Ouverture du forum ; « Rejoignez nous les p'tits loups on vous mangera pas ! »  .
Divertissement ; « Resultat du concours de la meilleur fiche ici ! »
Actualités ; « Lancement d'une intrigue, venez la commentez ici ! »

AuteurMessage


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Non, Je ne suis pas Blessé ! [Pv : Oksana Chevchenko] Jeu 2 Juin - 16:36

Pourquoi avait-il reçu ce message étrange ? Pourquoi il ne pouvait pas aller sur Internet ? Enfin, pourquoi il ne pouvait accéder qu'à un site plutôt ? Qui était ce Mister Z ? Voilà toutes les questions que s'était posé Karot lorsqu'il s'était réveillé au matin et qu'il avait remarqué tout cela. C'était plutôt étrange vous en conviendrez, un homme qui prétendait tout savoir sur tout le monde, cela était totalement inconcevable d'un côté mais qu'est-ce qui était impossible dans ce monde ? Rien à première vue, à chaque fois que le jeune Fighter s'était dit qu'une chose était impossible, elle s'était produite peu de temps après, c'était vraiment étonnant mais c'était la pure et simple vérité. On ne pouvait jamais se voir à quoi s'attendre dans ce magnifique monde qu'était celui de Shiinu, malgré l'occupation de ce satané Gouvernement. Enfin, il n'allait tout de même pas laisser cette pseudo-nouvelle gâcher sa journée, en plus il avait beaucoup à faire aujourd'hui... Des choses un peu inutile mais bon, pas grave il n'avait pas le choix.

Alors ne demandez pas pourquoi, mais il devait aller à l'hôpital... Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir faire dans un hôpital alors qu'il n'était même pas blessé ? Pourquoi devait-il aller dans ce satané hôpital, il ne le savait même mais il paraissait qu'il y avait des choses intéressantes dans celui-ci... Autant y aller maintenant qu'on l'avait informé de cela, il était le Leader des Fighters et il se devait de se montrer à la hauteur des attentes de tous ceux qui croyaient en lui... Autrement dit tous les Fighters et peut-être même une partie des Rebels, il n'en savait rien pour être sincère mais bref. Le fait était qu'il avait été désigné pour cela, et oui on pouvait même désigner le Leader pour une mission même si il avait le droit de refuser et d'envoyer quelqu'un d'autre... Cependant, vous l'aurez compris à force de voir Karot, ce n'était pas du tout son genre et pour le coup, cette sortie serait peut-être plus intéressante qu'il n'y paraissait.

Karot décida de ne pas se presser et donc de ne pas y aller en volant, il préféra prendre dans son garage une de ses motos. La noire pour la discrétion, on ne savait jamais ce qui pouvait arriver lorsqu'il sortait en ville, en plus c'était dans un hôpital... Peut-être qu'il y avait des membres des Forces de l'Ordre blessées ou quelque chose du genre. C'était assez dangereux vous pouvez me croire mais cela n'inquiétait pas trop le jeune homme. Il voulait juste éviter que sa moto ne soit abîmée par des imbéciles qui en voudraient à sa vie. Il adorait ses motos, cette sensation d'avoir les cheveux au vent et plein d'autres sensations magnifiques. Il conduisait sans casque mais c'était parce qu'il maîtrisait parfaitement la conduite de moto et parce qu'il ne pouvait pas mourir d'une simple chute surtout quand on savait qu'il pouvait au pire s'envoler. Noire avec des flammes, c'était quelque chose qui correspondait bien à Karot, surtout à... Ouf, failli trop en dire là, il y avait des choses qui devaient encore rester secrètes pour le moment, surtout avec ce soi-disant Mister Z qui venait de faire son apparition.

Il était donc arrivé à l'hôpital en quelques dizaines de minutes pour à peine une minute en volant mais ce n'était pas le plus important après tout. Il avait du temps à perdre pour cette mission qui n'était pas très importante au faite, c'était juste une vérification sans aucune importance, enfin pour le moment... Peut-être que la rencontre qu'il ferait sûrement ici allait marquer un chapitre important de sa vie, il y avait peu de chances étant donné qu'il n'y avait que peu de chapitres importants dans sa vie depuis qu'il était à Shiinu, sa rencontre avec Fûka, l'invasion du Gouvernement, sa nomination au poste de Leader des Fighters, ses retrouvailles avec Fûka. Tout le reste avait été important pour lui mais ils ne faisaient que parti de ces grands chapitres de sa vie, ce n'était pas rien ne serait-ce que parce qu'ils en faisaient parti, c'était déjà bien non ? Karot serait heureux de seulement faire parti des pensées des personnes qu'il appréciait plus ou moins, que ce soit directement ou au fil du temps.

Karot descendit de sa moto après l'avoir garé bien à l'abri au cas où il y aurait un combat dans l'hôpital, à quelques kilomètres de là pour dire la vérité. Il avait donc couru quelques minutes avant d'arriver à l'hôpital en question mais ce n'était rien de très fatiguant, c'était beaucoup moins que son entraînement quotidien du matin. Vous connaissez déjà le principe non ? De 6h à environ 12h si il avait le temps avait de la course, des exercices musculaires et plein de trucs comme ça. Avec bien sûr ses poids qu'il n'enlevait jamais même lorsqu'il nageait, il était fou ? Non pourquoi ? Il s'entraînait juste, et puis ce n'était pas si dur que cela, il suffisait simplement de s'y habituer même si il les changeait toujours pour qu'ils soient plus lourds. Ça devenait vraiment trop facile sinon mais on s'en moque un peu n'est-ce pas. Il avait reçu un message, apparemment il avait rendez-vous avec quelqu'un, c'était nouveau ça, bref... Il entra donc dans l'enceinte du bâtiment et chercha quelqu'un pour avoir quelques renseignements. Il ne lui fallut pas plus de quelques minutes pour trouver quelqu'un qu'il aborda avec un sourire.


Excusez-moi, pourriez-vous me renseigner ? Je suis Karot Ryuu, j'ai rendez-vous avec quelqu'un, peut-être que c'est vous d'ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 13
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 24


« Identité »
Clan, Sous clan: Police, Scientists
Race: Humain♥
Plus:

MessageSujet: Re: Non, Je ne suis pas Blessé ! [Pv : Oksana Chevchenko] Ven 3 Juin - 10:54

Mais quelle mauvaise journée. Pourquoi est-ce qu'ils étaient déjà un jour de congé? Hein? Pourquoi? Vous allez me dire? Tous ce que peux détester le plus le jeune ukrainien à part les créatures magiques c'était sans doute les vacances et les jours de congés. Son travail était sa seule raison de vivre. Non, il ne voulait pas prendre du temps pour lui. Non, il ne voulait pas se promener dehors pour faire quelques petites bricoles, bien qu'il était des fois obligé d'aller acheter deux ou trois courses afin de pouvoir se faire à manger. Souvent des légumes, et puis contrairement aux célibataires de son âge, son régime alimentaire ne se limitait pas au soda, aux hamburger et aux pizzas. Non, quoi de mieux d'un jus de fruit bien frais concocté maison avec un plat cuisiné avec des ingrédients frais? Bon d'accords, il était aussi friand de tous ce qui était sucré, et alors? Chacun n'avait pas son petit péché mignon? En tout cas, il ne se sentait pas dupe à rester enfermé dans sa maison. Il avait l'impression d'être comme ses cobayes, c'est-à-dire: enfermé entre quatre murs à pouvoir rien faire en se contentant d'attendre alors que le temps passe. Alors, autant faire quelque chose.

Oksana se décida donc à prendre une douche bien froide pour être sûr d'être réveillé -et ça marche! vous pouvez tenter à six heures du matin! Puis, après s'être habillé d'un simple jean bleu foncé, d'un chemisier rouge à moitié boutonné qui laissait donc voir son t-shirt blanc dessous -et n'ayant pas oublier aussi de mettre des gros bracelets en tissus pour cacher ses traces de mutilations, il se décida alors à commencer sa journée par nourrir les nombreux animaux qu'il avait adopté depuis qu'il était arrivé sur cette île: deux chiens, deux canaris, un perroquet, trois chats, un lapin, une tortue et plusieurs rongeurs lui faisaient donc office de compagnie dans cette maison. A chaque fois qu'il remplissait les gamelles, les animaux venaient en courant manger. Ils mangeaient bien, voire beaucoup, mais ils avaient un gros estomacs et avaient tendance à manger le matin pour pouvoir se reposer comme des blaireaux pendant toute la journée. Enfin, la plupart, car les chiens voulaient sortir. L'ukrainien alors ferma la porte et siffla. Les deux chiens débarquèrent vers lui avant de passer la porte et de s'arrêter à quelques mètres de lui. Par chance, ils étaient tellement bien éduqué que le scientifique n'avait pas à leur mettre une laisse: ils le suivaient tranquillement, et ne s'éloignaient pas de plus de 4 mètres de lui. Ainsi pouvait-il les surveiller sans leur priver de liberté.

Cette petite promenade dura une bonne petite demie-heure. La chienne traînait la savate et pour cause; son ventre avait doublé de volume. Oksana suspectait que ses deux chiens avaient profité de sa petite absence pour passer du bon temps entre eux. Bon, il était prêt à recevoir chez lui de nouveaux chiens. Mais lorsqu'il rentra chez lui... horreur! Les oiseaux s'étaient enfuis de leur cage. Oksana se mordit la lèvre inférieure, sentant qu'il allait donc péter son câble. Non, ces volatiles étaient bien pires qu'une bombe: ils dévastaient tout sur leur passage rien que pour énerver leur maître. L'ukrainien sentait que ses nerfs allaient lâcher. Mais tandis que ses chiens rentraient dans l'appartement, le perroquet, lui, en sortait.

"Nom d'un petit bonhomme enterré vivant!"

Le jeune homme regarda l'oiseau s'envoler au dessus du toit pour tourner autour de la cheminée -parce que oui, il en avait une!- rien que pour le narguer. Il sentait que là, il allait massacrer ce sale volatile de pacotille. Oh que non, et si il en faisait un de ses cobayes? Quelle bonne idée non? Après tout, on lui interdisait de faire des expériences sur des personnes humaines et non des animaux. Cependant, il devait attraper cet oiseau de malheur avant qu'il ne massacre quelque chose dans le quartier. Il monta donc en vitesse sur le toit en s'accrochant à la gouttière avec une agilité de félin. Mais à peine arrivé en haut, le perroquet se jeta sur son visage pour le faire tomber, ce qui réussit. Par chance, Oksana avait acheté une maison qui avait un étage en plus du rez-de-chaussé, donc il n'avait pas eût trop mal en tombant alors du toit. Cependant, il s'était écraser le bras droit, ce qui lui faisait horriblement mal. Il se coucha se façon à ce qu'il regarde le ciel en se demandant d'un coup si les insectes qui squattaient son gazon voyaient aussi grand. Mais le perroquet arriva alors dans son champs de vision en volant. Aussitôt, le scientifique se leva avec beaucoup de mal car il avait l'habitude de prendre appuis sur le bras droit, avant de regarder là où partait l'animal: en direction de l'hôpital.

Oksana se mit d'un coup à courir derrière l'oiseau. Tant pis si il avait mal au bras, surtout au poignet et à l'avant-bras. Mais il devait attraper ce volatile avant qu'il ne fasse beaucoup de dégât. Il arriva donc enfin devant l'hôpital, légèrement essouflé. Le perroquet qui l'attendait sur le perron fit exprès de pencher sa tête sur le côté gauche pour le regarder droit dans les yeux avant de sortir avec une grande gentillesse:

"Espèce d'imbécile!"

L'ukrainien fronça des sourcils. Pourquoi est-ce que ces satanés oiseaux pouvaient répéter ce qu'on disait? Bon, d'accords, il n'aurait jamais dû insulter son collègue de travail au téléphone. Ah non, ça jamais! Il s'approcha de lui d'un pas, mais à peine avait-il poser pied à terre que le volatile partit alors à l'intérieur-même de l'hôpital.

"Oh-oh..."

Oksana se précipita à l'intérieur du bâtiment, manquant de pousser quelqu'un au passage. Il chercha du regards où pouvait bien être cet imbécile de mangeur de graines. Mais le problème c'était que l'hôpital était trop grand et qu'il sentait qu'il allait mettre des heures à trouver l'objet de sa quête. Il laissa échapper un long soupir, attendant que l'oiseau fasse apparition quelque part, que ce soit en chantant ou en laissant entendre ses bruits d'ailes. Mais quelqu'un arriva en direction de lui. Sur ses gardes, l'ukrainien fronça ses sourcils et scruta alors cette personne: un blondinet qui devait avoir juste une petite année de plus que lui, peut-être plus, mais bon. En tout cas, la personne lui parla avec un grand sourire. Si cette personne était le genre d'ahuri qui passait sa vie à sourire aux autres comme Barbie, alors c'est que cette personne venait tout juste d'adresser la parole à quelqu'un contraire à lui: quelqu'un qui ne souriait pratiquement jamais. Un rendez-vous? Non, cette personne devait sans doute se gourrer de personne. Jamais l'ukrainien en donnera un à quelqu'un, sauf à ses cobayes, mais ça c'est autre chose.

"Je suis désolé mais je crois que tu te trompes de personne. Je n'ai donné rendez-vous à..."
-Rendez-vous!

Oksana regarda alors dans les parages. La voix ne venait pas de loin. Tout en se massant de sa main gauche son avant-bras droit, il cherchait du regard un quelconque volatile parlant. Mais rien n'y fit, et puis de toute façon, cet oiseau de malheur se montrerait bien un jour ou l'autre. Puis pourquoi avait-il tutoyer aussi tôt cette personne? Pourquoi vous-voyez une personne qui a à peu près son âge hein?

"Dites, Karot c'est ça? J'ai une question à te poser et désolé si je me montre quelque peu impoli. Mais est-ce que tu as la fâcheuse habitude de parler aux gens que tu ne connais en donnant aisément ton nom sans-même savoir de qui il s'agit avec un air aussi niais?"

Agréable? Oui, tout agréable, tout gentil. Quoi de demander de plus? En tout cas, il sentait mal cette personne face à lui. Depuis qu'il était sur cette île, il avait l'impression qu'il y avait que des créatures magiques autour de lui et ainsi il était sur ses gardes. Puis pourquoi est-ce qu'on vient l'embêter au mauvais moment hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Non, Je ne suis pas Blessé ! [Pv : Oksana Chevchenko] Mar 28 Juin - 13:59

La première chose que fit Karot après avoir fini de parler au jeune homme fut la suivante, il l'observa comme il le faisait à chaque fois qu'il rencontrait quelqu'un. Ce dernier était légèrement plus petit que le Fighter mais il semblait tout aussi bien fait que ce dernier. Sa peau était assez pâle à la manière des albinos pour tout vous dire, quant à ses cheveux, ils étaient plutôt argentés et ni trop courts ni trop longs. Ses yeux étaient violets ce qui était assez rare, mais comme vous devez sûrement le savoir, plus rien n'était étonnant à Shiinu, on voyait de tout... Surtout lorsqu'on vivait dans cet endroit depuis un peu plus de trois années. Son visage était quant à lui assez fin, on pouvait le dire et il n'avait pour le moment aucun sourire ce qui contrastait fortement avec Karot justement. Il était vêtu d'un simple jean d'un bleu plutôt foncé accompagné d'un chemisier rouge qui laissait voir son t-shirt blanc en dessous. Il avait aussi de gros bracelets en tissus, au niveau des bras bien entendu.

Quelque chose d'assez étrange s'était produit alors que Karot venait de rentrer dans le bâtiment, après avoir parlé à l'homme qui lui était encore pour le moment inconnu, normal étant donné qu'il n'avait pas parlé, il avait vu derrière cet homme justement, un perroquet... Enfin, derrière lui, il était tout de même à plusieurs mètres hein, mais ils étaient dans la même ligne de vision dirons-nous, c'était assez singulier et plutôt étrange de voir un perroquet faire son apparition dans un hôpital, les volatiles n'étaient-ils pas interdits ici ? Le jeune Fighter aurait bien dit quelque chose mais il n'eut pas le temps de parler, le perroquet disparut lorsque le Sorcier cligna des yeux pour regarder son interlocuteur direct, il était vraiment rapide cet oiseau... Cela en était presque étonnant d'ailleurs, mais bon... Karot jugea que ce n'était pas très important et il décida d'oublier ce petit incident si on pouvait appeler cela ainsi pour se concentrer sur sa toute nouvelle discussion avec cet homme.

Alors comme ça, Karot se trompait de personne hein ? C'était plutôt dommage mais pas complètement étonnant, après tout il avait un peu demandé ça au hasard et il n'avait aucune idée de la véracité de la chose alors bon, cela aurait vraiment été un coup de chance si par hasard, la personne à qui il venait de s'adresser s'était avérée être la bonne, mais ce n'était de toute évidence pas le cas alors bon, autant arrêter d'en parler hein. N'empêche, c'était assez étrange qu'il soit tombé sur ce jeune homme comme ça, Karot n'était pas du genre à parler du destin pour expliquer chaque chose mais, peut-être que quelque chose devait se nouer entre eux, une relation amicale ou peut-être même loin d'être positive. Une chose était sûre, le Leader des Fighters ne savait toujours pas avec qui il devait parler pour remplir sa pseudo-mission donnée par les membres du groupe qu'il dirigeait depuis quelques temps maintenant. Il finirait bien par trouver me direz-vous, mais la véritable question était, quand ?

Une voix s'était alors fait entendre, celle-ci avait d'ailleurs coupé le discours de l'inconnu. Enfin, dire discours était peut-être un peu abusif, oui ça l'était. Quoi qu'il en soit, le jeune homme avait bel et bien été coupé par ce volatile, c'était un fait qui demeurait indéniable. Oui, car c'était bel et bien une voix non humaine qui avait prononcé, ou plutôt répété un mot que l'homme en question avait justement dit à peine quelques secondes auparavant. Pour certaines raisons, on pouvait dire que les perroquets étaient vraiment des bestioles infernales, il n'était pas question de savoir les dompter ou non, ils n'en faisaient presque toujours qu'à leur tête... Pas étonnant qu'autant de maîtres ne tentent l'expérience d'acquérir un perroquet qu'une seule fois dans toute leur vie, il faut vraiment avoir le cœur solide pour supporter tous les jours et à chaque moment un perroquet, surtout lorsqu'il s'enfuyait. Oui, car Karot en était arrivé à la déduction que ce perroquet appartenait à l'inconnu et qu'il s'était donc échappé de sa cage.

La façon dont avait parlé le jeune homme n'était pas forcément impolie mais on pouvait voir qu'il n'était pas le genre de jeune homme à y aller par quatre chemins, il était très sincère et c'était quelque chose plutôt plaisant en définitif, Karot préférait cent fois cela aux autres personnes qui étaient tout simplement hypocrites. Vous savez, le genre de personnes qui se moquent de vous derrière votre dos et qui vous font de grands sourires lorsqu'ils sont en face de vous. Il est inutile de mentir, toute personne ayant vécu assez longtemps, et il ne faut pas longtemps pour cela croyez-moi, a déjà connu une personne de ce genre. A moins que vous ne vous en soyez tout simplement pas rendu compte, si c'est le cas vous devriez d'ores et déjà commencé à y réfléchir. Le jeune homme n'était donc pas hypocrite et c'était le mieux, cela ne voulait pas pour autant dire qu'ils allaient devenir les meilleurs amis du monde. Après tout, ils ne se connaissaient pas encore, ils en étaient loin. Karot ne connaissait même pas le prénom de l'autre même si il avait quelque peu cerné son caractère.

"Ah, tu es ici pour ce perroquet ? Il était derrière toi tout à l'heure. Et pour répondre à ta question, je le fais tout le temps, je n'ai rien à cacher. Pas même le fait que je sois un Rebel et le Leader des Fighters."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 13
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 24


« Identité »
Clan, Sous clan: Police, Scientists
Race: Humain♥
Plus:

MessageSujet: Re: Non, Je ne suis pas Blessé ! [Pv : Oksana Chevchenko] Jeu 4 Aoû - 3:51

Oksana manqua de s'étouffer en entendant la réponse du jeune homme en face de lui. Non... ce blond était-il vraiment stupide ou alors... est-ce qu'il mentait? Sur ce moment, le jeune ukrainien avait oublié son perroquet. Il restait silencieux devant ce blondinet, manquant presque de respirer. Qu'est-ce qu'il devait faire là, maintenant? Essayer de le capturer vivant pour l'emmener à ses supérieurs? Non, certainement pas, il avait la main blessée, avait aucune arme... et se ferait sans doute disputer. Quand même, ce n'était pas un boulot pour un scientifique, non? Etant dans l'incapacité de le battre, il fallait donc qu'il se mette alors à le connaître un peu plus, à entrer dans son intimité, savoir aussi si il mentait et si ce n'était pas le cas, alors se la jouer agent-double. Peut-être devait-il demander à son supérieur si il pouvait intégrer les Fighters rien que pour leur donner des informations utiles. Oui, ça pourrait être aussi marrant. Comme ça, au lieu de leur donner carrément ce rebelle, autant donner à ses supérieurs le reste de la tribu. Puis si ses supérieurs ne seraient pas vraiment contents de lui, il savait que dans le ciel, son père serait fier de lui, d'avoir repris son travail, mais aussi d'avoir donner les ennemis aux mains des alliés. La voix du perroquet le fit sortir de ses pensées.

"Leader des Figther... Abruti!"

Le jeune scientifique regarda dans les parages ne voyant toujours pas le volatile, mais se retourna ensuite pour voir si le blond était là. Super, nickel. Il était toujours présent. Se voyant alors forcé de jouer sympathique avec cet adolescent qui devait être à peine plus âgé que lui, il se décida à faire de gros efforts pour s'intégrer dans son camps.

"Bien Karot, je vois que tu es quelqu'un de franc et j'aime bien ça. Mais tu sais que ce que tu fait est inconscient? Il se peut que je sois ton ennemi. D'ailleurs, qui dit que je ne le suis pas?"
-Imbécile~!

Oksana voyait rouge. Ce perroquet commençait vraiment à l'agacer. Il fit donc un quart de tour assez violemment avant de regarder ce sale volatile qu'il voyait à présent. Il se mordit la lèvre inférieure, fixant noir cet oiseau de malheur. Oui, après avoir terminer de discuter avec ce type, il ferait la peau à cet oiseau. Il le déplumera et le fera cuir pour le donner à ses chiens si il l'agaçait encore plus. Et ça, Oksana était vraiment capable de le faire.

[HRPG: sorry si c'est court et du retard aussi :s]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Non, Je ne suis pas Blessé ! [Pv : Oksana Chevchenko] Sam 13 Aoû - 19:03

Karot put instantanément voir la surprise qu’avait créée sa réponse chez le jeune homme… Cela signifiait donc qu’il n’était pas un Rebel car ce n’était pas le style de surprise admirative ou quelque chose du genre. Non, ce n’était pas non plus une surprise d’incompréhension ou de peur donc ce n’était pas un civil non plus… Il n’y avait aucun espoir dans cette surprise donc il ne faisait pas non plus parti des Obedients, aucune aura meurtrière donc ce n’était pas quelqu’un de stupide déjà… Quoi qu’il en soit, c’était un ennemi et ça c’était sûr. A moins qu’il restait tout simplement neutre lorsqu’il était surpris mais… C’était impossible car sa surprise était plutôt celle qui voulait dire, est-il stupide maintenant je vais pouvoir la manipuler, ou quelque chose du genre…. Vous voyez ce que je veux dire ? Peut-être qu’il se trompait, mais peut-être que non et dans ces cas-là il fallait qu’il se méfie de l’homme qui était en face de lui. Mais bon, il verra bien comment cela se passerait.

Tout ce que Karot savait, c’était que s’il était dans la situation de la personne en face de lui, en supposant que ce soit vraiment un ennemi, il aurait tout fait pour tenter de se rapprocher de lui afin de repérer tout le reste de la bande. Cela serait le plus intelligent à faire et vu que le jeune homme en face de Karot semblait être plutôt intelligent, c’était peut-être ce qu’il allait faire… Peut-être que pour être sûr, le jeune homme devrait lire dans les pensées de l’homme en question justement ? Mais il détestait vraiment faire cela, il trouvait que c’était une pratique qui devrait être interdite car cela ne se faisait vraiment pas de son point de vue… Alors il ne le ferait pas, il suffisait juste qu’il reste méfiant jusqu’à la fin. Quoi qu’il advienne, il ne ferait pas confiance à cette personne. C’était dommage mais vu qu’il sentait que ça allait mal se passer si il lui faisait confiance, il ferait tout pour ne pas mettre en danger les personnes importantes pour lui, quitte à perdre un ami potentiel… Peut-être qu’il se trompait comme dit précédemment, mais il s’en moquait il ne pouvait pas prendre de risques.

Le perroquet coupa le silence qui s’était installé mais ce n’était pas vraiment important… Pourquoi donc cet homme qui n’avait pas daigné se présenter semblait être autant intéressé par cet animal volant ? Peut-être lui appartenait-il me direz-vous mais bon… Cela ne semblait pas être le grand amour entre le volatile et le propriétaire potentiel. Karot n’avait jamais vu un animal supposé être plutôt fidèle insulter son maître d’imbécile. Le jeune Leader des Fighters n’aurait pas accepté cela de son animal de compagnie s’il en avait eu un. De toute façon, il était rare que les animaux parlent en fait, le perroquet était sûrement l’un des seul animal capable de faire cela, non ? En tout cas, le Sorcier du Feu n’en connaissait pas d’autres, si on enlevait les hybrides bien sûr car c’était quelque chose d’un peu plus particulier et compliqué ça, mais vous devriez en être au moins autant conscient que moi. Mais le perroquet n’était pas très important, bien que ce dernier était celui grâce auquel ils s’étaient rencontrés en définitif.

Ce qui gênait un peu Karot était que le jeune homme semblait tout de même être assez sympathique malgré tout mais… Il ne s’était même pas présenté alors c’était peut-être pour se protéger justement. Il ne fallait pas oublier que les Rebels aussi avaient une liste des membres du Gouvernement connus ou pas. Ils ne les avaient pas tous bien évidemment mais il figurait peut-être parmi ceux-ci ? Et même si ce n’était pas le cas, Karot ne lui faisait pas confiance, il n’y avait pas à chercher plus loin de toute façon. Sa première impression était celle que l’homme en question n’était pas digne de confiance et son instinct lui ordonnait de se méfier alors il allait encore écouter son instinct et suivre sa première impression. Peu importe ce qu’il se passerait, il ne lui donnerait aucune information sur les Rebels et ne l’emmènerait dans aucun lieu où il serait possible d’en trouver un ou plusieurs. Protéger les Rebels était sa responsabilité en tant que Leader d’une des branches.

Qu’est-ce qui lui disait qu’il n’était pas son ennemi ? Voilà ce que lui avait demandé l’homme à qui il faisait face, il lui avait aussi dit que ce qu’il faisait était inconscient… Cela augmenta encore plus les soupçons de Karot qui le catalogua alors automatiquement en tant qu’ennemi. Si il l’amenait au sein des Rebels, ce serait pour le tuer et il ne voulait pas se salir les mains ou faire une autre victime pour cette guerre interminable. Autant être franc vu qu’il aimait cela de toute façon, et puis le Mage Dragon détestait mentir alors il préférait vraiment être direct, cela laisserait une chance à l’homme en face de lui d’être un peu plus sincère ou de s’enfuir s’il le voulait. Et puis, au moins tout serait clair entre eux. L’homme semblait vraiment être énervé contre le perroquet, normal vu à quel point il était irrespectueux envers ce dernier mais Karot s’en moquait en définitif. Il continua alors à sourire comme toujours tout en regardant son interlocuteur droit dans les yeux. Une journée intéressante comme toujours.


"Le fait que tu aimes ma franchise me fait extrêmement plaisir, je n’ai donc aucun regret en te disant que je ne te fais aucunement confiance. Tu devrais peut-être te présenter sous ton vrai visage ou t’enfuir."

[Pas de soucis ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Non, Je ne suis pas Blessé ! [Pv : Oksana Chevchenko]

Revenir en haut Aller en bas

Non, Je ne suis pas Blessé ! [Pv : Oksana Chevchenko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless War :: RPG - LA VILLE. :: Quartier commercial. :: Hôpital.-