    Non mais oh ! Je me mis une bonne baffe mentalement (non bon ok c’était plus violent qu’une baffe) et me releva d’un coup, un peu trop vite d’ailleurs car j’eus des vertiges assez impressionnant pendant quelques secondes. Lorsque je repris à peu près mes esprits je vis l’autre type que j’avais rencontré tout à l’heure juste en face de moi, il me souriait et ne semblait pas avoir de mauvaises intention. Enfin bon vu dans l’état que j’étais c’était très possible que je me trompe. Je le vis s’abaisser pour être à ma hauteur, bon au moins il ne me toisait pas de haut mais ça faisait un peu gamin de faire ça. J’avais l’impression d’être un gosse de 3ans à qui on expliquer quelque chose. Bon en même temps il était plus grand que moi mais ce n’était pas une raison quand même !


    « Cette fois restes bien derrière moi au lieu de t'enfuir bêtement. Je vais te protéger. »

    Hein ? Il était venu me protéger ? C’était pas un membre du gouvernement alors ? Bah de toute façon je n’avais plus la force de lutter, et s’il m’aidait tant mieux. J’allais y passer sinon. Hum, c’était pas pour dire mais j’étais loin de me sentir bien, ma vision se brouillait et je sentais mon corps perdre ses forces, je n’allais même plus pouvoir tenir debout. Je me gratta l’arrière de la tête car je sentais que ça me démanger et j’enleva vite ma main en ressentant une intense douleur, j’observai ma main, elle était couverte de sang. Ah ? Me serais-je ouverte le crâne ? Ma vision se brouillait de plus en plus, je sentis mon corps basculer en arrière n’ayant plus la force de le tenir debout, une fois au sol je sentis mes yeux se fermer. Bien que j’avais els yeux fermé j’étais encore consciente, mais pour combien de temps ?...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Jeu 14 Juil - 17:57

Elle était vachement amoché la jeune demoiselle qui avait tenté de fuir... Cela signifiait donc qu'elle avait aussi tenté de se défendre... Vous me direz qu'elle n'avait pas vraiment le choix mais bon, elle aurait aussi bien pu se laisser capturer, il y avait des lâches comme ça dans le monde et vous le savez sûrement très bien... Après tout, tout le monde a déjà rencontré un lâche qui s'en prenait aux plus faibles ou qui fuyait dès que la situation devenait un peu dangereux alors qu'il avait provoqué tout depuis le début. En tout cas, moi j'en ai connu et pas qu'un peu malheureusement. Les lâches n'étaient pas des personnes de confiance car ils pouvaient trahir par lâcheté justement, et ce du jour au lendemain. Le jeune homme avait déjà été victime de la lâcheté de quelqu'un et même si il s'en était sorti, il ne pouvait s'empêcher de se demander si il était conscient qu'il mettait les gens en danger en étant aussi lâche... Il ne l'avait jamais revu, sans doute qu'il avait fini par payer le prix de sa lâcheté ou quelque chose dans le genre...

Le courage au contraire, dont avait fait preuve la jeune femme était quelque chose qui permettait de faire des choses incroyables qu'on ne se sentait même pas capable de faire... Des choses extraordinaires donnant l'impression d'être quelqu'un d'autre, de franchir des barrières que l'on pensait infranchissable et de faire face au danger pour protéger ceux qu'on aimait. Karot connaissait beaucoup de personnes courageuses et il était lui-même courageux, c'était une des valeurs les plus importantes chez un être vivant pour lui. Mais c'était sa façon de voir les choses à lui, cette façon de voir différait selon les individus comme à peu près tout ce qui était personnel. Quoi qu'il en soit, le courage était quelque chose qui n'avait jamais déçu le jeune Sorcier du Feu jusqu'à ce jour. Il allait encore aujourd'hui faire preuve de courage même devant une cause gagnée d'avance, car c'était dans sa façon d'être et de faire les choses... Que voulez-vous, il ne pouvait pas s'empêcher d'aider les gens. Cela n'a rien à voir ? Et alors ?

Enfin bref, après lui avoir expliqué les choses comme il les aurait expliqué à une gamine de 10 ans, mais c'était qu'elle l'avait bien cherché vous ne trouvez pas ? Alors qu'il lui avait parlé en adulte, elle avait réagi comme une gamine et avait tenté de s'enfuir alors qu'elle savait très bien qu'elle ne réussirait pas à trouver une issue. Elle avait déjà eue de la chance une fois en réussissant à s'échapper du laboratoire dans lequel elle était retenue depuis plus ou moins longtemps... Mais il ne fallait pas forcer sa chance, surtout lorsqu'on était faible physiquement. Et elle était faible physiquement et la preuve en était sans aucun doute le fait qu'elle soit dans cet contre de simples chiens du Gouvernement, car eux étaient vraiment les petits chiens du Gouvernement, personne ne les considérait au sein des Forces de l'Ordre. Ils étaient envoyés pour rattraper les cobayes qui s'enfuyaient comme un chien était envoyé pour ramener les moutons à la bergerie. Ils étaient vraiment ridicules et faibles en somme.

Elle était tombée dans les pommes ou pour enjoliver les choses, elle avait sombré dans l'inconscience après s'être ouvert l'arrière du crane... C'était assez normal quand on savait à quel point cela faisait mal, enfin vous ne le savez peut-être pas mais je suppose que vous pouvez tout de même imaginer un minimum non ? Vous vous êtes tous déjà blessés non ? Eh bien imaginez cette douleur en plus ou moins intense selon le degré de gravité de la blessure à laquelle vous pensez en ce moment. Bref, surtout qu'elle ne devait pas avoir l'habitude de combattre au corps à corps étant donné qu'elle ne maîtrisait pas bien son pouvoir et ne maîtrisait donc pas la matérialisation des ténèbres. Karot maîtrisait parfaitement son élément et il pouvait tout matérialiser mais c'était parfois coûteux en énergie et en blessures. Enfin, plus il s'entraînait moins il avait de contraintes et c'était la raison pour laquelle il n'arrêtait jamais de s'entraîner, peu importe les circonstances de plus en plus dur.

Bref, il n'avait plus qu'à s'occuper de ces imbéciles, sauf qu'il devait soigner la jeune demoiselle avant que cette dernière ne puisse jamais plus se réveiller... Il y avait une solution assez simple à ce petit problème et c'était donc cette dernière que le jeune homme allait choisir. Il fit apparaître Ten et Ryuu et leur demanda de s'occuper de ces insolents tandis qu'il allait soigner cette jeune femme. Bien entendu, ils acceptèrent même si cela ne durerait pas plus d'une dizaine de secondes cela laissait à Karot le temps de s'envoler et d'aller dans le «QG des Fighters» qui était l'endroit le plus proche de là où ils étaient. Ce dernier se trouvait au fin fond d'une forêt abandonnée et il était le lieu où certains Fighters faisaient leur formation sous la supervision du Leader qu'était Karot. Cet endroit était bien entendu propre aux Fighters mais les autres Rebels avaient le droit d'y pénétrer ayant tous le code d'accès à la base. C'était un endroit que le Gouvernement aurait du mal à trouver car il était entouré par d'immenses barrières naturelles et que seuls les Rebels connaissaient les raccourcis pour y accéder, enfin bref c'était en ces lieux qu'il l'avait soigné et qu'il attendait maintenant son réveil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 52
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Sam 16 Juil - 10:43

    Lorsque je pus ouvrir les yeux de nouveau je n’étais plus dans le même endroit, alors que je pensais me réveiller au milieu de la rue et de voir les membres du gouvernement avec l’autre personne qui s’appelait Karot si je me souvenais bien. Apparemment je m’étais endormis et quelqu’un m’avais déplacé, rester plus qu’à savoir qui c’était et si c’était un ennemi ou non. Bon déjà je n’avais pas l’air d’être en prison, un point positif, je n’étais pas non plus attaché, autre point positif, et ma blessure semblait avoir était guéris. Bon si j’étais en camp ennemi ils étaient drôlement gentils pour une fois les ennemis ! En regardant de plus près où j’étais je vis que j’étais allongé dans un lit, plutôt confortable qui plus est. Je me relevai légèrement de manière à pouvoir m’assoir et jeta un regard circulaire dans la pièce où j’étais, hum plutôt aiguayant, rien à voir avec l’endroit où je vivais il n’y avait pas encore si longtemps. Sans parler de ma chambre lorsque j’habitais encore dans une maison avec ma famille, enfin au moins on ne m’y enfermait pas de force, enfin si peut-être mais je m’en allais toujours donc bon. Il n’y avait pas l’air d’avoir quelqu’un ici, bah tant mieux je pouvais réfléchir en paix.

    « Hum je devrais peut-être essayer de sortir d’ici. »

    « Quelle merveilleuse idée ! Et comme tu comptes t’y prendre ? J’te signale que tu ne sais même pas où tu es et à mon avis tu ne dois pas être seule ici. »

    « Mouè mais bon je ne vais quand même pas rester ici.. »

    « T’as pas vraiment le choix pour le moment, et puis ce type nous a aidée tout à l’heure je crois. Il ne devrait pas être bien loin même si me demande pourquoi il a fait ça. Il veut sûrement quelque chose. »

    Hum oué Yuu n’avait pas tort, pourquoi il nous aurait sauvés s’il ne voulait pas quelque chose en retour ? Enfin moi tant que je ne retournais pas là-bas presque tout m’irais… Je regardai le mur en face de moi en réfléchissant à ce que cet homme pourrait bien vouloir de moi lorsque je tournai la tête sur le côté et le vit. Surprise je poussa un cri en reculant de plusieurs mètre jusqu’à buter contre le mur. Wouah depuis quand il était là lui ? Comment ça se fait que je ne l’avais pas vu plus tôt ? Non, plus important encore… Il ne m’avait tout de même pas entendu à l’instant, hein ?

    *Malheureusement je crois que si.*

    Je déglutis, il allait me prendre pour une folle ! Et je ne savais pas comment il allait réagir à cela… La plus part des gens m’aurais sûrement emmené dans un asile… Arf non ! Je venais à peine d’échapper au gouvernement et voilà que maintenant j’allais sûrement me retrouver dans un asile de fou !

    *Ho mais calme-toi ! Il suffit de faire comme si de rien n’était. Bon évidemment il ne te croira pas mais bon c’est mieux que rien non ? Enfin…*

    Au vu de la situation Yuu ne savait plus quoi dire, en effet je ne pouvais pas grand-chose contre lui, je l’avais bien vu un peu plus tôt lorsque je l’avais attaqué, je ne faisais pas le poids face à lui. En attendant même si je ne le sentais pas du tout essayons de faire comme si de rien n’était…

    « Euh…. »

    *Hum bravo tu vas vachement le convaincre de quoique ce soit avec ça.*

    *Mais je sais pas quoi lui dire moi !*

    *Roh mais quel boulet j’te jure ! Déjà t’as qu’à lui demander ce qui s’est passé, ce que tu fais ici et pourquoi il t’as aidé non ?*

    *Ah oué pas bête ! T’as de bonnes idées Yuu !*

    *Normal.*

    « Hum… Qu’est-ce qui s’est passé ? Pourquoi est-ce que vous m’avez aidée ? Et… Où suis-je ? »

    *Ça va pas paraitre bizarre ton changement de langage tout d’un coup ?*

    *Ben… J’aurais pas dû être poli ?*

    *Non bon finalement c’est pas plus mal. Après tout on n’est pas vraiment en situation de supériorité donc vaut mieux faire profil bas.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Sam 16 Juil - 11:27

La jeune femme avait enfin fini par se réveiller au grand soulagement de Karot qui commençait à se dire que cela faisait longtemps qu'elle dormait et que les soins n'avaient peut-être pas les effets escomptés... Par longtemps, il fallait comprendre quelques heures mais pour un homme comme qui guérissait extrêmement vite, c'était une très longue période pour guérir d'une simple blessure à la tête. Mais il n'était pas normal donc on ne pouvait pas vraiment comparer, après tout il avait deux Dragons en lui ce qui favorisait énormément la régénération à très grande vitesse, le jeune Sorcier du Feu n'en avait prit conscience que quelques mois avant l'incident avec la jeune demoiselle dont il ne connaissait d'ailleurs toujours pas le prénom. Cela commençait à devenir franchement malpoli, maintenant qu'elle n'avait plus peur elle pouvait se présenter non ? On ne lui avait rien appris lorsqu'elle était jeune ou quoi ? Sûrement que non mais tout de même, il y avait des limites, du point de vue de Karot tout du moins.

Elle ne savait pas où elle était et cela se voyait et se comprenait parfaitement. Elle s'était évanouie avant la fin du combat qui n'avait pourtant pas duré très longtemps, à peine quelques secondes surtout que ce n'était même pas le jeune Fighter qui s'était occupé des jeunes effrontés du Gouvernement. C'était Ten et Ryuu en personne qui avaient fait l'honneur aux Forces de l'Ordre de s'occuper d'eux, ils ne les avaient pas tué bien entendu car ils détestaient tuer des gens... Ils étaient un peu comme Karot en somme, sinon ils ne s'entendraient pas aussi bien de toute façon et puis... Les Dragons n'étaient pas une race aussi cruelle que les légendes le disaient parfois, il fallait juste bien se comporter avec eux comme avec tout le monde, mais comme ils étaient beaucoup plus puissants et beaucoup plus effrayants que les humains, surtout lorsqu'ils étaient en colère, on leur attribuait des choses qui étaient totalement fausses pour beaucoup. Enfin, ce serait sans aucun doute toujours comme cela, malheureusement.

Elle voulait bien entendu s'échapper mais elle ne savait pas où elle était donc ce serait sûrement un peu compliqué vous ne pensez pas ? Il sembla que sa deuxième personnalité lui fit remarquer car elle entama ce qui ressemblait à un monologue mais qui était en fait une discussion avec cette justement deuxième personnalité. Elle n'avait donc pas remarqué que le jeune Leader des Fighters était dans la pièce, il fallait dire qu'il n'avait pas fait un bruit depuis qu'elle s'était réveillée mais elle n'avait pas un très bon sens d'observation sur le coup, car presque tout le monde l'aurait remarqué dans une pièce comme celle-ci... Elle n'était certes pas petite mais ce n'était pas non plus une villa donc on pouvait facilement voir quelqu'un dans cette pièce, en levant simplement la tête pour vous dire à quel point cela était simple. Disons que le réveil de sa convalescence était à l'origine de ce manque d'observation, le contraire serait plutôt inquiétant mais bon... C'était aussi possible après tout.

Elle finit enfin par le remarquer et elle semblait désormais craindre quelque chose et elle avait bien raison en sachant ce que le jeune homme venait de voir, il avait toutes les preuves qu'il lui fallait pour l'envoyer dans un asile ou dans quelque chose du genre. Il n'avait encore aucune attache pour elle puisqu'elle n'était qu'une inconnue qu'il avait sauvé du Gouvernement parce qu'il luttait contre ce dernier d'ailleurs... Il ne devait rien à cette jeune demoiselle alors pourquoi la laisser vivre ici alors qu'elle ne lui apporterait rien ? Voilà ce que se diraient beaucoup de personnes mais le jeune homme était loin d'être comme cela, il était tout simplement d'un naturel gentil et il l'avait aidé car il ne supportait pas de voir des gens souffrir ou dans le besoin. Il ne comptait rien lui demander en retour contrairement à ce qu'elle semblait pensé, mais il comprenait parfaitement qu'elle pense cela, c'était normal dans un certain sens. Il était rare que les gens s'entre-aident sans aucun but derrière, surtout en ces temps de guerre.

Elle tentait de faire comme si de rien était mais ce n'était pas le genre de choses qui marchaient avec le jeune homme, déjà il savait lire dans les pensées mais même sans cela il était pratiquement impossible de lui mentir. Son instinct lui disait toujours quand il y avait quelque chose de louche et, comme vous le savez sûrement maintenant, son instinct ne l'avait jamais trompé depuis qu'il utilisait celui-ci pour la plupart de ses décisions. Enfin, là n'était pas vraiment la question, elle devait juste savoir qu'elle ne pouvait pas faire l'innocente car le jeune homme avait tout découvert, mais depuis plus longtemps qu'elle ne le croyait. Enfin bref, il était content d'avoir vu cela car il pouvait maintenant lui dire directement ce qu'il avait envie de lui dire depuis plusieurs heures déjà, depuis qu'il l'avait rencontrée en fait... Il la regarda alors droit dans les yeux tandis qu'elle lui posait des questions pour changer de sujet et il sourit, elle savait déjà sûrement que cela ne servirait à rien mais elle voulait quand même essayer car c'était toujours mieux que de ne rien faire.


"Alors tu as bel et bien une double personnalité, c'est ce que je me disais depuis que je t'ai rencontré. Il s'est passé que mes Dragons se sont occupés d'eux, que je t'ai aidé parce que je n'aime pas laisser les gens dans le besoin et que tu es dans le QG des Fighters, une branche des Rebels qui luttent contre le Gouvernement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 52
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Dim 17 Juil - 4:47


    « Alors tu as bel et bien une double personnalité, c'est ce que je me disais depuis que je t'ai rencontré. Il s'est passé que mes Dragons se sont occupés d'eux, que je t'ai aidé parce que je n'aime pas laisser les gens dans le besoin et que tu es dans le QG des Fighters, une branche des Rebels qui luttent contre le Gouvernement. »

    * AH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! NON !!!!!!!!!!!! C’EST PAS VRAI IL A REMARQUE !!!!!!!!!!!!!!!*

    *Ouah mais calme-toi un peu ! C’était tout à fait prévisible qu’il l’ait remarqué de toute façon, on a parlé juste devant lui.*

    *Oui mais bon là on est foutu ! Rah il doit me prendre pour une folle maintenant !*

    *Comme si sa pouvait te faire quelque chose… Mais j’avoue que j’aimerai bien qu’il ne nous emmène pas dans un asile…*

    Arf j’étais vraiment mal barré, mais qu’est-ce qui m’avais pris de parler avec Yuu comme ça aussi ! Oué bon d’accord je croyais qu’il n’y avait personne… J’aurais dû mieux regarder ! Je commençais à vraiment stresser là, décidemment moi qui pensais que j’allais enfin pouvoir être tranquille une fois que je m’étais échappé des labos du gouvernement. En plus je ne savais même pas si j’étais en sécurité ici, bon d’après ce qu’il disait il avait l’air d’être ennemi contre le gouvernement, donc je ne risquais pas de retourner là-bas pour le moment c’était déjà ça. Mais tout de même qu’est-ce qu’il me voulait ? J’avais du mal à croire son histoire d’aider les gens dans le besoin, c’était louche ça, il me voulait forcément quelque chose, mais quoi ? Après tout je ne voyais pas bien en quoi je pourrais lui être utile, c’est vrai quoi je n’avais rien d’exceptionnelle ! Bon d’accord je pouvais plus ou moins manipuler les ténèbres et c’était d’ailleurs à cause de ça que j’avais passé ces 3 dernières années dans un laboratoire à subir des expériences toutes aussi douloureuses les unes que les autres. Quoiqu’il s’était écoulé combien de temps ? J’avais fini par perdre la notion du temps à force, je ne savais même plu en quelle année ni mois nous étions, ni quel âge j’avais désormais d’ailleurs. Enfin je pouvais toujours lui demander… Enfin sa pouvait attendre, ce n’était pas le plus important pour le moment, autant savoir ce qu’il voulait non ?

    « Hum… Et qu’est-ce que tu comptes faire de moi ? »

    Je le voyais mal s’intéresser à mes pouvoirs, après tout il en avait aussi et qui plus est, il avait des Dragons… Chose que j’avais d’ailleurs toujours du mal à réaliser, mais bon ce n’était pas vraiment important, du moment qu’il ne m’attaquait pas avec… Enfin il n’avait pas l’air de vouloir me faire du mal, enfin pour le moment. Après tout même s’il m’avait aidé rien ne me garantissait qu’il ne voulait pas me faire de mal, les apparences étaient souvent trompeuses. La preuve, je n’aurais jamais imaginé avant d’en être victime que le gouvernement faisait ce genre de chose, et franchement je n’avais pas très envie de renouveler une expérience similaire. Donc il fallait mieux se méfier de tout le monde… Bref j’étais en train d’attendre qu’il me réponde quand soudain je fus prise d’une quinte de toux, par réflexe je mis ma main devant ma bouche, je n’arrivais plus à m’arrêter et cela dura un bon moment avant que je n’arrive à m’arrêter. Wouah j’étais tombé malade ou quoi ? En même temps cela ne m’étonnerais pas. En enlevant ma main je vis qu’il y avait quelque chose de bizarre, j’avais la peau beige d’habitude hein ? Alors pourquoi est-ce que ma main était toute rouge et luisante ? Mais c’est que je saignais ! Bizarre je ne pensais pas m’être ouverte la main pourtant, à moins que je n’ai recraché du sang… Hum bon ce n’était pas si grave hein ?

    *Et bien ce n’est pas franchement normal de cracher du sang comme ça, surtout qu’il t’a soigné. *

    *Hum….*

    *A mon avis sa doit être dû aux expériences qu’on a subi, il doit y avoir un truc qu’on a pas apprécié.*

    *… Mais rassure moi ce n’est pas si grave que ça hein ? Je ne vais pas en mourir ?*

    *Pourquoi tu me poses des questions dont je n’ai pas la moindre idée de réponse ? Sérieusement j’en sais rien… On verra bien…*

    Tout d’un coup l’inquiétude que j’aille dans un asile de fou disparut en moins de temps qu’il n’aurait fallu pour le dire, nah mais c’est vrai quoi, il y avait une sacré différence entre le fait d’aller dans un asile de fou et de mourir… Mais bon sa allait aller hein, je n’allais pas mourir… Enfin j’essayais de m’en convaincre, je voyais sûrement trop loin, après tout ce n’est pas parce que je crachais un peu (bon d’accord beaucoup) de sang que j’allais mourir… Malgré tout j’avais quand même très peur, si au moins je savais ce que j’avais, bah peut-être qu’il le saurait lui, après tout il m’avait soigné il devait s’y connaitre en médecine non ? Et sinon il devait bien avoir d’autres médecins dans son QG, il y aurait bien quelqu’un qui saurait ce que j’ai.

    *Hum… Peut-être pas.*

    *Que… Pourquoi ?*

    *Ben c’est tout de même pas n’importe qui ceux qui ont fait des expériences sur nous. Ils sont tellement fou que cela ne m’étonnerais pas qu’ils aient fait des choses qui soient dangereuses pour notre vie. Enfin non c’est même sûr qu’ils aient fait ça, après tout on était juste un simple cobaye pour eux, ils voulaient juste notre pouvoir, ils s’en fichaient que l’on survive ou non. D’ailleurs si tu te rappelles bien il y en a qui sont mort suite à leurs expériences.*

    *Tu sais trouver les mots pour remonter le moral toi…*

    *Hum… Tu sais je suis aussi inquiète que toi à ce sujet, je n’ai pas non plus envie de mourir maintenant qu’on a enfin réussis à sortir de cet enfer.*

    *… Bon après tout je peux toujours lui demander si il sait ce que j’ai, enfin quand il aura répondu à ce que je lui aie demandé avant.*

    *Je suis pas sûr qu’on puisse lui faire confiance mais on a pas le choix, et puis il nous a soigné tout à l’heure alors pourquoi pas… Quoique j’y pense, c’est possible que ce soit à cause de lui aussi ce qu’il nous arrive, après tout on ne sait pas ce qu’il nous a fait pendant qu’on dormait.*

    *AH !!!!!!!!!!!! NON !!!!!!!!!!!!!!! Mais qu’est-ce que je vais faire moi !*

    *Euh… Je sais pas…*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Ven 22 Juil - 22:24

Il fallait avouer que la jeune demoiselle qui n'avait toujours pas daignée se présenter avait manqué d'intelligence sur ce coup-là. Il était vrai que se réveiller d'une convalescence était assez éprouvant et qu'on se sentait un peu perdu au niveau des cinq sens mais il fallait tout de même demeurer prudent, surtout lorsqu'on ne savait pas la situation dans laquelle on se trouvait... Enfin, elle avait de la chance de ne pas être tombé sur quelqu'un de cruel, car vous l'aurez sûrement bien compris depuis le temps que vous côtoyez le jeune homme qu'est le Leader des Fighters, il était tout le contraire de quelqu'un de cruel. Au contraire, il était gentil et attentionné et faisait facilement confiance. Il était tout de même d'une excellente perspicacité due à sa capacité à lire dans les pensées et puis je ne vais pas vous faire sa description morale ou du caractère comme vous préférez. Il y a des endroits pour cela et il se trouve que l'endroit où nous nous trouvons n'est pas celui-ci. Quoi qu'il en soit, Karot allait, comme toujours, être gentil.

Bien entendu la jeune demoiselle semblait sceptique face au parole du jeune Leader, mais quoi de plus normal lorsqu'on avait été trahi dans sa jeunesse. Car Karot avait du mal à croire qu'elle s'était faite capturée par le Gouvernement comme ça, ils avaient dû s'arranger avec ses parents pour pouvoir faire des expériences sur elle... Comment le jeune homme pouvait en savoir quelque chose ? Elle n'était pas de Shiinu à la base et cela se voyait, elle avait été trahi et cela se voyait aussi. Par qui d'autre que ses parents vu l'âge peu avancé auquel elle se trouvait ? Et puis, beaucoup de parents étaient charmés par les sommes astronomiques que proposait le Gouvernement pour emmener leurs enfants dans un endroit soi-disant paradisiaque. Au vu de son manque d'éducation, elle ne devait pas être la préférée de ses parents et elle avait même sûrement été délaissé dans sa jeunesse. Mais tout cela n'étaient que des suppositions comme toujours, mais il n'y avait pas de doute quant à la véracité de celles-ci, enfin presque pas.

Ce qu'il comptait faire d'elle ? C'était une question assez étrange quand on savait que le jeune homme n'avait même pas réfléchit au sort de la jeune femme puisqu'il laissait toujours le choix aux personnes qu'il aidait. Il les aidait mais il n'estimait en rien qu'elles étaient redevables de quoi que ce soit envers lui. Elles pouvaient le remercier si elles le voulaient mais ce n'était pas quelque chose qui constituait pour lui une attente particulière, on pouvait presque dire que ça n'avait aucune importance même si être remercié avec de simples mots faisait toujours plaisir. Mais pour répondre à la question de la jeune fille, Karot n'en avait absolument aucune idée car il ne comptait, comme vous l'avez je l'espère compris, rien faire de particulier d'elle. Il voulait juste la protéger du Gouvernement au maximum, il ne voulait pas voir des gens souffrir, surtout pour les motivations des Forces de l'Ordre... Surtout qu'il n'y avait que la mort au bout de toutes les souffrances des Cobayes, ou la prison au mieux.

Elle avait un problème physique que Karot avait fait régler par un de ses docteurs, les expérimentations avaient profondément changé le système immunitaire de la jeune demoiselle et le traitement serait assez long et pourrait peut-être même être douloureux... Quoi que vu le niveau des Rebels en médecine, ils arriveraient sûrement à rendre le traitement moins longs et indolores. Tout ce qui comptait était que la jeune fille en face de lui lui fasse réellement confiance et ça ce n'était pas gagné et le jeune homme en était conscient depuis la seconde où il avait décidé de combattre les Forces de l'Ordre pour la protéger. Elle avait craché du sang et bien que cela pouvait paraître anormal, c'était en fait parfaitement normal étant donné que c'était une sorte de purge de toutes les impuretés introduites dans le corps de la jeune femme par le Gouvernement pour le besoin de leurs expérimentations. Vous ne pensiez tout de même pas qu'il n'y avait aucun changement effectué sur les cobayes pour les expériences de ces sauvages ? Bandes de naïfs !

Une chose était sûre, elle était maintenant effrayée par l'idée de mourir. Il fallait dire que cracher autant de sang n'était pas normal dans un cas normal mais vu le traitement que le jeune Fighter lui avait donné, c'était parfaitement normal comme dit précédemment. Mais c'était une chose qu'il était impossible qu'elle sache pour le moment, après tout elle n'y connaissait rien en médecine... Surtout que le niveau de médecine des Rebels comme dit quelques lignes plus haut était vraiment élevé par rapport à la normale. Il se devait peut-être de rassurer la jeune femme avant qu'elle ne perde totalement la tête et qu'il doive vraiment l'envoyer dans un asile de fous, cela lui fendrait le cœur de devoir faire cela mais ce serait pour son bien. Mais il valait mieux éviter cette situation, vous ne pensez pas ? Le jeune homme s'approcha alors d'elle avec un sourire, elle ne devait sûrement pas s'imaginer la grandeur de la chose dans laquelle elle venait de s'engager en s'enfuyant des laboratoires du Gouvernement, elle le découvrirait bien assez tôt.

"Je ne compte rien faire de toi, fais ce que tu veux pour la suite. Et ne t'inquiètes pas, c'est normal que tu saignes autant. Le traitement que nous te donnons purge toutes les impuretés que le Gouvernement à mit en toi toutes ces années. Ton prénom ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 52
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Ven 22 Juil - 23:05

    Lorsque je le vis se rapprocher de moi j’eus envie de reculer, mais je me rendis bien vite compte qu’avec le mur dans mon dos je ne pouvais pas vraiment reculer beaucoup plus loin. On ne pouvait pas dire que j’étais très à l’aise, surtout après ce que j’avais vécu ces 3 dernières années, me retrouver avec un type que je ne connaissais absolument n’allait pas me mettre très à l’aise. Enfin… Ais-je déjà été à l’aise avec quelqu’un ? Pour ce qui est de famille ils m’ont toujours détesté et c’est réciproque, pour ce qui est des autres ils ne m’aimaient pas non plus, raison pour laquelle je m’étais battu aussi souvent. Tout était quand même bien plus simple à cette époque, même si je n’aimais pas ma vie, elle était bien meilleure que ce que j’ai vécu par la suite, et dire que tout ça c’était à cause de ce pouvoir que j’avais en moi…

    « Je ne compte rien faire de toi, fais ce que tu veux pour la suite. Et ne t'inquiètes pas, c'est normal que tu saignes autant. Le traitement que nous te donnons purge toutes les impuretés que le Gouvernement à mit en toi toutes ces années. Ton prénom ? »

    Comment ça il ne comptait rien faire de moi ? Je ne comprenais pas très bien… S’il m’avait emmené ici ce n’était pas pour rien non ? Hum alors c’était normal que je saigne autant ? Il était en train de me soigner ? Enfin c’est ce qu’il disait en tout cas, après si c’était vrai c’était une autre histoire. Mais bon je verrais bien après tout, et puis je ne pouvais pas faire grand-chose là dans l’immédiat. Hum mon prénom ? C’est vrai que je ne lui avais pas donné, c’était si important que cela ? D’aussi loin que je me souvienne je n’ai jamais vraiment donné mon nom aux autres, ils se débrouillaient bien tout seuls pour le savoir, enfin là c’est sûr qu’il ne pourrait pas deviner si je ne lui disais pas. Bah de toute façon je ne voyais pas de raison de ne pas lui dire, après tout il m’avait aidé si je ne me trompe pas, alors bon…

    « Comment cela ? Tu m’as emmené ici et tu ne vas rien faire de moi? C’est bizarre. Hum je vois… Je m’appelle Yûki Mizuki. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Sam 23 Juil - 22:16

Elle avait peur ? Peut-être était-ce cela mais ce n'était pas très étonnant quand on savait la situation dans laquelle elle était... Encore une fois elle avait manqué de jugeote et encore une fois elle se trouvait dans une situation où elle ne savait pas qui était les bons et qui étaient les méchants. Elle n'avait aucune idée de la nature du jeune homme, elle ne pouvait pas non plus seulement se fier à ce qu'elle avait vu de lui vu qu'elle était d'une nature plutôt méfiante... Et sa capacité de discernement n'était pas exceptionnelle il fallait l'avouer, la preuve était tout ce qu'elle avait fait jusqu'à maintenant. Etait-ce vraiment nécessaire de vous faire un résumé de tout ce qu'elle avait fait ? Déjà elle avait fui alors qu'elle était épuisée et que Karot lui avait dit qu'elle allait la protéger, n'était-ce pas une preuve parfaite du manque de discernement dont elle faisait preuve depuis leur rencontre ? Enfin bref, ce n'était pas vraiment de sa faute dans un certain sens... Mais tout de même.

Et puis, elle n'avait pas non plus l'air de se sentir très à l'aise mais cela venait de la même chose, et oui la source des deux problèmes cités en ce moment avait exactement les mêmes racines et vous devez désormais sûrement comprendre de quoi je veux parler n'est-ce pas ? Le manque de discernement était vraiment le principal défaut que voyait le jeune homme chez la jeune demoiselle qui il avait demandé de se présenter et qui n'allait sans doute pas tarder à le faire mais... Ce dernier avait beau être l'un des seuls défauts de la jeune demoiselle aux yeux de Karot, tout du moins pour le moment, c'était un des plus gros défauts qui pouvait exister, surtout lors d'une guerre car on devait facilement manipulable. Au niveau de discernement où elle était, le jeune Leader des Fighters aurait très facilement pu la manipuler et ce, malgré la méfiance qui régnait dans le cœur de cette dernière, vous rendez-vous compte ? C'était assez grave mais si elle restait ici, elle apprendrait à vivre comme une Rebel et donc à avoir du discernement.

Il fallait dire qu'avec ce que Karot imaginait du passé de la jeune femme, il n'y avait pas vraiment matière à acquérir une quelconque once de discernement... Et oui, on pouvait dire que c'était directement la faute de sa famille comme souvent lorsqu'un enfant un problème de toute façon. Ce n'était pas toujours la vérité mais quoi qu'il en soit, une chose était sûre... C'était la responsabilité des parents de bien éduquer leurs enfants et de leur donner les bases pour bien avancer dans leur vie de jeunes adultes puis d'adultes... Mais certains parents ne le faisaient malheureusement pas, ils ne prenaient pas à cœur leurs responsabilités et délaissaient complètement leurs enfants ce qui était... Véritablement inhumain dans un certain sens et surtout du point de vue de Karot pour tout dire mais, il ne pensait pas avoir tort sur ce point-là mais après tout... Tout était possible comme il se plaisait à le dire si souvent. En tout cas, voilà ce qui faisait qu'aujourd'hui cette jeune fille manquait de discernement d'après le Fighter.

Etait-ce si étonnant que cela que Karot ne compte rien faire de la jeune femme ? Il pensait pourtant que c'était normal mais c'était son point de vue à lui une fois de plus mais bon... Elle était vraiment méfiante pour un rien comme déjà dit précédemment, et le fait qu'elle aie un peu peur et qu'elle soit mal à l'aise n'aidait rien... Et puis, le fait qu'elle aie du mal à discerner les choses faisait aussi qu'elle aurait sûrement du mal à comprendre, à croire et à accepter qu'on puisse tout simplement aider quelqu'un sans arrières-pensées ou quelque chose du genre... Mais encore une fois, le jeune homme pouvait comprendre cela, il ne connaissait rien de son passé bien que ce qu'il en avait imaginé n'était sans doute pas très loin de la vérité en définitif. Il lui demanderait peut-être lorsqu'elle lui ferait assez confiance pour répondre à ce genre de questions car il savait que cela allait finir par arriver même si ce serait sûrement long. Enfin pour le moment, ce n'était sûrement pas à l'ordre du jour.

Elle s'était enfin présentée... Il en avait fallu du temps pour que cette dernière daigne enfin se présenter. Karot en avait marre de parler d'elle en disant la jeune demoiselle ou la jeune femme ou encore la jeune fille... Il avait enfin un nom à mettre sur le visage de la personne qu'il avait sauvé peu de temps auparavant. Vous savez déjà quel est celui-ci de toute façon alors vous vous en moquez un peu vous, n'est-ce pas ? Mais c'était important pour le jeune homme de savoir qu'il parlait à une dénommée Yûki Mizuki. Il n'en savait pas plus sur elle pour le moment mais c'était déjà bien quand on savait qu'à la base il ne savait rien du tout sur elle, ça changeait beaucoup de choses tout de même, vous ne pensez pas ? Si vous n'êtes pas de mon avis cela est bien dommage mais je peux tout à fait le concevoir, chacun à sa manière de voir les choses après tout et Karot n'avait peut-être pas le meilleur des points de vue sur tous les sujets. Quoi qu'il en soit, il avait enfin une information concrète sur la jeune Yûki.


"La seule chose que je compte faire est te soigner et m'occuper de toi si tu veux bien. Tu ne devrais pas sortir de cette base, le Gouvernement te retrouverait très vite tu sais. Quoi qu'il en soit, enchanté de te rencontrer Yûki."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 52
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Dim 24 Juil - 15:46

    « La seule chose que je compte faire est te soigner et m'occuper de toi si tu veux bien. Tu ne devrais pas sortir de cette base, le Gouvernement te retrouverait très vite tu sais. Quoi qu'il en soit, enchanté de te rencontrer Yûki. »

    Hum il était sérieux là ? Il allait vraiment me soigner et s’occuper de moi ? Hum… Nah c’était trop beau pour être vrai, pourquoi est-ce qu’il ferait ça hein ? Par pur gentillesse ? Mouè, j’avais du mal à y croire tout de même, je n’avais jamais vu personne être aussi gentil avec moi donc pourquoi est-ce que ça serait le cas là ? A mon avis il devait quand même vouloir quelque chose mais apparemment il ne voulait pas me dire quoi. Mouè, de toute façon je n’avais pas vraiment le choix. Si je sors dehors je risque de me faire attraper par le gouvernement alors bon… Cela ne me tentait vraiment pas de retourner dans leur laboratoire et de subir encore leurs expériences de dégénérer… Et puis ce n’était pas comme si, si je rentrais chez moi j’allais être à l’abri et protégé, bien au contraire, à mon avis mes parents ne voudront même plus de moi. Enfin ce n’est pas comme si ils avaient jamais voulu de moi, je me demande bien pourquoi ils ne m’ont pas abandonné, sûrement pour faire bonne figure devant les autres… Bah et puis pourquoi je pensais à eux de toute façon ? Aucune raison de le faire. Donc, je suis un peu piégé concernant mes choix là, si je sors je vais me faire attraper de nouveau, donc je dois rester caché.

    Donc je dois rester ici, enfin ça c’est si je vois que vraiment ils ne me veulent pas de mal, sinon bah tant pis je sortirais et j’essaierais de me cacher quelque part même si je pense que je ne serais en sécurité nulle part… Franchement je n’avais pas plus envie que ça de rester ici, je ne savais pas ce qu’on allait faire de moi et si ce que disait ce type était vrai, mais pour le moment il ne m’avait pas livré au gouvernement et il m’avait même aidé. Donc bon le choix de rester ici était sûrement le mieux à faire dans cette situation, c’était toujours mieux que de se jeter dans la gueule du loup, c’est-à-dire sortir dehors et être une proie facile pour le gouvernement. J’avais quand même peur de ce qu’il risquait de m’arriver ici, je ne le savais pas, donc impossible d’être rassuré ni de savoir si j’étais en sécurité. Mais bon après tout comme dit précédemment je n’avais pas vraiment le choix, ah si je pouvais toujours me tuer pour échapper à ces deux options mais… Je n’avais pas vraiment envie de faire cela.


    « Hum… D’accord. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Sam 13 Aoû - 16:23

Cela paraissait-il vraiment si incroyable que quelqu’un puisse être simplement gentil pour la jeune Yûki ? Il semblait apparemment que c’était le cas… Karot voulait bien accepter qu’elle avait souffert dans sa jeunesse ou plutôt son enfance car elle était encore jeune mais là… Ca tournait carrément à la parano… Vous me direz, si déjà elle avait plusieurs personnalités, deux pour être précis c’était que déjà elle était folle dans un certain sens… C’était ce que pensait la plupart des humains alors je ne peux pas vous en vouloir de penser cela mais c’était totalement faux. Avoir deux personnalités ou plus était juste quelque chose qui était différent de ce qu’on voyait habituellement. Bien sûr, lorsqu’on avait aucun contrôle sur ces personnalités, on était qualifié de fous car on pouvait faire des choses sans même nous en rendre compte mais… Pourquoi parler de quelque chose qui n’était pas le cas hein ? Oui, autant faire silence sur cela et revenir à un sujet plus général si vous voulez bien.

Il était vrai que l’humain était souvent motivé par quelque chose pour en faire une autre… On ne faisait jamais rien sans rien attendre en retour, voilà ce que pensaient beaucoup de personnes, sûrement la majorité des gens d’ailleurs… Heureusement donc que le jeune Sorcier faisait partit de la minorité qui ne pensait pas cela et qui faisait les choses pour aider les gens sans attendre ne serait-ce qu’une once de remerciement ou de reconnaissance. Il trouvait cela normal, mais cela ne s’inventait pas hein… Ca venait de son éducation et de l’évolution qu’il avait lui-même donné à sa mentalité. Ce n’était pas quelque chose de facile à avoir après tout, on attendait souvent d’avoir quelque chose en retour et ce n’était pas forcément en mal quand on connaissait la nature humaine… Nombreuses étaient les personnes qui n’étaient jamais reconnaissantes lorsqu’on avait fait quelque chose pour eux… Mais au lieu de s’embêter avec ça, il valait mieux ne pas attendre du tout et le faire par simple envie et non obligation.

Karot était bien conscient que l’une des seules envies de Yûki pour le moment était de s’enfuir et qu’on la laisse tranquille… Mais ce dont elle avait besoin pour le moment c’était d’être protégé. L’installation qu’il avait mise en place ici devrait bientôt être détruite afin d’éviter qu’un quelconque membre du Gouvernement ne puisse espérer accéder à celle-ci… C’était un peu dommage dans un certain sens mais c’était aussi parfaitement normal, il suffirait simplement de déplacer quelques petites choses importantes qu’il pouvait parfaitement stocker chez lui. Pour ce qui était des soins et de tout le reste, c’était aussi simple que ce qui allait suivre… Il avait juste besoin de personnes compétentes et il les avait. Pour le moment, l’endroit où ils étaient était considéré comme la maison de vacances du jeune homme. C’était l’une des meilleures couvertures possibles pour cacher une base temporaire d’une partie des Fighters. Mais cela ne pourrait pas durer donc il fallait changer au plus vite.

De toute évidence, Yûki n’était pas assez stupide pour tenter de s’enfuir dans cet endroit… Cela serait très bête car elle se ferait très vite attrapé par le Gouvernement et puis… Elle n’était même pas sûr de pouvoir retrouver son chemin à travers la forêt, ils étaient vraiment enfoncés profondément et seul Karot et les personnes qui travaillaient aujourd’hui ici qui savaient comment s’y rendre mais quelle importance vu qu’ils n’y seraient plus demain. C’était aussi la vie d’un Rebel, il fallait perpétuellement être nomade afin de survivre et de ne pas mettre en danger les êtres plus ou moins chers ou qu’on s’était simplement juré de protéger. Certains considéraient que la vie des Rebels était vraiment dure et ils avaient parfaitement raison mais il n’était pas plus à plaindre que ceux qui avaient été attrapé par le Gouvernement comme Yûki par exemple… Mais ce n’était pas du tout le même type de douleur qui s’installait petit à petit lorsqu’on était dans un de ces deux groupes. Les Obedients avaient leur douleur et les Rebels avaient la leur.

Malgré la peur qui régnait de toute évidence chez Yûki, cette dernière accepta tout bonnement le fait qu’elle ne devrait pas sortir d’ici et tout ce que Karot avait dit pour faire court… Cela valait de toute évidence mieux pour elle, elle avait en plus d’être la cible du Gouvernement, un autre problème plus important encore. Son pouvoir était particulièrement puissant et dangereux mais… Vu qu’elle ne la maîtrisait pas, ce dernier risquait de devenir dangereux pour elle-même ce qui serait dommage ne pensez-vous pas ? Les ténèbres qu’elle maîtrisait pouvaient en effet devenir dangereuses au point de tout simplement la tuer et cela serait vraiment triste pour cette dernière… Mourir avant même d’avoir pu profiter de la vie, Karot ferait tout pour que cela n’arrive pas, il ne voulait pas qu’il y ait encore des victimes innocentes et sans aucune raison valable. Bien qu’aucune raison n’était valable pour tuer quelqu’un car ce n’était pas aux Hommes de décider du droit de vie et de mort…


"Je devrais peut-être t’apprendre à maîtriser ton pouvoir afin d’éviter qu’il ne te tue. Qu’en penses-tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 52
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Jeu 18 Aoû - 1:13

    La jeune fille était toujours en train de cogiter sur ce qui allait bien pouvoir lui arriver mais vu qu’elle ignorait tout, enfin presque tout, elle ne pouvait pas savoir grand-chose sur son destin. Au moins celui-ci semblait déjà plus remplie d’espoir qu’il y avait quelque temps, c’était déjà ça, quoique cet espoir pouvait très vite tourner au désespoir. Des tas de questions se posait dans l’esprit de la jeune fille mais ni elle, ni sa double personnalité n’avait de réponse, sans un minimum de connaissance elles ne pourraient répondre à leur questions. Voyant que cela ne servait à rien, elles arrêtèrent, autant éviter le mal de crâne inutile non ?


    « Je devrais peut-être t’apprendre à maîtriser ton pouvoir afin d’éviter qu’il ne te tue. Qu’en penses-tu ? »


    En entendant la voix de Karot, Yûki le regarda avant de réfléchir sur ce qu’il venait de dire. Son pouvoir pouvait vraiment la tuer ? Cela l’inquiéta beaucoup, et Yuu aussi, elles ne tenaient pas à mourir, surtout tuées par leur propre pouvoir, c’était un peu ridicule comme mort tout de même. Yuu songea qu’elles seraient plus forte si elles pouvaient maitriser leur pouvoir et Yûki approuva, si elles étaient plus forte elles n’auraient peut-être plus autant à craindre le gouvernement ? Cette idée leur plaisait beaucoup mais un doute survenait, est-ce qu’il allait vraiment faire ce qu’il disait ? Et si Karot avaient d’autres intentions ? Elles étaient inquiète à ce propos, en plus il était bien plus fort qu’elles et ne pouvaient donc rien faire contre lui.

    Mais au moins cela prouvait que Karot devrait pouvoir leur apprendre à maîtriser leur pouvoir, enfin si c’était vraiment ce qu’il voulait. Qu’est-ce qu’elles n’auraient pas donné pour être télépathe, cela serait certainement beaucoup plus facile de vivre dans ce monde de dingue. Elles sauraient les intentions de ceux à qui elles parleraient et n’aurait pas à se méfier d’eux si il ne fallait pas et vice versa. Enfin malheureusement cela ne restait qu’un rêve, elles n’avaient pas ce genre de pouvoir. Bref, qu’est-ce qu’elles allaient faire quant à ce que Karot avait proposé ? Contrôler leur pouvoir serait une bonne idée, et de toute façon elles n’allaient pas rester là à rien faire à par se torturer l’esprit avec des questions dont elles ne pouvaient connaître la réponse.



    « Hum…. Pourquoi pas. »


    Yûki se leva, elle allait avoir besoin d’être debout pour pouvoir exercer son pouvoir, elle se décolla du mur contre lequel elle s’était appuyé, elle risquait de se le prendre en bougeant. La jeune fille alla vers sa droite vers le reste de la pièce, elle ne voulait pas trop se rapprocher du jeune homme n’ayant aucune confiance en celui-ci. Et puis si ça se trouve ils n’allaient même pas s’entraîner ici, ils allaient sûrement changer de pièce, après tout elle risquait d’y causer des dommages en se servant de son pouvoir. Silencieuse, Yûki restait debout, immobile, et elle regardait Karot en attendant ce qui allait suivre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Jeu 18 Aoû - 17:26

Encore une fois, la jeune demoiselle était en train de réfléchir sur on ne savait quoi bien qu’il n’était pas très dur de deviner quoi en fait. C’était assez simple à deviner même pour tout dire, elle réfléchissait encore à ce qui risquait de lui arriver si elle restait ici, en somme elle pesait le pour et le contre… Elle ne savait pas ce qui allait lui arriver mais elle savait très bien qu’être dehors était de loin le pire. Karot pensait qu’elle aurait sûrement préféré être n’importe où plutôt que dehors justement alors dans un certain sens, le jeune Leader des Fighters lui faisait une faveur en lui permettant de rester ici. Et puis, quand on avait aucune solution et qu’on ne savait pas, se torturer l’esprit ne servait à rien si ce n’était à se donner un horrible mal de crâne qui pouvait durer très longtemps… Tant qu’on n’avait pas trouvé la bonne réponse ou une réponse que l’on croyait être bonne et qui ne l’était pas toujours. Autrement dit, il fallait laisser les choses suivre leur cours parfois. C’était le mieux à faire dans certaines situations.

C’était assez inquiétant de se faire tuer par son propre pouvoir vous ne trouvez pas ? Ou plutôt c’était très stupide comme mort mais la perspective de pouvoir un jour mourir à cause de quelque chose qui était à la base censée nous servir à nous protéger du danger était assez… Inquiétant comme dit précédemment. Et puis, c’était toujours bien de savoir maîtriser quelque chose dont on ne pouvait se débarrasser, cela ouvrait beaucoup de perspectives… Lesquelles dîtes-vous ? Eh bien il y avait pour commencer les plus simples, on évitait de mourir tuer par son propre pouvoir, on évitait la peur de mourir bêtement, on devenait ainsi plus fort et on pouvait se défendre contre des choses contre lesquelles nous ne pouvions rien faire avant, ce qui à terme permettait de survivre plus longtemps durant une guerre comme celle-ci. Yûki ne semblait pas être une fille stupide donc elle devait bien se rendre compte que s’entraîner ne pouvait que lui rendre service de toutes les manières. C’était à elle de voir de toute façon.

Le fait d’être télépathe avait vraiment du bon vous savez ? Bien que le jeune homme soit à un niveau où il ne parlait pas de télépathie mais de maîtrise parfaite de ses sens… Oui car il pensait simplement que la télépathie était un autre des sens, bien qu’il ne faisait pas partit des cinq sens, certains disaient qu’il existait pour certaines personne un sixième sens qu’on pouvait parfois appeler l’instinct et qui indiquait certaines choses. Quand ce sens était exacerbé, l’instinct pouvait parfois mener à la maîtrise d’un septième sens appelé la télépathie. C’était ainsi que le jeune Karot voyait les choses en tout cas… Quoi qu’il en soit, peu importe le nom que l’on donnait à ce pouvoir, c’était quelque chose de très utile, surtout lorsqu’on était en pleine période de guerre comme celle-ci, comme dit précédemment d’ailleurs. En effet, même si Karot ne lisait quasiment jamais dans les pensées des gens, il avait directement une impression sur eux qui se révélait souvent être juste pour son plus grand bonheur d’ailleurs.

Elle semblait enfin être d’accord pour être sérieuse et arrêter de douter et de réfléchir bêtement ce qui ravit aussi Karot. Il allait pouvoir commencer à la former, il n’avait qu’une journée pour l’entraîner dans cet endroit avant de devoir changer de lieu d’entraînement donc il ne fallait pas perdre de temps. Maintenant qu’il avait vu qu’elle était déterminée, enfin plus déterminée que précédemment en tout cas, il pouvait se permettre de réfléchir au programme d’entraînement qu’il allait bien pouvoir lui fournir. Peut-être très simplement ce que son père lui avait lui-même appris pour son entraînement à maîtriser l’élément du feu ? Non, c’était beaucoup trop sévère pour la jeune femme qu’était Yûki, c’était un entraînement de malade durant lequel Karot avait souvent failli perdre la vie pour vous dire alors… Mieux valait ne pas lui faire faire cela pour le moment, elle était trop faible et trop jeune pour mourir… Bien que le Sorcier fût encore plus jeune lors de son entraînement mais encore une fois, c’était différent.

De toute façon, ils n’allaient pas s’entraîner ici. C’était beaucoup trop dangereux, ils risquaient de tout casser, surtout elle en fait étant donné qu’elle n’avait aucune maîtrise de son pouvoir qui était pourtant des plus dangereux… Normal c’était un élémentaire dans un certain sens bien que ce ne soit pas un des cinq éléments primaires mais bref… Je crois que je me répète alors autant passer directement à la chose qui nous intéresse aujourd’hui, ne pensez-vous pas que ce soit une meilleure idée que celle de parler indéfiniment de théorie au lieu de mettre en œuvre la pratique ? Aussi lui dit-il de le suivre jusqu’à la salle d’entraînement histoire qu’ils puissent vraiment commencer, cela commençait à le fatiguer de rester ainsi sans rien faire d’intéressant. Il avait toujours besoin de faire quelque chose que ce soit de manière statique ou mobile et là… Le fait qu’il parle avec Yûki ne pouvait pas vraiment être considéré comme une discussion vu le peu qu’elle parlait. C’était un peu chiant pour tout vous dire. Bref, ils étaient dans la salle d’entraînement, face à face.


"Utilise ton pouvoir sur moi. Ne poses pas de questions."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 52
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Non validé
Race:
Plus:

MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu] Sam 20 Aoû - 22:05

    Comme elle s’y attendait, ils durent changer de salle, docile Yûki le suivit. La tête baissé, son visage était caché par la capuche de sa veste qu’elle avait remonté et ses mains serraient le bas des manches de sa veste. La jeune fille avançait silencieusement en fixant le sol et relevant la tête de temps à autre pour voir un peu où elle allait, voyant que le couloir était droit et qu’il n’y avait rien de particulier elle se remit à fixer le sol. Au bout d’un moment le couloir s’arrêtait et tournait vers la gauche, mais vu que Yûki avait la tête baissé elle ne put le voir et se prit le mur, un léger « Aïe. » sortit de sa bouche. Elle recula en se frottant la tête et la releva afin de voir dans quoi est-ce qu’elle était entrée et fit la moue en voyant qu’elle était entrée en contact avec un mur. Yuu se mit à rire en voyant que Yûki était rentrée dans un mur et la traita de « Pas doué. », Yûki décida de l’ignorer vu qu’il était inutile de discuter avec sa double personnalité, cette dernière voulant toujours avoir raison.

    La jeune fille s’était arrêté quelques secondes et voyait que Karot marchait toujours, il ne s’était sans doute pas rendu compte que s’était cogné, tant mieux, elle passait pour une débile à se cogner dans un mur comme ça. Elle se remit à le suivre tout en restant à au moins 10mètres de lui et ce coup-ci en regardant bien devant elle histoire de ne pas se reprendre un autre mur à nouveau. Enfin elle avait tout de même un peu de mal à voir correctement, ses cheveux ayant poussés depuis ces trois dernières années, sa frange aussi par conséquent, cette dernière lui tombait dans les yeux et la gênait. C’était sûrement à cause de cela qu’elle avait pris l’habitude de fixer le sol lorsqu’elle marchait, enfin bref ce n’était pas très grave, de toute façon ce n’était pas comme si elle allait pouvoir aller chez un coiffeur se les faire couper un peu. Bref, ils étaient enfin arrivés dans la salle d’entraînement, celle-ci était spacieuse et la matière au sol ainsi qu’aux murs semblaient assez résistante.

    Bon au moins elle ne risquerait sans doute pas de détruire le sol et les murs sans faire exprès. La jeune fille avança dans la pièce et se plaça à 20mètres de Karot ce coup-ci vu qu’il y avait de place ici, et puis de toute façon du moment qu’elle l’entendait peut importait sa distance non ? Yûki fixait le jeune homme qu’était Karot et attendait qu’il prenne la parole pour qu’il lui dise ce qu’elle allait devoir faire. D’ailleurs qu’allait-elle devoir faire ? Ça elle n’en avait pas la moindre idée pour tout vous dire, elle ne voyait pas très bien comment il allait s’y prendre pour l’entraîner. Enfin elle ne voyait pas du tout oui, elle n’arrivait pas a imaginé grand-chose sur la manière dont elle allait apprendre à se servir de son pouvoir et se dit que de toute façon elle verrait bien.



    « Utilise ton pouvoir sur moi. Ne poses pas de questions. »


    Yûki fut un peu surprise en entendant cela, elle ne pensait pas qu’elle aurait à l’attaquer, elle pensait qu’elle allait faire autre chose même si elle ne savait pas quoi. Enfin, elle devait l’attaquer alors qu’attendait-elle ? La jeune fille s’en fichait un peu si elle lui faisait mal c’est lui qui venait de lui demandait de l’attaquer après tout hein, et puis de toute façon il savait très bien se défendre face à elle donc il ne risquait rien. Mouè, ce n’était pas comme si Yûki pouvait le blesser ou autre, elle avait bien essayé un peu plus tôt lorsqu’elle l’avait rencontré mais cela avait été en vain. Bref, et si elle commençait ? La jeune fille essaya de se concentrer pour faire ressortir son pouvoir mais rien ne venait. Elle réessaya. Rien. Elle essaya encore. Toujours rien. Elle fit cela une dizaine de fois avant de commencer à s’énerver, bon sang mais pourquoi est-ce qu’il ne voulait pas sortir ? Lorsqu’elle en avait besoin il sortait toujours pourtant !


    *Je crois que tu as peur, c’est pour ça que tu ne veux pas le laisser sortir.*


    *Hein ? Moi peur ? Mais pourquoi est-ce que j’aurais peur ?*


    *Bah j’sais pas moi. T’as tué plein de gens avec, ça doit être traumatisant non ? C’est peut-être pour ça qu’inconsciemment tu ne veux pas t’en servir. *


    Yûki, sur les paroles de Yuu se mit à repenser à toutes les personnes qu’elle avait tuées involontairement avec son pouvoir et se rappela de ce qu’elle avait ressenti à ce moment-là. De la peur, beaucoup de peur, de l’horreur face à ce qu’elle avait sous les yeux et du dégoût quant à ce qu’elle avait fait. En se souvenant de ça, la jeune fille se mit à trembler, elle ne voulait pas de ce pouvoir, il ne lui apportait que des ennuis ! A cause de lui elle avait tué des êtres humains, et plus que tout c’était à cause de lui si elle avait été enfermé dans un laboratoire pendant trois ans à subir des expériences toutes aussi douloureuses les unes que les autres. Yûki tremblait tellement qu’elle n’arrivait plus à tenir debout et se laissa tomber au sol, toute tremblante sa tête était penché vers le sol et elle tenait sa capuche fermement sur sa tête avec ses deux mains.


    *Hey mais reprend-toi ! Et en plus je sais pas si tu te souviens mais tu n’es pas seule là !*


    Yuu avait beau essayé de communiquer avec Yûki cette dernière ne l’entendait plus, enfin si mais ses paroles ne l’atteignait pas, la jeune fille était plongé dans ses souvenirs douloureux et n’arrivait plus à en sortir. Plus ils surgissaient et plus elle se sentait mal, plus elle ressentait ce qu’elle avait ressenti au moment même des faits, elle était complètement absorbé par ses songes et ne savait même plus ce qui se passait autour d’elle. Elle n’y faisait plus attention, comme si elle était plongé dans un terrifiant cauchemar dont elle n’arrivait pas à se réveiller.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu]

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre au clair de lune [Pv: Karot Ryuu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless War :: RPG - LA VILLE. :: Quartier commercial. :: Les rues.-