AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  News ShiinuNews Shiinu  
Ouverture du forum ; « Rejoignez nous les p'tits loups on vous mangera pas ! »  .
Divertissement ; « Resultat du concours de la meilleur fiche ici ! »
Actualités ; « Lancement d'une intrigue, venez la commentez ici ! »

AuteurMessage


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 23
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Retrouvailles et Réunion [PV : Alessia D. Contini] - Terminé Mar 28 Juin - 14:10

Aujourd'hui était un jour particulier pour le jeune Karot Ryuu, vous le connaissez tous maintenant je suppose... Eh bien, si ce n'est pas le cas, laissez-moi vous faire une description rapide du jeune homme qu'était celui qui portait ce prénom. Tout d'abord, il était Sorcier du Feu et le fils du plus puissant mage du feu du monde, il ne le savait pas quelques années auparavant mais bon... Il était nommé le Mage Dragon parce qu'il maîtrisait deux dragons qui avaient pour noms Ten et Ryuu, il était membre du groupe qui luttait contre le gouvernement et qui avait pour nom les Rebels, et il était le Leader de la faction combattante de ce groupe. Il avait pour femme une demoiselle du nom de Fûka Hirakawa qui s'était révélée être une Sorcière de l'eau très puissante, si bien qu'on l'appela Mage Bleue comme son ancêtre Kami. Il avait un physique assez avantageux, au moins autant que l'était son visage et... Bon je pourrais continuer pendant des heures car il y a beaucoup à dire, mais cela n'est pas le plus intéressant.

Aujourd'hui comme dit précédemment, Karot était de sortie pour quelque chose d'assez particulier, la raison première n'était pas le plaisir que les choses soient claires. C'était plus pour le travail si l'on pouvait dire cela ainsi, pourquoi vous demandez-vous ? Tout simplement car il devait aujourd'hui rencontrer une autre membre des Rebels, sous la personne de Alessia qui était, pour ceux qui ne le savent pas, la Leader des Spies. Elle était donc une personne très importante pour les Rebels, un peu comme tous les Leaders en somme, le fait était que cela faisait longtemps qu'il n'avait vu la Leader des Spies, il avait vu peu de temps auparavant Tanaranth qui était la Leader des Insanes mais depuis... Il n'avait plus vraiment de nouvelles ce qui avait quelque peu le don de l'inquiéter mais bon... Il savait bien que si jamais il arrivait malheur, il serait immédiatement mis au courant, lui ainsi que tous les Rebels pour être plus précis. Mais enfin, là n'était pas vraiment le sujet n'est-ce pas ? Alors je continue bien entendu.

Si aujourd'hui, il devait voir Alessia c'était pour une raison bien précise mais je vous avouerai que ce dernier ne la connaissait même pas... Elle lui avait envoyé un message lui demandant de venir la voir de toute urgence pour régler une affaire de première importance. Ce n'était pas vraiment comme si il pouvait refuser, c'était un peu une de ses responsabilités de Fighter d'aider tous ceux qu'il pouvait au sein des Rebels. Il y a d'ailleurs une chose que vous devez savoir sur le jeune Sorcier du Feu mais vous l'avez peut-être déjà remarqué en fait... Quoi qu'il en soit, je dois vous dire que ce dernier n'était pas vraiment l'exemple même du Fighter dans le sens où il ne détestait pas tous les membres du Gouvernement... Ou plutôt, le cliché du Fighter qui déteste les forces de l'ordre sans faire de distinction ni réfléchir était parfois faux. Enfin, cela ne vous intéresse peut-être pas vraiment mais je tiens à le préciser tout de même avant de reprendre le fil de l'histoire. Je sais je sais vous êtes pressés, je continue tout de suite.

Vous ne le savez peut-être pas mais, même si pour le coup ce n'était pas pour le plaisir qu'ils devaient se voir, ils avaient une très bonne relation qui datait de plusieurs années maintenant. Ils étaient amis pour faire court, leurs liens s'étaient particulièrement renforcés lorsqu'ils avaient dû se cacher lors de l'attaque du Gouvernement encore une fois quelques années auparavant. C'était d'un côté un beau moment de la vie de Karot dans un chapitre désastreux de cette même vie... C'était assez paradoxal vous ne trouvez pas ? Enfin, le jeune homme n'était pas non plus connu pour être l'homme le plus normal du monde... Il était même carrément étrange dans un certain sens mais bon, c'était une partie de son caractère et quand on appréciait le jeune Fighter, cela voulait aussi dire qu'on appréciait cette facette de lui... Le monde était simple du point de vue de Karot vous dîtes ? Eh bien moi je vous dis que vous n'avez rien compris au jeune homme, mais pas le temps d'expliquer, réfléchissez par vous-même.

Bref, Karot était arrivé au lieu du rendez-vous, où demandez-vous encore une fois ? Eh bien, il est vrai que je ne vous l'ai pas encore dit, quelle méprise... Eh bien pour répondre à votre question, ils avaient rendez-vous dans une des boutiques pseudo abandonnées servant de repaire aux Rebels, c'était un endroit assez discret pour parler de leur mission de première importance sans aucun risque d'être espionnés, écoutés ou toutes autres chose d'un genre similaire. Karot arrivait donc sur les lieux tout en cherchant la jeune demoiselle du regard, il regarda à nouveau le SMS qu'elle lui avait envoyé... Elle était, d'après ce dernier, dans ce qui servait autrefois d'arrière boutique à cette enseigne étrange et abandonnée... Dans quelles circonstances avait-elle été abandonnée ? Durant une attaque du Gouvernement, voilà ce qui semblait être la réponse la plus logique et vraisemblable, quoi qu'il en soit ce n'était pas vraiment ce qui importait le plus à ce moment précis. Donc, il se dirigea dans l'arrière boutique et vit enfin sa collègue et amie pour qu'elle lui explique pourquoi elle l'avait fait venir.. Était-ce nécessaire de préciser que Karot souriait ? Pas vraiment puisqu'il le faisait tout le temps mais bon, au moins vous savez qu'il souriait en la regardant droit dans les yeux comme à son habitude... Ouh là, je me répète..


Salut Alessia, ça fait longtemps ! Tu vas bien ? Je t'écoute, quelle est cette affaire de première importance dont tu parles dans ton message ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


♕ - Meow. ♥
♕ - Meow. ♥


Messages : 617
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Spies
Race: Neko
Plus:

MessageSujet: Re: Retrouvailles et Réunion [PV : Alessia D. Contini] - Terminé Mar 12 Juil - 16:55

    Cela allait faire trois ans que Suki se faisait appeler Alessia la quasi totalité du temps. En tant que rebelle infiltrée, par ailleurs leader des Spies, elle se devait d'entrer totalement dans son personnage - bien qu'elle n'ait jamais oublié, et n'oubliera jamais qui elle est vraiment. La veille, elle avait été convoquée dans le bureau de son supérieur, où elle s'était rendue simplement pour recevoir l'autorisation de prendre un jour de repos ; au sein des forces de polices en mission sur l'île, le week end n'existait pas, les vacances avaient été oubliées. Surveiller ces animaux qui peuplaient l'île était un travail qui ne devait s'interrompre sous aucun prétexte, d'ailleurs où était l'intérêt des congés ? Tous les employés avaient droit à un repos régulier ; chaque nuit. Car jamais au grand jamais on ne les obligeait à poursuivre leur travail la nuit tombée, évidemment. Evidemment. Sauf en cas d'extrême urgence, "évidemment". Tel était le genre de discours que tenaient les plus hauts gradés. Cependant, il arrivait que les quelques courageux qui avaient l'audace de demander un ou plusieurs jours de repos, à condition qu'ils aient atteint un certain niveau dans leur carrière ou bien soient suffisamment estimés par leurs supérieurs recevaient l'autorisation de cesser leur éreintant travail pour passer quelques jours en famille, découvrir la ville en tant que civil ou encore rester cloîtrer dans leur pauvre chambre de fonction deux jours durant - en tenant compte du fait que seuls les malheureux lobotomisés par leur travail choisissaient la dernière option. Il arrivait pourtant que des jours de repos soient accordés sans qu'aucune demande n'ait été faite. C'était le cas d'Alessia. Ça ne pouvait dire que deux choses ; soit son travail était décevant et on se débarrassait d'elle le temps de le lui faire comprendre, soit au contraire elle avait fait du bon travail et recevait une petite récompense, l'idée d'une promotion simplement pour bon travail n'ayant jamais effleuré aucun des esprits des hommes et femmes au service des forces de l'ordre. Alessia étant une espionne, elle se tuait au travail afin de n'éveiller aucun soupçon quant à sa véritable identité, et rien qu'au ton de son supérieur elle avait su qu'on lui avait accordé cette journée pour la récompenser.

      « Mademoiselle Contini, l'ensemble de la direction de votre section a décidé de vous libérer de vos obligations professionnelles pour exactement 24 heures, à compter de ce soir minuit. Passées ses 24 heures, vous pourrez de nouveau être à tout instant contactée pour une nouvelle mission. »

    Rien de très aimable, une récompense très formelle et sans aucune forme de félicitations, mais une récompense quand même. Récompense que Suki utiliserai pour travailler sous son autre identité, chose dont le lieutenant Miller était loin de se douter.

    Aussitôt chez elle, elle avait envoyé depuis un portable "rangé" sous une planche non clouée de son plancher - tellement vu et revu, mais tellement pratique- un sms à l'une des personnes les plus influentes de la communauté des rebelles, Carotte Ryuu. Pas question de se répandre en "ça fait longtemps", "j'ai hâte", "tu vas bien, tu racontes quoi ?". Pas aussi publiquement. C'est pourquoi, malgré toute l'affection qu'elle avait pour le leader des Fighters, elle s'était contentée d'un ;

    « Retrouve moi dans l'arrière boutique du commerce situé deux bâtiments plus bas que la dernière fois, demain, 10 heures. Nous devons parler d'une affaire urgente. »
    Ce soir là, Suki s'était endormie sereine, comblée à l'idée que le lendemain, elle pourrai enfin être elle-même.

    Elle parcourait maintenant les rues de l'île le sourire aux lèvres, évitant autant que possible les forces de l'ordre, les saluant d'un petit signe de la main lorsqu'elle y était obligée. Elle prit le temps de s'installer dans un café et de déguster un chocolat chaud aux saveurs d'enfance. Les autres membres de la police ne le savaient pas, mais ce café était à tendance plutôt rebelle. En entrant, elle avait remarqué deux filles qui, malgré leur jeune âge, avaient rejoint le mouvement récemment, et avait adressé un sourire discret à l'un des serveurs, membre de longue date des Fighters. Elle aurait aimé échanger quelques mots avec lui, mais elle n'était pas encore complètement débarrassée de son rôle de chef de patrouille. Pour y parvenir, elle se rendit aux toilettes du café, et sortit une nouvelle tenue de son sac ; une combinaison bleu foncé, pantacourt et manches mi longues, vestige de son passé de fashionista, et chaussures assorties. Elle noua ses cheveux en un chignon haut, et les cacha sous une casquette, qui certes n'allait pas franchement avec sa tenue mais qui était nécessaire pour masquer sa couleur de cheveux trop voyante. Elle chaussa une paire de fausses lunettes de vue, et se retint de rire face à la situation, une fois de plus, tellement clichée. Le résultat était pourtant satisfaisant ; à moins d'avoir de gros soupçons à son propos et de s'approcher de très près d'elle, on ne la reconnaitrai pas. Suki sortit en vitesse du café et prit le chemin du lieu de rendez vous, cette fois redoublant d'efforts pour ne pas croiser une quelconque patrouille. La boutique délabrée où ils devaient se retrouver se situait dans un petite rue pavée sinueuse où il était autrefois tellement agréable de se promener. A présent, toutes les façades étaient noires de saleté, la plupart des bâtisses avaient été à moitié détruites lorsque les forces de l'ordre étaient arrivées sur l'île, certaines étaient occupées par des squatteurs, mais la majorité étaient tristement abandonnées. Les rares passants ne pouvaient deviner que ces lieux étaient utilisés par nombre de Rebels. Elle entra dans le lieu de rendez vous, et pénétra dans l'arrière boutique. Sa montre indiquait 9 heures 54. Compte tenu de la ponctualité du jeune légume, Karot ne devrait pas tarder à arriver. Elle s'assit sur une chaise bancale à l'air peu fiable en l'attendant.

    Lorsque Karot arriva, elle ne put s'empêcher de sourire. Les années avaient passé, ses traits s'étaient légèrement endurcis, il paraissait plus mature, plus dur aussi, dans un sens. Mais son sourire n'avait pas perdu son espièglerie, et son regard était toujours aussi sincère et chaleureux. Suki ne se leva pas pour le saluer, elle se contenta de croiser les jambes ainsi que ses mains, posées sur la table poussiéreuse placée devant elle.


      « Salut Alessia, ça fait longtemps ! Tu vas bien ? Je t'écoute, quelle est cette affaire de première importance dont tu parles dans ton message ? »

    Suki se pencha légèrement en avant, l'invita à s'assoir en face d'elle et lui répondit d'une voix calme ;

      « Karot. Pourquoi ne pas prendre le temps de se retrouver avant de commencer ? Je n'ai pas eu le temps de discuter avec quelqu'un qui me connaît réellement depuis trop longtemps. D'ailleurs... Moi c'est Suki. »

    Elle disait ça avec le sourire aux lèvres, pourtant elle avait régulièrement de grosses baisses de moral à cause de cette "perte" d'identité. Essayez de vous faire passer pour quelqu'un d'autre des mois durant sans aucune pause, vous comprendrez de quoi je parle. Aujourd'hui, elle avait l'occasion d'être elle-même, et elle n'allait pas la gâcher. Ils avaient toute la journée pour parler.

      « Dire que je vais bien serait ignorer mes sentiments et me faire passer pour l'intouchable Suki, résistante à toute situation, que rien n'atteint. Il est vrai que j'aime que l'on me voie de cette façon ; mais je joue déjà bien trop souvent la comédie. Il n'y aura pas de ça devant toi. Je ne dirais pas que j'ai la vie dure, je n'ai pas souvent à me battre, je vis presque en toute légalité, j'ai réussi à me faire une place parmi ces enfoirés du gouvernement. Je ne devrais pas me plaindre devant un fighter... Et pourtant ! »

    Suki laissa échapper un soupir et baissa les yeux. Le temps où tous deux menaient une tranquille petite vie d'étudiants lui manquait. Mais ce n'était pas le moment de craquer, il ne fallait pas qu'il ait de quelconques inquiétudes à son sujet. Elle reprit donc, le regardant de nouveau ;

      « Et toi alors, comment tu vas ? Donne moi des nouvelles des autres. J'ai l'impression de vivre dans un monde différent du votre. »

    Et dans un sens, c'était vrai. Les forces de l'ordre et les Rebels appartenaient à deux communautés bien distinctes. Même si la neko n'était pas réellement de leur côté, les forces gouvernementales étaient son quotidien. Plus pour longtemps, espérait-elle. Un jour, les créatures surnaturelles se débarrasseraient de cette bande de meurtriers sans aucune morale, et elles vivraient enfin en paix. Suki ne comptait pas rester cachée derrière Alessia toute sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 23
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Retrouvailles et Réunion [PV : Alessia D. Contini] - Terminé Jeu 14 Juil - 14:21

Cela devait être plutôt difficile pour la jeune femme qui se faisait connaître sous le nom d'Alessia de vivre pendant trois parmi ceux qu'elle détestait le plus, comme tout Rebel digne de ce nom mais... Comme une Leader des Spies digne de ce nom, elle se devait de faire ce qu'il fallait pour pouvoir espionner les Forces de l'Ordre du mieux qu'elle pouvait et la meilleure façon pour faire cela était bien entendu de faire semblant de faire partie des leurs... Mais ce n'était pas facile à faire, Karot aurait pu le faire mais pas sur une aussi longue période, son côté Fighter serait sans aucun doute ressorti... Après tout, il n'était pas le Leader des Fighters pour faire joli, il avait le caractère, la puissance, les valeurs et tout ce qui caractérisait le Fighter. Il avait aussi quelques unes des qualités des Spies mais il ne se sentait vraiment pas d'en faire partie, il n'aurait pas la finesse dont elles savaient faire preuve dans toutes leurs missions. Enfin, changeons de sujet avant que je ne continue à me répéter.

Quand Karot était arrivé, la jeune demoiselle était déjà installée sur une chaise bancale à l'air peu fiable, elle était très ponctuelle et même en avance pour le coup... Il était en effet exactement 10h lorsque le jeune homme arriva sur le lieu du rendez-vous dans la boutique abandonnée de la dernière fois, deux bâtiments plus bas en fait mais ce n'était qu'un détail ça vous ne pensez pas ? Leur dernière rencontre remontait déjà à quelques temps, peut-être un an voire plus... Il fallait dire qu'ils n'avaient pas trop de temps libre tous les deux, ils avaient énormément de choses à faire. Alessia avec sa double vie et Karot à embêter le Gouvernement pour l'affaiblir et le rendre facile à renverser. Quant à Tana, le jeune homme devait avouer qu'il ne savait pas vraiment ce que la Leader des Insanes faisait, il savait juste qu'elle avait elle aussi un rôle très important dans les Rebels, normal puisqu'elle était une des trois Leaders. Le problème était que les trois Leaders ne se rencontraient que rarement tous les trois à la fois, juste lorsqu'ils avaient crée les Rebels en fait...

Elle l'invita alors à s'asseoir et lui proposa d'abord de parler comme les deux amis qu'ils étaient, c'était compréhensible quand on savait qu'elle menait une double vie et vous l'avez sûrement maintenant bien compris vous aussi... Lorsqu'elle prononça son propre vrai prénom, Karot se rappela tout d'un coup d'un tas de choses telle que leur première rencontre, lorsqu'elle l'avait fait attendre très longtemps pour lui répondre mais qu'il n'avait jamais regretté d'avoir attendu car il l'aimait désormais beaucoup. Le fait de ne pas la voir était quelque chose d'assez dur pour le jeune homme surtout qu'il ne connaissait malheureusement pas de masses d'anciens amis à lui qui avaient survécu à l'invasion du Gouvernement à Shiinu... Mais ce n'était pas vraiment quelque chose de négociable, ils devaient tous faire leur part du travail et le seul moyen pour pouvoir tous se retrouver dans une ambiance sereine était de faire capituler celui qui était à l'origine de tous les malheurs... Le Gouvernement !

Il était vrai que demander à Suki si elle allait bien était peut-être un peu bête... Aucuns des Rebels n'allait réellement bien, ils faisaient juste comme si tout allait bien avec l'espoir de mettre fin à tout cela au plus vite... Mais comment aller bien lorsqu'on ressentait la peine, la haine, le désespoir ou une autre de ces émotions néfastes ? Le jeune Fighter était sûrement l'un des seuls dont le sourire ne disparaissait jamais de son visage, ce n'était pas pour autant qu'il ne souffrait pas mais comme il était différent... Il avait une philosophie tout aussi différente qui consistait à dire que puisqu'il n'avait su protéger ceux qu'il aimait, il allait vivre pour eux et être heureux pour eux... Quand il serait temps, il renverserait le Gouvernement avec tous les Rebels et il se recueillerait encore une fois sur leurs tombes et ils pourraient enfin complètement reposer en paix. Si il y en avait bien un qui n'avait pas le droit de tomber dans la spirale du désespoir c'était le jeune Sorcier du Feu, il devait toujours se montrer fort, dans toutes les situations possibles et imaginables.

Des nouvelles des autres ? Il était vrai qu'elle n'avait pas souvent l'occasion de voir leurs anciens amis et même leurs compagnons actuels étant donné qu'elle était presque toujours fourrée avec le Gouvernement pour les besoins de sa mission. De ce fait, elle vivait véritablement dans un autre monde qu'eux, seulement dans un sens bien entendu car il serait très malvenu d'essayer de dire qu'elle était désormais membre à part entière des Forces de l'Ordre... Dans le sens où son cœur était toujours celui d'une Rebel, elle était sûrement l'une des plus courageuse de cette organisation contre le Gouvernement... Vous connaissez beaucoup de personnes qui pourraient vivre avec les personnes détestés pendant trois longues années ? Sans presque aucun contact avec ceux aimés justement... Oubliez bien entendu le contexte de jeu dans lequel on pouvait gagner quelque chose de futile comme de l'argent... Ici, ce qu'ils cherchaient à gagner était bien plus important que tout... Ils tentaient de gagner la liberté qu'ils avaient tant mérité.

"Tu peux te plaindre, tu as bien le droit après tout... Tu vis l'une des choses les plus dures qu'un être vivant puisse vivre. Les autres ? Ils vont plutôt bien, ils nourrissent tous l'espoir d'arrêter cette guerre au plus vite. Dire que notre dernière rencontre remonte à un an, ta mission qui dure depuis trois ans s'arrêtera-t-elle bientôt ? Je m'inquiète pour toi tu sais."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


♕ - Meow. ♥
♕ - Meow. ♥


Messages : 617
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Spies
Race: Neko
Plus:

MessageSujet: Re: Retrouvailles et Réunion [PV : Alessia D. Contini] - Terminé Lun 1 Aoû - 15:14

    Suki cala son menton dans la paume de sa main tandis que son vieil ami lui répondait. Sa deuxième phrase la plongea dans de profondes réflexions. « Tu vis l'une des choses les plus dures qu'un être vivant puisse vivre. » ... Vivait-elle vraiment ainsi ? Il est vrai que par moments, sa situation l'amenait à la limite du supportable, par moments, elle aurait tout donné pour s'éloigner de cette infinie guerre silencieuse. Au niveau mental, il serait inutile de discuter le fait que si elle sortait saine d'esprit de cette épreuve, l'expérience ne pourrait lui être que positive ; elle avait de quoi se forger un mental d'acier. Seulement voilà, bon nombre de personnes faibliraient avec le temps au lieu de se renforcer, et il était tout à fait possible que cela arrive à la jeune femme. Cependant, elle n'était pas la plus à plaindre. Suki eut une pensée pour tous ses amis, pour toutes ces pauvres personnes innocentes victimes du désastre qu'avaient provoqué les Forces de l'Ordre en débarquant sur l'île. Beaucoup furent tués, jugés "inutiles". D'accord, à proprement parler ce n'est pas une situation vécue, puisqu'ils sont morts, mais il faut avouer qu'un être vivant, aimant et aimé, riant, pleurant, comme nous tous, soit considéré comme inutile puis tué n'était même pas comparable à ce que vivait la neko. Sans parler de ceux qui étaient torturés, ceux dont la mémoire avait été effacée, et bien d'autres encore à qui on avait causé les pires horreurs. Mais déjà, Karot enchaînait.

      « Les autres ? Ils vont plutôt bien, ils nourrissent tous l'espoir d'arrêter cette guerre au plus vite. Dire que notre dernière rencontre remonte à un an, ta mission qui dure depuis trois ans s'arrêtera-t-elle bientôt ? Je m'inquiète pour toi tu sais. »

    Suki se para d'un petit sourire, ni amusé ni ironique, plutôt compatissant vis à vis de ceux auxquels elle venait de songer et lui répondit sagement.

      « Honnêtement, non, je ne pense pas. Je crois pouvoir dire que ce que je vis est difficile, mais n'exagérons rien. Certains mériteraient plus que moi d'être plaints, tu sais très bien de quoi je parle. Et puis je ne fais pas partie des Rebels pour rien... Je ne cesserai pas d'espérer moi aussi que cette guerre prenne fin, ni de me battre. Tant que j'aurais la volonté, tout ira bien. Bon d'accord, peut-être pas "tout", mais je tiendrai. Tu n'as pas à t'inquiéter, vraiment. Ma mission se prolongera autant de temps qu'il le faudra, tout comme celles des nombreux autres rebelles infiltrés ; il ne faut pas les oublier, je ne suis pas la seule à supporter cette proximité avec l'ennemi. Je crois que tu es d'ailleurs bien placé pour le savoir... »

    Elle glissa la dernière phrase avec un air amusé, faisant référence à Fûka, une vieille amie de Suki mais surtout la petite amie de Karot. Le regard dans le vague, elle essaya de s'imaginer un temps où cette fameuse paix arriverait, elle se figurait le couple de rebelles formant une tranquille petite famille, comme beaucoup d'autres d'ailleurs. Tous les rebelles pourraient enfin vivre tranquillement, réaliser leurs rêves... Avoir une jolie maison, un jardin. Un potager, pourquoi pas ? Ou même une petite cabane au fond de la forêt, suivant les envies. Avoir des enfants, s'en occuper, leur raconter combien leurs parents s'étaient battus pour leur offrir cette vie. Qui n'avait jamais rêvé de tout ça ? Suki. Il était très aisé pour la neko d'imaginer tout un futur à un inconnu croisé dans la rue, de s'amuser à deviner ce dont il pouvait bien avoir envie. Et elle comprenait ces envies, mais ne les avait jamais partagées. Jusqu'à maintenant, son bonheur s'était résumé à l'instant présent, à ses amis, à son épanouissement personnel. Si elle se battait aujourd'hui, on pouvait presque dire que c'était pour le passé ; elle voulait honorer ceux qui avaient péri, se venger de ceux qui avaient manipulé ainsi ses anciens amis. Bien sûr, elle voulait aussi faire en sorte que les futures recrues du pensionnat soient correctement éduquées, et qu'ils se rendent compte de la chance qu'ils avaient d'avoir des dons extraordinaires, sans qu'on leur répète à chaque minute qu'ils devraient plutôt en avoir honte. L'idée de préparer un futur paisible pour les prochaines générations motivait Suki aussi, mais son propre futur, elle n'y pensait pas. Elle n'en voyait pas l'intérêt. Cela aidait peut-être certains, mais pas Suki.

    Mais trêve de divagations, la jeune femme se ressaisit vite et s'attaqua à la raison de leur rencontre en lui expliquant rapidement ;


      « Bien. Je pense que comme tout le monde tu es au courant, un certain Mister Z s'amuse à fouiller dans la vie d'un peu tout le monde en ce moment pour finalement l'étaler sur internet. Les forces de l'ordre sont à sa recherche, alors à moins qu'ils aient extrêmement bien caché leur jeu, le coup ne vient pas d'eux. Ils ont même établi une liste dans laquelle nous figurons tous deux, ainsi que Tana, Fûka, Yuu, Lucky et June. Ils sont persuadés que Mister Z fait partie des Rebels... Tu as d'autres infos là dessus ? »


    Suki de son côté était un peu perdue. Ce fameux Mister Z avait récemment posté un article la concernant, sans pour autant ni la menacer ni la mettre en danger. On aurait presque dit... Qu'il la félicitait. Peut-être était-il effectivement du côté des Rebels ? Il avait toutefois indiqué au Gouvernement que des espions était parmi eux, et particulièrement une espionne. Il avait attiré l'attention sur Suki. Et que faire des autres Rebels qu'il avait provoqués ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 23
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Retrouvailles et Réunion [PV : Alessia D. Contini] - Terminé Sam 13 Aoû - 18:29

En fait, on ne pouvait pas dire que Suki était la plus à plaindre au sein des Rebels mais… Comme chacun d’entre eux, cette situation devait sûrement être difficile… Pour faire un court résumé, Karot pensait que toutes les personnes qui avaient vécu à Shiinu avant devaient souffrir d’une manière ou d’une autre. Ceux qui étaient emprisonnés étaient exposés à des tortures inimaginables chaque jour, on les poussait à être dégoutés d’eux-mêmes ce qui devait vraiment être horrible quand on y réfléchissait. Il y avait aussi les Insanes qui étaient pour la plupart devenus fous à cause de l’horreur de l’attaque du Gouvernement quelques années auparavant. Les Spies devaient se mélanger aux personnes qu’elles détestaient ce qui n’était sûrement pas très agréable non plus. Les Fighters ne cessaient de combattre mais cela donnait l’impression d’une lutte sans fin et sans possibilité de victoire et enfin… Les Doctors ne cessaient de voir leurs alliés blessés alors… Personne ne pouvait dire qu’il souffrait plus que les autres en définitif.

Suki en était consciente aussi et comme tous les autres Rebels elle espérait la fin de la guerre… Mais s’ils ne faisaient rien, cela n’arriverait jamais mais le problème était… Que pouvaient-ils faire pour que cela se termine enfin ? Un coup d’état ne serait pas très futé car il ne fallait pas oublier que le Gouvernement était aussi très bien armé, les membres de ce dernier n’auraient pas pu rester sur Shiinu à faire subir ça aux anciens Shiinuens durant trois années s’ils étaient aussi facile à renverser malheureusement, et puis… Ils étaient capables d’envoyer les Shiinuens qu’ils avaient capturé durant ces trois années en tant que boucliers pour éviter d’avoir des pertes de leur côté et… Les Rebels ne pourraient sûrement pas attaquer les personnes avec qui ils avaient vécu quand leurs vies étaient paisibles… En tout cas, Karot ne serait pas capable de faire cela, il avait une trop grande moralité pour faire ce genre de choses et c’était peut-être d’ailleurs là son point faible… Mais il n’était pas le seul à souffrir, Suki non plus… Il y avait aussi Fûka mais elle n’était pas non plus la seule bien que c’était pour elle que le jeune Sorcier s’inquiétait le plus.

Suki sembla se perdre dans ses pensées et au lieu de l’en sortir, Karot en profita pour lui-même se plonger dans ses propres pensées animées par quelques souvenirs plus ou moins joyeux à dire vrai. Il se souvint alors de sa rencontre avec Fûka, qui aurait cru qu’ils auraient fini par être ensemble à la fin de la journée hein ? Et qui aurait pensé que tout aurait basculé quelques mois à peine après ? Ils avaient été ensemble à peine quelques mois et avaient été séparé trois longues années, vous vous rendez compte ? Il se souvint aussi de sa rencontre avec Suki, il l’avait appréciée dès le début et il était vraiment content de savoir que ces deux femmes étaient encore vivantes. Elles étaient importantes pour lui… Il avait par contre perdu son ami Zero Deith ce qui l’avait grandement attristé mais il se battait aussi pour lui désormais. Son passé n’avait pas été complètement triste ni complètement heureux… Qu’en serait-il de son futur ? On ne pouvait pas savoir mais il espérait pouvoir donner un bel avenir à Fûka et à ses amis.

Alors le sujet de leur réunion était le fameux Mister Z dont personne ne savait rien, ou presque... Cela n’étonna pas vraiment le jeune Leader des Fighters, après tout c’était un homme ou une femme qui s’était attaqué aux Rebels d’une manière plus ou moins directe mais… Il ne semblait pas vraiment être contre eux non plus, donc il était vraiment bizarre dans un certain sens… Mais il avait tout de même mit en danger Suki dans un autre sens dans un de ses articles, mais il l’avait aussi félicité donc c’était vraiment étrange. Peut-être était-il vraiment neutre ? Il n’était sûrement pas des Forces de l’Ordre, ils pensaient même qu’il était membre des Rebels… A moins qu’ils ne soient devenus d’excellents comédiens en trois ans, les membres du Gouvernement n’avaient jamais été doués pour ce qui était de la finesse et de la stratégie. Ils avaient toujours tout fait en force et de manière brutale et surtout… Si c’était un membre des Forces de l’Ordre, en sachant qu’il savait tout sur tout le monde d’après ses dires et ses articles, comment cela se faisait-il qu’ils n’avaient pas encore agi ? Après tout, s’ils avaient un espion aussi performant, ils auraient déjà dû au moins commencer à agir, non ? A moins qu’ils ne soient vraiment devenus super malins.

Hum, Karot n’avait pas encore été attaqué par Mister Z donc il ne savait pas vraiment pas quelle était sa façon de faire… Il en avait entendu parler mais en entendre parler et le subir devaient sans doute être deux choses bien différentes, non ? Pour être sincère, Karot espérait bien être la cible de cet inconnu mystérieux, il pourrait peut-être plus facilement le démasquer ou en tout cas lui mettre des bâtons dans les roues… Peut-être qu’il n’y arriverait pas mais, si il n’essayait pas il était sûr qu’il ne se passerait rien, c’était logique vous ne pensez pas ? Quoi qu’il en soit, ce n’était pas le jeune Sorcier qui pouvait décider cela, seul Mister Z était habilité à choisir ses cibles malheureusement. Mais c’était normal, peut-être qu’il n’avait rien sur Karot ? Il fallait avouer qu’il ne cachait rien, il était un Fighter donc connu des Forces de l’Ordre, il ne tentait jamais de se déguiser ou de passer incognito mais tout de même… Enfin, pour répondre à la question de Suki avec son sourire habituel.


"Non désolé je n’en sais pas plus que toi. Je suis en effet au courant comme tout le monde. Mais en quoi consiste la mission si je puis dire ? Essayer de trouver qui est ce fameux Mister Z ? Ou simplement tenter d’en savoir plus sans creuser en profondeur ? Ou autre chose que je n’ai pas saisi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


♕ - Meow. ♥
♕ - Meow. ♥


Messages : 617
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Spies
Race: Neko
Plus:

MessageSujet: Re: Retrouvailles et Réunion [PV : Alessia D. Contini] - Terminé Lun 15 Aoû - 3:17

      « Non désolé je n’en sais pas plus que toi. Je suis en effet au courant comme tout le monde. Mais en quoi consiste la mission si je puis dire ? Essayer de trouver qui est ce fameux Mister Z ? Ou simplement tenter d’en savoir plus sans creuser en profondeur ? Ou autre chose que je n’ai pas saisi ? »

    Suki écoutait attentivement Karot, leur discussion devenant de plus en plus sérieuse. Elle répondit tout de suite, entraînée par l'envie de voir ce mystère dévoilé.

      « Je ne t'ai pas demandé de me rejoindre ici pour te donner une mission, je souhaitais parler de ça avec toi afin de voir ce que nous pouvons faire, quelles sont nos options. Je crains, malheureusement, qu'il n'y en ait pas énormément. Ce Mister Z n'a pas l'air d'être un idiot, je pense qu'il fait attention à ne laisser aucune information sur lui, et qu'il a bien assuré ses arrières. »

    La jeune femme fit une courte pause, remuant inconsciemment sur sa chaise et réfléchissant activement. Le blogueur semblait intouchable et dangereux. En tenant compte de ce qu'elle venait de dire, on pouvait facilement considérer Mister Z comme un maître contrôlant tout et tout le monde, au pouvoir démesuré. Mais il devait forcément avoir une faiblesse, il y avait forcément une faille. Suki se persuadait de ça avec une telle vigueur qu'elle y croyait dur comme fer. Elle reprit, le poing droit serré devant elle, sur la table.

      « C'est pas possible, ce type a forcément un point faible. On peut forcément l'atteindre, il suffit de bien réfléchir et de bien observer. Tu ne crois pas ? Lui a trouvé nos failles, il semble tout savoir sur nous. Nous devrions pouvoir faire de même. Dans l'un de ses articles, il parle de documents qui, il me semble, appartiennent au département des recherches expérimentales des Forces de l'ordre. Conclusion, soit il a accès à ces documents grâce à sa profession, soit il a trouvé un moyen de mettre la main sur des papiers classés secret défense sans se faire prendre. On a nous aussi nos moyens de fouiner dans leurs affaires, on devrait donc être capable de le trouver lui, non ? »

    Suki se mordit la lèvre inférieure, les sourcils froncés. S'il n'était pas autant plongé dans l'affaire qu'elle, Karot s'amuserait certainement de la moue que la neko faisait à cet instant, son cerveau carburant à toute allure. Alors qu'elle jouait au début de la discussion la femme calme, posée, détenant toutes les informations, elle était à présent en pleine réflexion, se posant toutes les questions possibles, tâchant de voir la situation sous tous les angles, à l'oral comme mentalement. Elle laissait à peine parler le leader des Fighters, trop occupée à démêler toute cette histoire de "Mister Z". Elle se rappela soudain du dernier article de celui qui la troublait tant.

      « Il a dit qu'il serai au bal, au bal de fin d'année. Tu comptes y aller ? C'est peut-être un peu dangereux pour toi, non ? Et puis, tu crois qu'il va vraiment venir ? Il dit peut-être ça simplement pour nous embrouiller. Et même s'il vient, comment le reconnaître ? J'y serai, moi, ordre de mes supérieurs. Il va falloir être le plus attentif possible, ne laisser passer aucun détail, signaler tout comportement suspect... Mais honnêtement, je ne crois pas qu'il est assez bête pour se trahir. Attention, je ne dis pas que j'abandonne tout espoir de le trouver ce soir là, mais avoue le, ce ne sera pas tâche aisée. Surtout sans l'aide des Fighters... Peut-être pourrez-vous entrer en douce, peut-être même mettre un masque ou quelque chose de la sorte, après tout bal et bal masqué sont de la même famille. »

    Suki débitait toutes ses pensées à mesure qu'elles germaient dans son esprit, parlant depuis quelques minutes comme si elle était seule. Elle se raisonna donc et se tut, laissant enfin à Karot le temps de parler et d'exprimer lui aussi son point de vue. Ce genre de situation, on avait beau le retourner dans tous les sens, on arrivait à rien sans un deuxième avis, et celui de Karot était le bienvenu. Il faudrait d'ailleurs qu'ils en parlent aussi avec les autres leaders, si possible avant que n'arrive le "grand soir".

‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 23
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Retrouvailles et Réunion [PV : Alessia D. Contini] - Terminé Lun 15 Aoû - 20:19

Alors ce n’était pas pour une mission qu’ils étaient aujourd’hui réunis ? Il pensait pourtant que c’était pour cela mais peu importe pourquoi en fait. Que ce soit une mission ou non, l’affaire était de première importance. Ils n’en parlaient qu’à deux ce qui étonna un peu le jeune homme étant donné l’importance de cela… Peut-être auraient-ils dus en parler avec les autres Leaders mais d’un autre côté… Il était peut-être mieux d’en parler de manière individuelle pour commencer avant de faire une réelle réunion qui pourrait réunir les quatre Leaders des Rebels en la présence de Tanaranth, Leader des Insanes dont la mémoire avait été de toute évidence perdue et qui avait été une amie de Karot. Suki, Leader des Spies et qui était en face de lui et qui était une très grande amie du jeune homme. Fûka, Leader des Doctors et qui était très simplement sa petite amie perdue pendant trois ans. Pour terminer, il y avait Karot, Leader des Fighters que je ne pense pas avoir à présenter.

En attendant, il était vrai que l’homme qu’était Mister Z était sûrement quelqu’un de très intelligent au vu de tout ce qu’il était capable de faire… Pas seulement bien informé mais aussi très malin pour ne pas s’être fait attrapé après toutes ces farces si on pouvait les appeler ainsi. On pourrait en effet les qualifier de farces si seulement ce n’était pas des informations capitales qui étaient délivrées lors des articles de cet inconnu mystérieux. Il était capital de le retrouver avant qu’il n’en dise trop sur un membre des Rebels et aussi pour acquérir des informations sur les membres du Gouvernement pourquoi pas ? Et pour connaître son affiliation principale et son but dans toute cette histoire… Il ne faisait tout de même pas tout cela dans le simple but de s’amuser et de torturer les personnes. Car ce qu’il faisait à certaines des personnes qu’il faisait chanter était une vraie torture mentale pour certains d’entre eux. C’était vraiment un problème qu’il fallait régler au plus vite avant que ça ne devienne trop grave.

De toute évidence, Suki, qui était si calme au début semblait commencer à sentir le stress monter en elle… Si on pouvait qualifier le sentiment qu’elle ressentait sûrement à du stress. Quoi qu’il en soit, elle réfléchissait et on pouvait voir que son cerveau fonctionnait et réfléchissait à tout à l’heure. Cela était parfaitement normal quand on y regardait un peu, comme dit précédemment, c’était une affaire très importante dont on ne pouvait pas se permettre de se moquer. Après tout, il y avait beaucoup de risques, surtout pour les Spies et pour Fûka en fait. Bien sûr, elle n’était pas les seules mais pour être plus général, c’était dangereux pour tous les Rebels, surtout pour ceux qui étaient infiltrés… Que ce soit au sein du Gouvernement ou même simplement dans la vie civile car… Même si les Fighters ne se cachaient pas, et c’était même l’inverse de toutes les manières, ce n’était pas le cas de toutes les branches des Rebels, bien au contraire. Chaque branche avait sa spécialité après tout, je pense qu’il n’est pas nécessaire de vous faire une description de chacune d’entre elles.

Des moyens de fouiller hein ? Bien entendu qu’ils en avaient mais ce n’était pour autant que cela serait facile. De l’avis de Karot, Mister Z avait sûrement préparé son plan soigneusement à l’avance afin qu’il n’y ait aucune erreur dans ce dernier pour qu’il ne puisse pas se faire attraper. Imaginez le sort qui serait réservé à cet homme s’il était retrouvé par les Forces de l’Ordre. Car vous n’êtes pas sans savoir que les Rebels n’avaient pas été les seuls à être victimes des articles de cet inconnu étrange. Mais il suffisait qu’ils aient une préparation tout aussi bonne que celle de cet homme et vu qu’ils avaient des espions infiltrés depuis trois longues années, ils devaient bien avoir une préparation au moins équivalente à celle de ce Mister Z, non ? Mais, comment pouvait-on être sûr de quoi que ce soit ? Comment un homme pouvait-il en savoir autant sur chacun des camps sans être un agent double ? A part les Rebels, personne n’était censé savoir pour Suki de toute façon alors c’était vraiment étrange non ?

Le soir du bal serait donc déterminant d’après ce que venait de lui dire Suki et il était du même avis que cette dernière… Le problème était qu’il serait difficile pour un Fighter d’assister à ce bal étant donné le fait qu’ils étaient recherchés… En fait, non, ce serait seulement un peu compliqué pour le jeune homme vu à combien sa tête était mise à prix par le Gouvernement et… Même si il était capable de se défendre au cas où on veuille l’attaquer durant ce bal, il ne voulait pas tout gâcher alors que tant de personnes attendaient ce soir-là, pour une raison ou pour une autre et… S’il faisait n’importe quoi, Mister Z leur filerait peut-être entre les doigts et au vu de l’occasion en or qu’ils auraient ce jour-là, il ne valait mieux pas la gâcher sous peine de ne plus jamais en avoir à l’avenir ce qui serait vraiment très triste. Il avait lui-même annoncé qu’il serait au bal alors ce n’était pas vraiment sûr que ce soit vrai, peut-être était-ce un piège mais comment savoir sans vérifier ? Il sourit alors à la jeune femme lorsqu’il vit qu’elle avait fini de parler.


"Je vois, tu as raison. Je pense que si il est capable de faire tout cela c’est qu’il s’est bien préparé et on pourrait donc avoir autant d’informations que lui sur le Gouvernement par le biais des Spies et de toi-même. De plus, si il sait que tu es Spie infiltrée dans le Gouvernement, c’est soit qu’il y a une fuite, soit qu’il y a un traître au sein de nos rangs ce qui m’étonnerait alors… Comment cela est-il possible ? Voilà ce que je me demande. Bien entendu je serai là au bal, déguisé avec mon habit de Leader des Fighters comme presque personne ne l’a vu pour si tu veux me reconnaître. Ce soir-là, il faudra tout faire pour le trouver ou en tout cas réussir à avoir des informations sur lui. On ne peut pas laisser filer cette chance. Ce serait trop dommage. Pour ma part je pense aussi que cet homme constitue un immense danger, malgré le fait qu’il soit parfaitement neutre d’après ce que j’ai pu observer. Nous devrions en parler avec les autres Leaders dès que possible, qu’en penses-tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


♕ - Meow. ♥
♕ - Meow. ♥


Messages : 617
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Spies
Race: Neko
Plus:

MessageSujet: Re: Retrouvailles et Réunion [PV : Alessia D. Contini] - Terminé Lun 15 Aoû - 23:37

    Avoir autant d'informations que lui ? Suki n'en était pas si sûre. D'un point de vue purement logique, cela aurait été vrai. Mais quand elle voyait les petits détails physiques ou caractères que ses victimes tentaient de masquer par tous les moyens, et que Mister Z découvrait finalement, la jeune femme en venait à se demander si le clan des Spies était réellement capable de se renseigner aussi bien que lui. Évidemment, elle avait foi en ses coéquipiers et en elle-même, mais comment mettre la main, par exemple, sur un souvenir traumatisant que son colonel n'avait jamais révélé à personne et qui pourrait lui permettre de le faire chanter ? Ce n'est bien sûr qu'un exemple, Suki n'ayant plutôt pas intérêt à provoquer ses supérieurs, mais elle doutait que sa base d'information soit aussi remplie que celle de Mister Z.

    La neko avait un point de vue très arrêté quand à la fidélité des membres du clan des Rebels. On ne laissait pas entrer n'importe qui, et elle plaçait une entière confiance envers chacun de ses "collègues". Elle savait ce que c'était que de devoir se méfier de tout le monde sur son propre territoire, comme le faisaient les Forces de l'ordre ; leur mot d'ordre était de ne faire confiance qu'à soi-même. L'une des forces des rebelles était au contraire leur unité. Ils étaient tous liés, par une haine commune, mais aussi par une sympathie et une compassion que tous partageaient. Ils avaient enduré le même massacre, et étaient à présent là pour s'entraider et faire avancer les choses ensemble. S'ils se mettaient à se soupçonner entre eux, ils perdraient alors l'une de leur plus grande qualité, la confiance. Après, il est clair qu'il n'était pas question de faire confiance aveuglément, mais à partir du moment où une nouvelle recrue pénétrait leur groupe, cela voulait dire qu'il était passé par plusieurs tests avant de pouvoir entrer et que l'on avait mis sa fidélité à l'épreuve. Une fois accepté, il était entièrement l'un des leurs.

    Alessia acquiesça pensivement lorsqu'il expliqua comment il comptait se rendre au bal. Elle était déjà heureuse qu'il y aille, la jeune femme ayant eu un peu peur de se retrouver seule au milieu de tous ces monstres - car malgré tout ce qu'ils essayaient de faire croire aux jeunes étudiants, c'étaient bel et bien eux les monstres dans l'histoire. Mais, à la réflexion, Suki n'aurait de toute façon pas été seule, il y aurait au moins eu tous les autres agents infiltrés dans la Police à ses côtés, ainsi que les pensionnaires qui avaient déjà rejoint le mouvement. Elle était d'accord avec lui au sujet de la gravité de la situation. Même si elle trouvait cette opération assez difficile à réaliser, il fallait qu'ils en apprennent un maximum sur Mister Z ce soir là, qu'ils accumulent toutes les informations qu'ils pouvaient.

    Elle hocha également la tête lorsqu'il parla des autres leaders. Elle avait contacté Karot en premier car c'était avec lui qu'elle communiquait le plus et qu'elle avait l'habitude de s'entretenir de tous les problèmes que rencontraient les Rebels, mais il était évident que les leaders des autres sous clans du clan des rebelles devaient aussi être en courant. Il fallait leur en parler le plus vite possible, mais la neko était contente d'avoir un petit peu démêlé le noeud qui s'était formé dans son esprit à ce sujet avant de pouvoir en parler avec les trois autres leaders, une fois les idées claires. Les deux autres apporteraient certainement encore d'autres points de vue enrichissant pour leur enquête ; il fallait attaquer Mister Z de tous les fronts.


      « Je sens que ça ne va pas être chose facile, et on dit que l'union fait la force.. Si on part du principe que Mister Z est une unique personne, nous devrions être en position de force, non ? Suki eut un sourire amusé. Sérieusement, il va falloir que l'on s'organise à la perfection pour le bal, il faut que nous remportions cette partie. Par contre, je suis persuadée que ce n'est pas un des rebelles qui a parlé à mon sujet. J'ai une confiance totale envers chacun d'eux, et je suis persuadée que notre groupe n'est formé d'aucun traître. Je suis d'accord, il faudra revoir tout ça avec Fûka et Tanaranth, leurs réflexions nous seront précieuses. On ne peut pas en venir à bout avec seulement la moitié des Rebels. Et ce phénomène nous concerne tous... »

‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 23
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Retrouvailles et Réunion [PV : Alessia D. Contini] - Terminé Jeu 18 Aoû - 15:08

Il suffisait parfois d’un détail pour tout changer vous savez ? Et on pouvait dire que dans cette situation c’était parfaitement le cas. Vous voyez, le réseau des Spies était très performant et tout le reste et les membres de cette branche des Rebels n’avaient sûrement pas leur pareil pour récolter des informations et justement espionner… Mais dans ces cas-là, comment pouvait-on expliquer que quelqu’un réussissait à les surpasser à ce point, c’était comme apprendre un jour qu’un unique homme avait décidé de se mettre à décimer une par une les bases du Gouvernement tout en restant à rester anonyme. Cela paraîtrait tout simplement impossible non ? Mais imaginez une seconde que ce soit le cas ? Ce serait vraiment effrayant non ? Et s’il s’en prenait en plus aux Rebels ? Imaginez une situation similaire à celle que je viens de vous donner, elle serait quasiment aussi dangereuse que la présente mais à un autre niveau. Et elle discréditerait d’une certaine façon les Fighters ce qui serait assez désagréable, ne pensez-vous pas ?

Karot avait une confiance presque aveugle en ses amis et alliés qu’étaient tous les membres des Rebels. Pour ce qui étaient des Fighters, ils avaient tous prêté le même serment et le jeune homme qu’était le Leader de ces derniers savait qu’ils ne trahiraient pas ce dernier, il ne pouvait pas concevoir cela… C’était tout bonnement impossible. Il avait dit cela car il fallait envisager toutes les éventualités mais il ne croyait pas une seconde que quelqu’un de son clan aurait pu les trahir de cette façon et puis… Comment auraient-ils pu ne pas remarquer quelqu’un d’aussi compétent hein ? C’était tout bonnement impossible ! Alors c’était de toute évidence quelqu’un d’extérieur à tout cela, peut-être un ancien membre de Shiinu qui détesterait le Gouvernement pour ce qu’il avait fait mais qui ne voulait tout de même pas se lier aux Rebels pour une raison qui devait lui être propre et que le jeune Sorcier était bien curieux de savoir si jamais il s’avérait que la situation était vraiment telle qu’il venait de l’imaginer.

Le jeune homme venait plus ou moins d’y penser si on pouvait le dire, il serait en définitif le seul Fighter à devoir se déguiser d’après l’idée de son amie bien entendue…. Comment le savait-il ? Tout simplement car les Spies étaient toujours déguisées d’une certaine façon, que les Doctors n’étaient pas connus du Gouvernement, que les Insanes non plus à part peut-être ceux qui avaient été capturé par le passé mais pour se souvenir de toutes les personnes qui étaient passés par les mains des Forces de l’Ordre devait être assez dur. Quant aux Fighters, seul Karot était connu du Gouvernement et il avait toujours tout fait pour que cela reste le cas. Il voulait que les autres Fighters soient le plus couvert possible malgré leurs agissements. Autrement dit, tous les Fighters étaient cherchés, et même tous les Rebels mais le Gouvernement ne connaissait presque rien d’eux à part leur affiliation. Seul le jeune Leader des Fighters était complètement connu de ces derniers, et c’était volontaire comme vous l’aurez sûrement compris maintenant.

Le principe que venait d’énoncer la jeune femme qu’était Suki était parfaitement vrai et tout aussi rassurant qu’il était réel justement. On était toujours plus forts à plusieurs, c’était quelque chose qui était souvent vrai mais pas toujours de toute évidence. Il fallait être capable de nuancer les choses, l’union donnait un avantage mais n’assurait pas la victoire. Il fallait que tous les membres de l’union soient plus compétents ensemble que la seule personne qui se trouvait être leur cible. Vu qu’il était question des Leaders des Rebels, cela serait sans doute possible mais il fallait tout de même ne pas penser que c’était la victoire assurée parce qu’ils étaient plusieurs. Il disait cela parce que les Forces de l’Ordre croyaient souvent que parce qu’ils étaient en groupe ils étaient plus forts, le fait était que malgré leur nombre grandissant, ils n’avaient jamais gagné contre Karot jusqu’à ce jour. Pour dire, le jeune homme avait eu plus de mal en un contre un que contre un groupe, enfin la plupart du temps.

Mais bien entendu, Suki avait dit cela pour plaisanter mais Karot n’avait tout de même pas pu s’empêcher de penser à son propre point de vue sur la question. Il en avait l’expérience après tout. Pour le point sérieux, elle avait totalement raison… C’était leur meilleure chance d’apprendre quelque chose sur la personne que pouvait bien être ce Mister Z. Il était plus malin que tous ceux que les Rebels avaient pu croiser jusqu’ici alors un simple coup de Poker ne suffirait pas. Il fallait une véritable préparation digne d’une mission de grande envergure, chose qu’ils étaient bien entendu capables de faire sans grand mal. La réunion avec les autres Leaders devrait se faire au plus vite étant donné que le jour du grand Bal de fin d’année arrivait bientôt et que Suki n’avait pas tout le temps des permissions avec le travail qu’elle faisait depuis trois ans. Mais le jeune Karot avait de toutes façons déjà quelques idées quant à ce qu’il allait faire pour cette soirée de son côté. Il ne restait plus qu’à en faire part à la jeune femme qu’était son amie.


"Espérons que ce principe soit valable pour cette soirée. J’ai aussi parfaitement confiance en eux, je n’y crois pas moi-même mais je devais donner cette éventualité... Oui cela nous concerne tous. Pour ma part, je vais faire comme si nous ne nous connaissions aucunement lors de cette soirée. Mais je me pose une question depuis quelques jours maintenant… Mister Z est-il vraiment une seule personne ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


♕ - Meow. ♥
♕ - Meow. ♥


Messages : 617
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Spies
Race: Neko
Plus:

MessageSujet: Re: Retrouvailles et Réunion [PV : Alessia D. Contini] - Terminé Sam 20 Aoû - 0:39

      « Espérons que ce principe soit valable pour cette soirée. J’ai aussi parfaitement confiance en eux, je n’y crois pas moi-même mais je devais donner cette éventualité... Oui cela nous concerne tous. Pour ma part, je vais faire comme si nous ne nous connaissions aucunement lors de cette soirée. Mais je me pose une question depuis quelques jours maintenant… Mister Z est-il vraiment une seule personne ? »

    Suki approuva d'un signe de tête, à propos du bal. L'idée qu'il proposait semblait de toute façon être leur seule option. Elle ne pouvait pas montrer qu'elle connaissait aussi bien une personne n'étant ni au pensionnat, ni parmi les Forces de l'ordre, sans prendre le risque d'être démasquée. Et ils savaient tous deux à quel point sa couverture était importante, bien que, même sans elle, il y aurait toujours un bon nombre d'autres Spies qui pourraient continuer leur travail d'infiltration.

      « Très bien, ça limitera les risques. »

    Karot posa alors une question intéressante, que Suki s'était également déjà posée. "Mister Z" sonnait comme le nom d'un seul homme, ou même d'une seule femme s'étant fait son petit délire en s'appelant Mister. L'idée qu'il s'agisse de plusieurs personnes n'était pas évidente, ce nom n'était pas à proprement parler un nom de groupe. Cependant, cela pouvait être une ruse de ces personnes, et expliquerait bien des choses... S'ils faisaient face à une armée d'espions et de fouineurs, la confusion des Rebels (et des Forces de l'ordre) serait plus légitime, et la facilité de ces inconnus à découvrir les secrets de tous s'expliquerait plus facilement. Il est vrai qu'il était légèrement humiliant de se dire qu'une seule personne pouvait y parvenir, sans que les Rebels ne puissent mettre la main sur lui. Suki soupira en secouant lentement la tête.

      « C'est vrai, je me le suis aussi demandé... On ne sait pas si c'est un homme ou une femme, qui agit seul ou en groupe, et de combien de personnes le groupe serait composé.. On n'a vraiment rien sur lui, ou elle, ou eux. Mais il ne faut pas perdre espoir, nous survivons depuis trois ans aux Forces de l'ordre, nous finirons bien par trouver Mister Z. »

    La jeune femme prononça la dernière phrase en souriant, certaine de ce qu'elle avançait. Les Rebels avaient une volonté de retrouver leurs droits tellement forte que rien ne pourraient leur résister infiniment, c'était ce en quoi croyait Suki. Les gentils gagnent toujours, après tout. Enfin, dans les films en tous cas...

    Comme ils l'avaient dit plus tôt, il fallait qu'ils parlent du cas Mister Z avec Tanaranth et Fûka aussi. Seulement, Suki ne pouvait pas se permettre d'aller voir les Rebels très souvent, aussi se dit-elle qu'il fallait trouver le moyen de les retrouver dans la journée. Elle ne savait pas quelles étaient les obligations de la leader des Insanes, pour Fûka par contre elle se demandait si elle pourrait se rendre disponible. Karot, avec qui Suki avait cru comprendre qu'elle vivait, en savait sûrement plus qu'elle.

      « Tu crois que ce serait possible de parler de tout ça avec les autres dans la journée ? Autrement je sais pas quand je pourrais me libérer de nouveau.. Et l'affaire est assez urgente. »

    La prétendue Alessia leva les yeux sur Karot, un air interrogateur sur le visage. Elle pourrait manger en ville, en tant que simple civile, ce qui ne lui était pas arrivé depuis bien longtemps. Elle prendrait le temps de profiter pleinement de l'animation d'un restaurant où ne régnaient pas les forces de l'ordre, un repas qui lui rappellerait le temps d'avant la guerre... Elle pourrait ensuite tuer le temps dans les petites rues grouillantes du peuple, mais surtout des Rebels.. Pour ensuite retrouver deux autres de ses amis, bien que ce soit toujours pour le travail. Il y avait une nette différence entre travailler avec ses collègues de la Police et travailler avec les Rebels. Une différence où pointait l'authenticité, par exemple.

‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 23
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Retrouvailles et Réunion [PV : Alessia D. Contini] - Terminé Sam 20 Aoû - 16:40

La couverture de Suki était quelque chose qu’il fallait absolument préserver… Bien qu’il y ait d’autres personnes très compétentes infiltrées au sein du Gouvernement, du point de vue de Karot, elles ne valaient pas Suki et… Si le Gouvernement découvrait la présence d’une espionne dans ses rangs, ils se mettraient à chercher parmi les leurs tous ceux qui avaient des chances d’être des espions envoyés par des Rebels… Bien sûr, ils se tromperaient souvent mais, parmi toutes les personnes qu’ils tortureraient ou tueraient pour savoir s’ils étaient des Rebels ou en croyant que c’était des Rebels, il y aurait sûrement des Spies et cela créerait une sorte d’anarchie. Non, l’infiltration sans problèmes et sans que rien n’empêche Suki de garder sa couverture était vraiment primordiale, aussi importante que l’était la liberté du Leader des Fighters qu’était Karot même si ce n’était pas vraiment au même niveau comme toujours entre les différentes branches mais… Peu importe la branche dont ils étaient issus, au départ, ils étaient tous des Rebels.

Les risques… Oui, c’était vrai qu’il y avait beaucoup de risques avec cette histoire de Mister Z mais… Le fait que Karot vienne au bal pour aider Suki à démêler tout cela était encore plus dangereux et risquée… Non simplement pour la couverture de cette dernière mais aussi pour la prise d’informations sur Mister Z. Oui, car c’était tout de même le but premier de la soirée, d’en apprendre un peu plus sur ce mystérieux inconnu dont on ne savait ni le sexe, ni même si il était un ou plusieurs… C’était pour cela que Karot n’allait pas se montrer au grand jour comme il le faisait d’habitude en tant que Leader des Fighters, non pour le bien de Suki et de tous les Rebels… Il allait se dissimuler avec un simple masque pour éviter qu’il y ait un quelconque souci. Il ne voulait pas commettre une erreur qui révèlerait ensuite irréparable et… De toute façon, s’il s’avérait qu’il était reconnu en train de parler avec Suki par des membres du Gouvernement, il lui dirait sans hésiter de lui passer les menottes et de l’arrêter… Il ne fallait vraiment pas gâcher sa couverture et Karot n’aurait que peu de mal à s’enfuir, techniquement.

La jeune demoiselle avait raison, ils ne pouvaient pas se permettre d’être découragés vu le temps depuis lequel ils luttaient contre le Gouvernement… Trois longues années à survivre pour toujours défendre cet espoir d’avoir un avenir aussi beau que l’était le passé avant que les Forces de l’Ordre n’interviennent et changent tout le cours des choses. Tous les Rebels se battaient pour une même et unique raison, enfin il y en avait plusieurs mais dans toutes celles-ci… Le message principal était celui selon lequel le Gouvernement était impardonnable, qu’il devait partir et qu’ils feraient tout pour le détruire s’il n’acceptait pas de partir par lui-même. Bien sûr, c’était un peu plus dur à faire qu’à dire mais ce n’était pas pour autant qu’ils avaient été découragés, pas une seule fois en trois ans Karot avait cru sentir une once de désespoir. Depuis la mort de beaucoup de ses amis, il vivait pour eux alors il avait aussi leurs espoirs en lui, bien heureusement d’ailleurs. Mister Z n’était qu’une épreuve de plus, qu’ils passeraient ensemble aussi, comme toutes les autres.

Une façon d’en parler à tous les autres dans la journée ? Voilà qui serait assez dur dans un certain sens mais tout était possible pour les Rebels, il fallait juste qu’il s’y prenne vraiment tout de suite. Le jeune homme n’avait par contre aucune idée de l’endroit où pouvait se trouver Tanaranth et il n’avait aucun moyen de la joindre… Depuis qu’elle était devenue folle, le jeune homme ne l’avait revu qu’une fois et elle ne l’avait pas reconnu donc… Enfin elle avait perdu la mémoire et cela avait engendré sa folie, ou peut-être l’inverse, à moins que les deux ne soient tout simplement arrivés en même temps ? Le jeune homme n’en avait aucune idée mais une chose était sûre, contacter Tana, celle qui était à la tête des Insanes, serait le travail de Suki. Karot étant le petit ami de Fûka, il s’occuperait donc de la contacter le plus vite possible afin de pouvoir se voir dans la journée. Et le plus vite possible, c’était très simplement maintenant en fait, ils n’avaient pas une seule seconde à perdre.

Karot y pensait, ce serait la première fois que tous les Leaders des Rebels seraient rassemblés, enfin… Ce serait la première fois qu’ils seraient rassemblés au nombre de quatre étant donné que les Doctors n’existaient pas à l’origine, Fûka les avaient créés juste après avoir retrouvé Karot si il se souvenait bien, à moins qu’il ne se trompe… Mais en tout cas, il n’avait jamais eu l’occasion de parler avec trois Leaders sans le compter, ce n’était pas vraiment que ça l’excitait mais le faire remarquer, il n’avait pas pu s’en empêcher, même si il l’avait juste pensé. Enfin bref, trêve de gamineries et mettons-nous au travail, voilà ce que le jeune homme venait de se dire et voilà ce qu’il allait du coup mettre en application. Il prit alors son téléphone et tapa le numéro de celle qu’il aimait tout en regardant Suki, il ne lui avait pas encore répondu mais cela ne saurait tarder, il attendit juste un peu, le temps de retrouver le vrai numéro de Fûka, et oui en tant que Doctors infiltrée elle avait plusieurs numéros, un pour les Rebels qui était le vrai et un autre pour le Gouvernement, le faux dirons-nous. Une fois trouvé il sourit à son amie de toujours dirons-nous.


"Par contre tu peux t’occuper d’en informer Tana ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


♕ - Meow. ♥
♕ - Meow. ♥


Messages : 617
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 22


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Spies
Race: Neko
Plus:

MessageSujet: Re: Retrouvailles et Réunion [PV : Alessia D. Contini] - Terminé Jeu 1 Sep - 12:35

      « Par contre tu peux t’occuper d’en informer Tana ? »

    Alessia acquiesça en souriant. Depuis l'invasion des forces de l'ordre sur l'île, Tanaranth avait bien changé. Étant la leader des Insanes, elle était elle-même un peu perturbée, et ce depuis qu'elle était passée entre les mains des scientifiques. Mais malgré tout, elle restait l'amie de Suki, il est vrai que ce n'était pas avec elle qu'elle passait le plus de temps à la pension, mais ça ne l'empêchait pas de l'apprécier énormément. C'était tout de même sa première rencontre sur Shiinu... La jeune femme avait oublié beaucoup de personnes, et il était difficile de les lui remémorer. Suki, elle, y était parvenue, et elle s'en félicitait. Dans cette nouvelle vie où elle était entourée de personnes en qui elle ne pouvait pas se fier, conserver les amis de confiance qu'elle avait était essentiel. Elle avait revu Tanaranth quelques fois, à partir du mouvement où elle s'était souvenue d'elle, et elle savait où elle pourrait la trouver ; très certainement chez Yuu. Yuu était l'un des seuls à pouvoir se faire clairement comprendre avec elle, sans en retour se faire agresser.

      « Pas de problème. On se retrouve dans la salle de bain garçons du premier étage de la Pension, côté ouest évidemment, à... 13h ? »

    A présent, il devait être à peu près 10h30. Le problème était que Suki ne pouvait pas passer un coup de fil à Tana pour la voir débarquer cinq minutes plus tard. Il fallait qu'elle aille la chercher, et ces allers retours lui prendraient un peu de temps. Elle préféra être large dans ses estimations en lui disant de venir à 13h, au moins elle était quasiment certaine d'être dans les temps et Fûka et Karot auraient le temps de manger avant de venir, s'ils le voulaient. Alessia quant à elle verrait en fonction de Tanaranth ; si elle n'avait pas faim, elle n'irait pas risquer de la contrarier en la stoppant alors qu'elle aurait été prête à filer tout droit au rendez-vous. Elle ne l'insultait pas en pensant cela, elle la considérait simplement comme une amie avec laquelle il fallait prendre beaucoup, beaucoup de pincettes.

      « Parfait. »

    La neko se leva, faisant racler la chaise contre le carrelage. Elle sourit une dernière fois au leader des Fighters, et prit le chemin de la sortie, se retournant quelques secondes pour lui adresser un joyeux ;

      « A tout à l'heure ! »

    Et Suki disparut. ~

‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗‗

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Retrouvailles et Réunion [PV : Alessia D. Contini] - Terminé

Revenir en haut Aller en bas

Retrouvailles et Réunion [PV : Alessia D. Contini] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless War :: RPG - LA VILLE. :: Quartier commercial. :: Boutiques.-