Ouverture du forum ; « Rejoignez nous les p'tits loups on vous mangera pas ! »  .
Divertissement ; « Resultat du concours de la meilleur fiche ici ! »
Actualités ; « Lancement d'une intrigue, venez la commentez ici ! »

AuteurMessage


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Je vous dérange ? [PV : Pluton Lulyss] Sam 23 Juil - 20:16

Encore une belle journée qui s'annonçait sur les terres de Shiinu, c'était en tout cas ce que se permettait de dire la météo suite à des prévisions météorologiques complètement stupides bien que d'une exactitude hors du commun. Bien sûr qu'il faisait beau mais on ne pouvait absolument pas dire que c'était une belle journée, la guerre déchirait le ciel et la terre et on osait parler de belle journée ? Il ne fallait pas se moquer du monde tout de même... Enfin, ce n'était pas vraiment ce que pensait le jeune homme, ce qui l'énervait le plus n'était pas le fait que la présentatrice météo aie dit que c'était une belle journée car certaines personnes le disaient. Ce qui l'énervait vraiment était le fait qu'elle était complètement instrumentalisée par le Gouvernement et qu'elle ne pensait peut-être même pas ce qu'elle disait dans son émission. C'était vraiment révoltant pour le Leader des Fighters mais cela devait bien faire trois années que les médias accessibles à tous étaient contrôlés par le Gouvernement.

Mais bon, il n'allait pas faire une fixation sur cela et il allait plutôt profiter du fait que le soleil soit haut dans le ciel et qu'il donne à la Terre ses plus beaux rayons pour aller se balader. Restait à savoir où est-ce qu'il allait en ce début d'après-midi qui, il fallait l'avouer était plutôt très chaud... Ce n'était pas très étonnant étant donné qu'on était en pleine été malgré le froid qui régnait parfois dans les rues de la ville ou tout simplement dans la nature elle-même... Après tout, la nature subissait aussi et payait de ce fait le prix de la guerre qui opposait le Gouvernement aux Rebels, qui avait tort ? La réponse semblait évidente étant donné qu'il y avait un peuple tranquille qui avait été envahi trois ans plus tôt par un peuple sanguinaire et guerrier, et surtout sauvage plus que tout autre chose. Mais c'était le cas pour toutes les conquêtes, le peuple qui se trouvait être asservi était souvent celui qui n'avait rien demandé à la base... La différence était qu'à Shiinu il y avait vraiment un groupe influent antigouvernemental sous la forme des Rebels.

Il ne restait plus qu'à savoir où les pas du jeune Leader des Fighters allaient le conduire aujourd'hui... Il hésitait grandement entre deux endroits pour tout vous dire. Comme vous l'avez sûrement compris vu que c'est dit clairement plus haut, le jeune homme avait très chaud et ce n'était pas seulement son cas à lui... Ou plutôt, il n'avait pas vraiment très chaud étant donné qu'il maîtrisait parfaitement le feu et donc plus ou moins la chaleur mais il voulait tout de même pouvoir être en contact avec quelque chose d'assez frais, peu importe quoi. Car il y avait une différence entre la chaleur obtenue du feu et celle résultant d'une haute température. Ses pouvoirs lui permettaient de parfaitement résister à la chaleur du feu mais cela ne signifiait pas que Karot était insensible à la chaleur due à la température. Par contre, il était réellement insensible au froid, il avait diverses expériences pour confirmer cela n'y croyant pas trop lui-même au début et cela s'était révélé être vrai, ce qui l'avait plutôt étonné bien qu'il s'en doutait depuis le début.

Il avait donc longuement hésité entre la piscine et les rives du lac quant à l'endroit dans lequel il pourrait trouver la fraîcheur qu'il désirait tant. Si il n'avait pas choisi la piscine ce n'était pas parce que celle-ci était payante que les choses soient claires bande de mauvaises langues, c'était juste parce qu'il y aurait sûrement énormément de monde et donc peu de possibilités de profiter d'un bol de fraîcheur. En hiver, il n'y avait presque personne à la piscine par exemple donc Karot aimait bien y aller à ce moment-là pour muscler son corps et s'entraîner sans être gêné par qui que ce soit. Et puis, les rives du lac se trouvaient être un endroit beaucoup plus naturel que le précédent cité et qu'il avait déjà fait une assez belle rencontre ici. Et puis, même si il ne rencontrait personne sur ce coup, au moins il serait tranquillement au calme pour se rafraîchir un petit peu ce qui n'était pas désagréable du tout, bien au contraire. Il verrait bien une fois qu'il serait sur place de toute manière, ne pensez-vous pas ?

Il ne mit pas longtemps à arriver sur place à une allure assez raisonnable, en marchant je vous rassure car il n'y avait nul besoin de courir pour rejoindre un endroit ou personne ne l'attendait et puis... Si il courait, il risquait de transpirer et donc d'avoir encore plus chaud alors qu'il cherchait à se rafraîchir ce qui ne serait pas très malin, autant transpirer ne le gênait pas lorsqu'il s'entraînait puisqu'il s'entraînait à fond justement, autant transpirer comme ça en pleine journée le dérangeait quelque peu. Enfin bref, de toute façon il était au lac maintenant, ou plutôt sur les rives de ce dernier alors il pourrait se rafraîchir sans trop attendre... Enfin c'était ce qu'il disait avant de voir quelqu'un un peu plus loin sur les rives de ce lac au niveau duquel il ne pensait trouver personne. Et vous connaissez le jeune homme, il ne pouvait pas vraiment s'empêcher de faire connaissance, aussi alla-t-il vers la jeune femme en souriant et en la regardant comme toujours, dans les yeux.


"Bonjour, je m'appelle Karot Ryuu. Je vous dérange ? Ma compagnie est-elle de trop ou puis-je m'asseoir ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 48
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 19
Localisation : Par-ci ou par-là.


« Identité »
Clan, Sous clan: Others, Hunters
Race: Mystery Twins.
Plus:

MessageSujet: Re: Je vous dérange ? [PV : Pluton Lulyss] Sam 23 Juil - 23:42

Pluton écarta les quelques mèches qui débordaient sur son visage. Elle détestait ce temps. La température était assez élevée et en plus il y avait du vent. Mais pas le genre de vent qui vous rafraichit quand vous êtes à l'ombre et dont on profite, ce vent-là était chaud! D'autant plus, que ses cheveux collaient son visage à cause de la transpiration, elle se sentait comme un bonhomme de neige à l'extérieur, insupportable. Elle détestait l'été, surtout sur cette île qui, pour cause la proximité de la mer, était humide. C'est pour cette raison qu'elle aurait très bien pu rester cloitrer dans les couloirs de la pension – sans pour autant aller en cours – et profiter de la fraicheur de l'aération. Aurait pu. Cela faisait un certain temps que personne ne lui avait adressé la parole et qu'elle s'ennuyait. Mais où étaient les petits timides à qui donner de faux espoirs? Où étaient les rebelles pour répandre de mauvaises rumeurs sur eux? Où étaient tous ces insouciants à qui blesser? On l'évitait, c'était aussi simple que ça. Voilà pourquoi elle décida de se rafraichir les idées – et rafraichir son corps mou par la même occasion. Elle choisit donc le lac. Avec un peu de chance elle trouvera peut-être de nouveaux insectes.
Pluton n'aimait pas le soleil. Le soleil qui, reflétait sa peau de porcelaine et ses cheveux et qui lui donnait des allures de petites poupées aux cheveux d'or. Tout le monde la dévisageait, ce qu'elle détestait, car son mot préféré était « discrétion » elle aimait passer inaperçu tout en causant pleins de dégâts. Cette journée là, son visage serait inscrit dans plus de cerveaux qu'elle ne l'aurait préféré.
De plus, ce soleil lui donnait l'impression d'être un poulet à faire cuir dans un four. Comment faisaient les filles coquettes qui restaient des heures sous le soleil pour avoir une peau bronzé? Rien que pour plaire, pitoyable. À l'époque victorienne les femmes devaient obligatoirement être blanche, et c'était très bien comme ça. Mais, la mode avait depuis longtemps évolué. Pourquoi donc tout le monde la suivait?
Le lac se dessina derrière les arbres. Seul le bruit des oiseaux chantant brisaient le silence qui dominait. Elle aimait bien cet endroit qui lui rappelait la Galerie des Glaces du château de Versailles dont elle avait vu dans un livre. L'eau plate et marron du lac reflétait le ciel bleu et les nuages. Lorsqu'elle avait de la chance, elle pouvait apercevoir un cygne se poser tranquillement au bord de l'eau, attirer tous les regards sur lui, et troubler le calme de l'eau en y plongeant son bec, des millions de cercles se formaient alors autour de lui. Puis il s'envolait d'un battement d'aile tel un voleur en pleine fuite. La jeune fille s'approcha de l'eau et observa pendant quelques secondes l'immensité du lac. Elle se demanda, qu'elle forme il avait, vu de haut, qu'est ce que le cygne voyait quand il s'envolait dans les airs pour retourner dans son nid? Ce devait être tellement merveilleux de pouvoir voler et voir le paysage du ciel. Si elle était un oiseau, elle se moqueraient de toutes ces petites fourmis qui se prennent pour les plus fortes, ces parasites qui se pourrissent la vie entre eux. Quelle petite créature stupide est l'humain!
Elle s'avança jusqu'aux bord du lac. Heureusement, par ce jour de forte chaleur elle s'était vêtue d'une simple robe légère sans manches, elle n'avait pas mis de collant et avait troqué ses bottes contre des ballerines. Elle ne put s'empêcher d'enlever ses chaussures et de plonger ses pieds dans l'eau vaseuse du lac. Elle frémit au contact de l'eau qui était froide contrairement à la température ambiante l'air. L'eau arrivait jusqu'à ses chevilles à présent. Elle se mit à chantonner et à balancer ses jambes tel une fillette de sept ans. Elle scruta la terre du regard pour y trouver de nouvelles espèces d'insectes.
Tu ne trouvera rien ici, fit une voix dans sa tête.
Pluton soupira. À chaque fois qu'elle commençait à s'apaiser, sa montre à gousset était là pour tout gâcher. Cela commençait à être énervant, elle n'avait pas donné vie à une montre pour écouter ses blagues pourries à longueur de journée.
Tais-toi ou je te balance dans l'eau! Là, tu ne risques pas d'y survivre, Lui répondit-elle mentalement.
Malheureusement, cette montre était efficace en cas de combat, efficace, et discrète. Qui pouvait se douter que une simple montre avait une conscience?
Tu n'oserais pas, j'te suis trop précieux.
Mais, comme toutes les âmes que la jeune fille avait crée jusqu'à là, elle avait des défauts. Celle-là en avait un gros. Elle se promit de faire plus attention la prochaine fois qu'elle façonnerait une âme puis jeta sa montre dans un buisson – pas trop violemment tout de même, car la montre était assez fragile.
La prochaine fois, ce sera dans l'eau! la menaça-t-elle.
Elle en fut satisfaite quand elle n'entendit pas la réponse de son amie, pour une fois la montre avait compris qu'il valait mieux se taire.
Quelqu'un arrive, dit-elle toute-fois mentalement.

-Bonjour, je m'appelle Karot Ryuu. Je vous dérange ? Ma compagnie est-elle de trop ou puis-je m'asseoir ?

Pluton se retourna et fit face à un jeune homme – il devait avoir au moins dix-huit ans, peut-être plus. Celui-ci était bond, blond or, quoique ses cheveux étaient un peu plus clair que ceux de la jeune fille.
Il était grand, et avait une musculature assez impressionnante bien qu'il soit habillé. Un grand sourire contagieux s'étirait sur ses lèvres.
Karot Ryuu. Ce nom la troubla, non pas parce-que Karot ressemblait bizarrement au nom du légume carotte – l'un des seuls mots qu'elle connaissait de la langue française - mais parce-qu'elle avait le sentiment de l'avoir déjà entendu. L'impression qu'elle oubliait quelque chose d'important s'installa en elle. Elle se contenta juste de répondre sans montrer une seule trace de ce doute.

- Hum … Non pas du tout, tu peux t'assoir ici.

Elle l'avait invité en le tutoyant gentiment histoire de le mettre à l'aise, comme elle le faisait avec ses victimes – Ah! Enfin quelqu'un qui se décidait à venir vers elle! Elle eut cependant l'impression que ce jeune homme était plus intelligent que les autres à sa manière de regarder droit dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Je vous dérange ? [PV : Pluton Lulyss] Sam 13 Aoû - 13:50

Comme toujours, Karot s’était mis en tête de faire une rapide analyse de la jeune femme, c’était une habitude chez le jeune homme comme vous le savez peut-être depuis le temps. La première chose que ce dernier avait remarqué était les longs cheveux blonds de la demoiselle qu’il venait d’aborder. Deuxième détail qui ne pouvait échapper au leader des Fighters, le visage de la demoiselle semblait renfermé, il ne semblait pas habituer à sourire si vous préférez, contrairement à Karot au passage. Ses yeux avaient l’air d’être quelque peu particuliers, comme si ils analysaient tout ce qui avait le malheur de les croiser, heureusement pour le Sorcier, il savait lire dans les pensées et donc se protéger de ce qu’on pourrait qualifier d’intrusions dans son esprit. Ses yeux étaient aussi particuliers au niveau de leurs capacités qu’au niveau de leur couleur de toute évidence. Elle avait un visage aussi pâle que renfermé aux traits pourtant fins. On aurait même pu qualifier son visage d’enfantin, mais ce n’était peut-être qu’une mauvaise interprétation de Karot ça. Elle avait aussi une bouche fine comme la plupart de ses traits.

Elle était d’ailleurs habillée en circonstance par rapport au temps, comme vous l’avez bien entendu compris, il faisait une chaleur quasi-insoutenable, même si le Sorcier du Feu adorait tout ce qui avait attrait avec le feu, ce genre de chaleur n’était pas du tout plaisante mais bref cela n’était pas le plus important. Après tout, il n’était pas vraiment question du jeune homme, si ? Quoi que dans un certain sens, peut-être bien que si mais là n’était pas la question, et non je ne change pas toujours de sujet… Elle avait mis ses pieds dans l’eau, sûrement dans le but de se rafraîchir ce qui était parfaitement normal étant donné la température extérieure. Si on devait donner une température ? Eh bien, le jeune homme dirait sûrement environ 30° à l’ombre. Il donnait cette température en prenant en compte le type de vent, sa vitesse et tout le reste. C’était peut-être un peu compliqué mais cela paraissait parfaitement normal pour le Sorcier du Feu. Ce qu’on connaissait semblait toujours simple une fois qu’on le maîtrisait de toute manière.

Quand Karot s’approcha d’elle, il remarqua que la jeune demoiselle semblait être en train de chantonner quelque chose. Ce n’était pas vraiment son problème mais c’était un des détails que Karot ne se permettait pas d’oublier. Ce n’était pas vraiment que c’était important hein ? Juste que cela permettait au jeune Sorcier de dresser une sorte de portrait plus ou moins proche de la réalité de la personne qu’il venait de rencontrer. Il ne s’était que rarement trompé suite à ce procédé ce qui l’avait d’ailleurs encouragé à continuer dans ce sens-là. Elle semblait aussi chercher quelque chose dont Karot n’avait aucune idée de ce quoi cela pouvait bien être. C’était assez étonnant de rencontrer quelqu’un en ces lieux, quoi que le jeune homme commençait à être habitué à rencontrer des gens dans tout type d’endroits, plus rien ne le surprenait à dire vrai. Mais il fallait aussi dire que c’était ce qui le poussait à sortir tous les jours, l’infime chance de pouvoir faire de nouvelles rencontres chaque jour, ou presque. C’était quelque chose qui lui était propre et vous n’avez nul besoin d’en comprendre la raison.

Cela pouvait paraître étrange voire même impossible mais, Karot avait l’impression que la jeune femme avait deviné qu’il était derrière elle, comme si quelqu’un lui avait signalé sa présence… Comment pouvait-il penser une chose comme cela ? Elle avait été plutôt très réactive et puis c’était comme souvent l’instinct du jeune homme qui lui disait que cette piste était sûrement la meilleure à suivre, était-ce la vérité ou était-ce faux ? Karot n’en avait aucune idée mais comme tous ceux qui connaissaient le Sorcier le savaient, le jeune homme avait toujours fait confiance à son instinct étant donné que celui-ci ne l’avait jamais trahi jusqu’à ce jour. Mais bon, cela ne vous intéresse peut-être pas vraiment alors autant changer de sujet pour parler de quelque chose qui se révélerait sûrement beaucoup plus intéressant… Ou pas. Le fait que ce soit intéressant ou pas ne dépendait pas de la tournure des évènements à dire vrai, cela dépendait uniquement du point de vue de la personne qui s’avérerait être le spectateur. Cela paraissait étrange vous dîtes ? Non, c’est juste parfaitement logique je vous assure.

Elle n’était pas dérangée par le fait qu’il s’assoit à côté d’elle ce qui était plutôt un bon point vous ne pensez pas ? Ce qui intrigua directement Karot était le fait qu’elle n’ait pas réagi à son prénom… Enfin dire que cela l’intriguait était peut-être un peu abusif. Disons que cela l’informait du fait qu’elle n’était pas une Fighter ou même une Rebel… Dans ce cas-là, elle était soit une civile, soit un membre du Gouvernement peu informé soit un Hunter tout aussi peu informé. Dans les trois cas il semblait à Karot que la jeune femme n’était de toute façon pas une civile, mais il était possible qu’il se trompe… Sauf que chez les Rebels ils avaient le profil de beaucoup d’ennemis grâce aux Spies et le jeune Sorcier avait une très bonne mémoire alors… Le problème était que les Hunters étaient beaucoup plus discrets que les membres du Gouvernement la plupart du temps mais bon… Cela ne signifiait pas pour autant qu’ils étaient impossible à trouver ou quelque chose du genre. Comme elle l'y avait autorisé, Karot s’assit à côté d’elle tout en gardant son sourire.

"Il fait vraiment chaud aujourd’hui ! Serait-ce impoli de vous demander comment vous vous nommez ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 48
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 19
Localisation : Par-ci ou par-là.


« Identité »
Clan, Sous clan: Others, Hunters
Race: Mystery Twins.
Plus:

MessageSujet: Re: Je vous dérange ? [PV : Pluton Lulyss] Lun 22 Aoû - 17:21

Pluton était assez embêtée. Elle avait jeté sa montre dans un buisson. Comment pouvait-elle avoir un analyse de l'homme? De plus, elle avait l'horrible sensation d'avoir oublié quelque chose, elle le sentait bien, elle devait se méfier de lui. Dès le premier regard elle avait deviné quelque chose. Comment Karot pouvait-il regarder une inconnue droit dans les yeux, sans se soucier de la classe au quelle elle appartenait? Comment arrivait-il à regarder la jeune fille sans ressentir la sensation qu'elle fouillait dans sa tête? Il fallait avouer, qu'elle avait du mal à cerner ce jeune homme. Un trouble. Voilà ce qu'elle ressentait. Mais qu'avait-elle oublié? Elle essaya de se remémorer le plus de souvenir possible. Karot. Voilà où il était le problème. Elle était pas loin de se souvenir … Karot. Karot. Karot. Elle se répétait ce nom sans cesse.
Tu ne pourrais pas m'aider toi?
Je ne me souviens pas avoir croisé ce nom …
Pff, tu ne sers à rien! Il serait vraiment temps que je me débarrasse de toi!
Si je pouvais le voir …
Tais-toi!
Elle était furieuse. D'habitude, elle n'avait pas une très mauvaise mémoire. Cela dit, ça mémoire n'était pas la même qu'un surdoué, mais elle n'avait pas non plus une mémoire de poisson rouge, vous voyez? Elle aurait très bien pu se jeter sur l'homme pour faire ses nerfs et lui donner des coups d'aiguilles ou même balancer définitivement sa montre dans le lac, si elle en avait eu la possibilité. Elle ne pris pas le risque de laisser apparaître sa colère et esquissa même un sourire quand Karot s'assit à côté d'elle. Lui aussi avait gardé son grand sourire toujours aussi contagieux.

-Il fait vraiment chaud aujourd’hui ! Serait-ce impoli de vous demander comment vous vous nommez ?

Elle hésita une seconde. Elle sentait qu'elle n'avait aucun soucis à se faire du côté de son nom, mais elle n'avait pas envie de le révéler maintenant. Son prénom, c'était ce qui définissait sa personnalité. Elle était différente et incomprise, comme la planète Pluton. Est-ce-que le Dieu des Enfer de la Mythologie Romaine était tout simplement incompris au départ? Il avait peut-être eu une bonne raison de devenir comme il l'est. C'était toute la différence avec Hadès, celui de la Mythologie Grecque. Après réflexion, elle décida d'attendre un petit peu, avant de dévoiler une partie de son identité. Qu'est-ce-qu'elle aimait les secrets! Elle adorait vraiment faire tourner en bourrique les gens de son entourage et leurs donner de fausses pistes. Elle n'allait néanmoins pas trop aller trop loin avec Karot, car quelque chose lui disait qu'il n'était pas si dupe, et que si il se rendrait compte de son manège, elle allait le regretter.

-Hum … Les gens n'aiment pas mon prénom. Il me juge après l'avoir entendu. Il vaudrait mieux apprendre à me connaître avant de le savoir vraiment.

Elle réfléchit une seconde à ses propos. Ce n'était un mensonge, les gens la jugeait vraiment après avoir entendu son nom. Cependant, elle doutait fortement que l'homme la juge par un simple prénom. Comme précisé auparavant, il avait l'air vraiment plus mature que certains … Quoique peut-être moins méfiant. Ou pas.
Elle décida se rendre les choses un peu plus amusantes et de lui donner quelques indices. Il le valait bien non? Il avait déjà eu le courage de s'assoir à côté d'une fillette qui se fait plus jeune et plus cruelle que son âge – bon, oui, la partie cruelle il ne la savait probablement pas, et heureusement.

-J'ai une idée! Tu pourrais essayer de le deviner! Pour les indices, je t'en ai déjà donné un en t'expliquant pourquoi je ne te disais pas mon nom. Alors, ça te dit?

Bizarrement elle n'avait pas eu besoin de prendre son ton enfantin pour lancer ce jeu. Ces mots sonnaient plutôt comme un défit. Pluton allait vraiment s'amuser, surtout que l'homme paraissait vraiment calme, ça lui étonnerait beaucoup qu'il s'énerve pour un prénom. Allait-elle par la suite lui donner un deuxième indice? Car il était assez improbable qu'il trouve un nom avec qu'un. Elle le lui donnerait, que s'il le méritait.
Et ton mauvais pressentiment alors?
Bah ça, elle continuait d'y réfléchir, d'accord, pas si intensément qu'il y a quelques minutes, mais bon, si elle ne s'en souvenait pas, c'est que ce n'était probablement pas très important. Pour l'instant, elle jouait, elle s'occuperait plus tard de ces soucis. Néanmoins, le mauvais pressentiment était toujours niché au creux de sa poitrine. Elle essaya tant bien que mal de l'ignorer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: Je vous dérange ? [PV : Pluton Lulyss] Sam 27 Aoû - 11:53

Réussir à cerner Karot vous dîtes ? Je vous souhaite bien du courage mes chers enfants… En fait, il n’y avait rien à cerner du jeune homme qu’était le Leader des Fighters, il était tout simplement très naturel et il ne tentait jamais de dissimuler quoi que ce soit à qui que ce soit… Si là tout de suite elle lui avait demandé si il était un Rebel, il lui aurait immédiatement annoncé qu’il était le Leader des Fighters, il n’avait pas peur d’être franc et il ne pouvait de toute façon pas s’en empêcher alors ça simplifiait les choses dans un certain sens. Et puis, pour réussir à voir quand Karot mentait il fallait s’accrocher, d’une car il ne mentait jamais mais cette raison était un peu stupide alors autant vous en énoncer une qui prenait justement beaucoup plus de sens… Celle selon laquelle, le jeune Sorcier était aussi télépathe dans un sens et il savait dissimuler ses émotions mieux que quiconque, à part les Spies et les personnes sans sentiments peut-être mais je vous dis juste cela à titre indicatif et comparatif.

Elle hésitait à lui donner son prénom de toute évidence… Cela pouvait avoir bien des significations, la suspicion qui régnait toujours en ces temps de guerre pourrait le pousser à se dire qu’elle était peut-être en rapport de près ou de loin avec le Gouvernement et qu’elle était donc une ennemie potentielle. Pas qu’il considérait tous les membres du Gouvernement comme ses ennemis ne vous faîtes pas d’illusions, il n’avait jamais été comme cela et il ne serait sûrement jamais comme cela, il avait toujours été connu pour être quelqu’un faisant toujours la part des choses, il ne mettait pas tout le monde dans le même sac sous prétexte qu’ils faisaient partis du même groupe. Il avait par exemple eu la preuve avec Nath’ que tous les membres du Gouvernement n’étaient pas des bêtes sanguinaires… Ombrage le lui avait aussi montré dans un certain sens bien que leur première… Comment dire cela ? Mise en scène n’avait pas été pacifiste si vous voyez ce que je veux dire ? Surtout du côté de la jeune femme en fait mais bref.

Le prénom de la jeune femme n’était pas apprécié ? C’était ce qu’elle venait de lui dire, c’était assez singulier vous ne trouvez pas ? Et en plus, on la jugeait après avoir entendu ce dernier… C’était encore plus étrange que le fait que son prénom ne soit pas apprécié mais dans un certain sens l’un allait bien avec l’autre. Mais Karot se demandait bien quel type de prénom elle pouvait avoir pour qu’il soit détesté ainsi. Bien sûr qu’il pouvait le deviner sans grands problèmes étant donné qu’il avait déjà sa petite idée sur la question mais il n’était pas sûr qu’elle veuille jouer aux devinettes et puis… Elle lui avait dit qu’il était mieux qu’ils apprennent à mieux se connaître d’abord. Karot n’avait rien contre cela même si il n’avait jugé quelqu’un à son prénom, il jugeait toujours la personnalité en premier lieu, même le physique et l’apparence n’étaient pas au premier plan chez lui, loin de là. Même si c’était ce qu’il analysait en premier, cela ne voulait pas dire que c’était le plus important vous voyez ce que je veux dire ?

Elle semblait réfléchir à quelque chose dont Karot n’avait aucune idée… Bon ok ce n’était pas vrai, il savait plus ou moins à quoi elle pensait sûrement. Sûrement à ce qu’elle venait de dire, c’était la chose qui lui semblait le plus logique en tout car c’était ce qu’il aurait lui-même fait si il avait parlé d’une chose de ce genre. Ce n’était pas forcément très agréable de voir qu’une personne vous jugeait sur votre apparence ou encore votre prénom. Elle était de toute évidence incomprise et cela sûrement parce qu’elle était différente des autres. C’était toujours le cas, il y avait toujours une personne qui était différente et donc incomprise dans une communauté ou dans un groupe et si ce n’était pas une personne, c’était une chose… Vous voulez des exemples ? Eh bien il y avait un peu trop d’exemples possibles pour que je vous en tire un et puis… Je risquerais de deviner son prénom avant même qu’elle n’ait lancé la devinette. Ce ne serait pas du tout marrant, vous êtes bien d’accord avec ça, non ?

Tenter de deviner le prénom de la jeune femme ? Karot sourit lorsqu’il entendit cela car elle n’avait pas conscience de qui il était en définitif… Pourquoi disait-il cela ? Le jeune homme détestait les devinettes pour une raison assez simple, elles n’étaient presque jamais difficiles pour lui étant donné qu’il était d’une logique quasiment hors du commun et qu’il pouvait lire dans les pensées… Alors, même quand il ne lisait pas dans les pensées, ses pouvoirs de télépathe se réveillaient plus ou moins presque toujours, pour faire court ils n’étaient presque jamais endormis alors… Surtout qu’elle lui avait déjà donné trop d’indices et que, comme dit précédemment il avait déjà une idée de la réponse à cette devinette. Enfin, des fois il n’arrivait pas à répondre à certaines devinettes… Bon la dernière fois que c’était arrivé, c’était trois années auparavant quand il ne maîtrisait pas encore son pouvoir, enfin pas complètement et qu’il venait de le découvrir face à Junsuina Yasashi en fait, d’après ses souvenirs en tout cas.

Karot n’était donc pas très motivé pour jouer à un jeu qu’il était de toute façon sûr de gagner mais… Mais lorsqu’il vit l’air de défi qu’il y avait sur le visage de la jeune femme qui était en face de lui, il ne put s’empêcher de relever le défi. C’était un des plus gros défauts de Karot ça, il relevait toujours les défis adorant la compétition, de ce fait il n’acceptait que les défis concernant une autre personne et lui-même car sinon certaines personnes s’amusaient beaucoup trop à imposer des défis impossibles et très dangereux. Le Leader des Fighters que le jeune homme était n’avait pas à craindre le Gouvernement mais il valait tout de même mieux éviter certaine chose si vous voyez ce que je veux dire. Donc, Karot faisait mine de réfléchir tout en analysant en à peine une seconde comme toujours, toutes les probabilités de chaque prénom qu’il avait en tête, deux pour être plus précis donc… Le pourcentage faisait très exactement 80% pour l’un et 20% pour l’autre, c’était assez clair non ?

"Eh bien, je ne pense pas que jouer aux devinettes avec moi soit une très bonne idée. Comment pourrais-je deviner un prénom avec un seul indice, est-ce ce que tu te dis ? Je me trompe peut-être sur ton prénom mais dans ces cas-là chère planète incomprise… Dis-le-moi, Pluton."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar



Messages : 48
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 19
Localisation : Par-ci ou par-là.


« Identité »
Clan, Sous clan: Others, Hunters
Race: Mystery Twins.
Plus:

MessageSujet: Re: Je vous dérange ? [PV : Pluton Lulyss] Jeu 13 Oct - 21:32

[HRP : Vraiment désolée pour le temps de réponse! J'ai beaucoup trop trainé. (d'ailleurs, je crois que j'ai battu mon record xD)]

Pluton fut sidérée. Par son habitude d'enregistrer et de juger chaque mot qu'on lui disait, elle avait d'abord ressentit une déception. Pourquoi Karot avait-il déjà baissé les bras? Il n'avait même pas pris assez de temps pour réfléchir. Puis en écoutant la fin de la phrase du jeune homme, le sentiment de surprise l'envahit. Comment-avait-il deviné aussi facilement … ? Et comment … Comment avait-il compris le reste … ? Même les pensées de la jeune fille n'osaient pas formuler la suite. Elle fut partagée entre deux sentiments; se mettre en colère qu'un simple inconnu la mette à nue aussi facilement, ou s'émerveiller. Puis, elle fut prise d'un doute. Et s'il savait lire dans les pensées? Et s'il connaissait tous d'elle? Elle balaya cependant vite fait cette suggestion de peur de paniquer. Et elle se mit à sourire. Mais se sourire là n'était pas identiques à tous les sourires qu'elle avait fait ses dernières années, pour la première fois depuis longtemps, celui-là était authentique.

-Comment as-tu … ?

Une sorte de chaleur envahit son cœur. Et un sentiment de bien-être se propagea dans tout son corps. C'était comme si, enfin, après toutes ses années, quelqu'un la comprenait réellement. De plus, elle commençait vraiment à bien l'aimer Karot. Il n'avait même pas cité le dieu des Enfers, il avait dès le premier coup, comprit, comprit ce que Pluton ressentait, comprit ce qui l'avait guidé depuis petite.
Wahou …
En effet, ce fut le seul mot qui vint en tête. Ce jeune homme était vraiment très fort! Pour avoir deviné cela. Peut-être après tout lisait-il vraiment dans les pensées. Cependant, au lieu de paniquer comme elle avait faillit le faire quelques secondes auparavant elle s'efforça de ne pas trop penser à son enfance et à ses secrets, juste au cas où … Mais elle doutait que Karot puisse lire dans ses pensées. Car sinon, il aurait déjà deviné ce qu'elle avait en tête. Il saurait déjà qu'elle voulait juste jouer avec lui, et se servir de lui. Il serait déjà au courant qu'elle était Hunter. Elle fut de nouveau prise d'un doute. Qu'il sache déjà dans qu'elle clan elle appartenait expliquait peut-être le fait qu'il ne s'était pas méfié d'elle en l'approchant. Ou alors il était trop prétentieux pour se sentir en danger. Pluton essaya de se convaincre que c'était probablement le cas, mais l'homme ne semblait pas du tout être ce genre de personnages qui se prennent pour les plus forts au point d'en être insouciants.
Non, il paraissait assez naturel, et honnête. En fait, Pluton se dit qu'il était peut-être gentil. Mais elle essaya d'effacer cette pensée, car il se pouvait très bien que Karot fut un Rebel.

Elle aurait peut-être dû espérer qu'il n'en fut pas un, mais quelque chose au fond d'elle fit ressortir sa peur et sa méfiance. Depuis toujours, elle se plaignait mentalement qu'elle était incomprise et s'apitoyait sur son sort, mais elle détestait ceux qui essayait de la comprendre. Oui, essayait, car le jeune homme ne comprenait pas. Personne ne pouvait la comprendre. Elle était seule et elle le resterait toujours. C'était comme ça. Elle n'avait pas besoin d'être comprise, non, elle ne le voulait pas. Son visage émerveillé et joyeux passa très vite à une grimace assez agressive, et avant d'en prendre conscience, elle fit un mouvement de recul. C'était une erreur. Comme toujours. Elle n'avait pas réussi à se contrôler. Mais au lieu d'essayer de se rattraper, de sourire et d'inventer une excuse, elle resta à sa place, en position de méfiance. Il ne servait à rien d'essayer de faire comme si ne rien était, car Karot était peut-être télépathe, ou il était un très grand observateur, dans les deux cas, il n'ignorerait pas le mouvement de recul de la jeune fille. C'était trop tard. Elle se leva, et tout en cherchant nerveusement sa montre qu'elle avait jeté dans un buisson, elle regarda du coin de l’œil Karot. Elle avait bien conscience qu'elle se comportait comme une sauvage qui sursaute en voyant quelqu'un l'approcher de trop près, mais son instinct lui dictait qu'il ne fallait pas jouer avec l'homme. Elle sentait qu'il était dangereux. Sinon, comment aurait-il pu deviner son prénom aussi facilement? De plus, Pluton avait depuis le début de la conversation, d'avoir oublié quelque chose. Elle aurait parié qu'il s'agissait d'une chose sur le jeune homme. Elle réfléchis, et les rouages de son cerveaux tournèrent à toutes allures. La migraine s'installa dans sa tête, et on aurait presque pu entendre le sifflement de la machine. Karot, Karot, se répétait-elle intérieurement. Elle le regarda, s'éloigna légèrement de lui tout en lui faisant face, pour montrer ses intentions.
« Oui, je me méfie de toi, et oui, toi aussi méfies toi, car c'est peut-être la guerre, entre nous deux. » aurait-elle voulu dire. Elle le fixa, quand la solution à son problème apparu aussi presque soudainement que le soleil en début de matinée. Il était un Rebel très recherché, elle se souvenait avoir vu son nom sur une affiche, mais elle ne se souvenait plus pourquoi il était important.
Raaah!,se jura-t-elle mentalement, Si j'avais lu plus souvent les affiches qui sont accrochées au QG!
Elle se baissa, et ramassa enfin sa montre caché dans ses brousailles.
Ce n'est pas trop tôt dîtes-donc! J'attendais que tu me sortes de là depuis longtemps, moi!
Pluton la mis discrètement dans sa poche, et se décida à parler.

-Je crois que nous ne devrions pas être ensemble. Comment avez-vous su aussi facilement, pour mon prénom?

Elle avait en effet repris le vouvoiement. Cela mettait une certaine distance entre eux deux. Pluton se jura ensuite, après s'être répété ses paroles mentalement. Elle venait de lui valider que son prénom était bien Pluton. Elle aurait pu dire qu'elle avait menti … Quoique, en y réfléchissant un peu plus, il aurait peut-être deviné qu'elle mentait. La situation était compliquée pour la jeune fille. Elle savait très bien qu'elle aurait dû continuer à jouer le jeu, mais il était trop tard, et elle sentait le danger. Mais elle avait assez peur de la réaction de Karot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Je vous dérange ? [PV : Pluton Lulyss]

Revenir en haut Aller en bas

Je vous dérange ? [PV : Pluton Lulyss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless War :: RPG - LA VILLE. :: Zone naturelle. :: Rives du lac.-