Ouverture du forum ; « Rejoignez nous les p'tits loups on vous mangera pas ! »  .
Divertissement ; « Resultat du concours de la meilleur fiche ici ! »
Actualités ; « Lancement d'une intrigue, venez la commentez ici ! »

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Mer 5 Jan - 18:42

Karot était enfin en bas de son immeuble, cela ne faisait pas longtemps qu'il était parti de celui-ci... Quelques heures tout au plus, mais c'était la première fois qu'il était aussi content de revoir celui-ci. La raison était des plus simples, on pourrait même dire banale quand on jetait juste un petit coup d'œil, et certains médisants diraient peut-être même que c'est stupide... Mais personne ne pouvait comprendre ce que le jeune meneur des Fighters ressentait en ce jour, devant cet immeuble qu'il voyait pourtant tous les jours. Il ne pouvait se plaindre de son studio car, même si il avait été abandonné, c'était Karot qui s'était complètement occupé de la décoration et de l'installation... De ce fait, le studio était beaucoup plus présentable qu'au tout début et c'était tant mieux parce que le jeune homme espérait bien que Fûka accepte de vivre avec lui, après tout cela faisait parti de leurs projets trois années auparavant, et pour le Sorcier cela n'avait aucunement changé. Il était toujours amoureux d'elle et il se devait de rester près d'elle pour la défendre, non pas des ennemis elle était assez forte, quoi qu'il serait toujours là pour elle... Il devait en premier lieu la défendre contre elle-même, contre sa haine et contre Kami malgré tout.

Car même si il l'aimait toujours, Karot devait avouer que la jeune femme avait grandement changé en trois ans... Pas tant physiquement puisque son coma avait arrêté sa croissance jusqu'à deux mois auparavant, et bien qu'elle se déguise pour son travail, elle était la même... Par contre, au niveau du mental... Elle avait changé de manière radicale,ou plutôt elle cachait sa véritable nature tout au fond d'elle même et elle laissait ce sentiment de haine et Kami la guider. Son cœur avait tellement été rongé par la haine que ses yeux s'étaient obscurcis et qu'une aura noire par endroits était autour d'elle... Enfin, avec tout ce qui s'était passé trois ans auparavant, on pouvait comprendre que beaucoup gardent rancœur, la haine ou même deviennent fous. Karot lui-même avait failli sombrer dans une haine profonde mais ses dragons l'avaient remit à sa place illico presto. Maintenant c'était à lui de faire ça pour celle qu'il aimait. Il sentit soudain la présence de la jeune femme, comme on dit quand on parle du loup on en voit la queue... Il s'approcha donc d'elle avec un sourire.


"Voilà, pas trop difficile de t'en sortir ? Comment tu trouves ta nouvelle maison ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Instable Doctors


Messages : 188
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 21
Localisation : Sur EW <3


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Doctors
Race: Mage Bleue (Eau) - Demie Vampire - Porte le démon Kami ancienne Mage Bleue
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Mer 5 Jan - 21:15

    Karot lui sourit et lui répondit :

    - Rejoins-moi chez moi, parce qu'ici... Et j'espère que tout sera bientôt fini. Je t'attends chez moi.

    Il lui glissa un petit bout de papier dans la main, très discrètement et s'éloigna.
    Fûka ne put s'empêcher de ressentir comme une sorte de pincement au coeur en le voyant partir, même si elle savait qu'elle allait le revoir dans quelques minutes, tout au plus...
    Elle avait envie de passer tout son temps avec lui, ils ne s'étaient pas vus depuis tellement longtemps et...


    "Hé, Ho, Fûka... Tu vas pas le revoir si tu restes plantée là."

    La Sorcière d'eau se retourna et aperçut un petit troupeau d'hommes armés avancer dans le couloir en bousculant les élèves. Ceux ci avaient repris leur attitude soumise en baissant la tête et en s'écartant devant eux.
    Elle sentit ses yeux changer de couleur, se fit aussi discrète et aussi rapide qu'un souffle de vent en passant à travers les élèves à l'aide de sa vitesse vampirique.

    Lorsqu'elle sentit à nouveau la caresse du vent et inspira une bonne bouffée d'air frais de l'extérieur, elle en ressentit un vif soulagement. L'odeur saturée de peur et de soumission qui baignait maintenant la Pension la dégoûtait mais l'air que l'on respirait sur l'île, à l'extérieur, était toujours aussi exquis.
    Elle garda sa forme vampirique et décida de courir pour aller chez Karot.
    Elle avait besoin de remettre de l'ordre dans ses pensées.

    En réalité, elle ne pensa pas à grand chose... Juste à son avenir. Chez lui... Ca voulait dire qu'il avait un appartement.... Ils avaient évoqués l'idée de vivre ensemble dans le village de Shiinu, un jour, après avoir parcouru le monde. Mais parcourir le monde en s'amusant en de tels instants lui paraissait inconcevable...
    Par contre, vivre ensemble...

    Elle dénicha enfin l'immeuble (sans trop s'être perdue, pour une fois) et monta à pied les 6 étages, l'ascenseur étant en panne.
    Elle arriva et entra, la porte étant restée ouverte, dans l'appartement de Karot.
    C'était un petit studio, tout simple. Il avait dû être abandonné mais le Sorcier du Feu l'avait aménagé à son idée.


    - Voilà, pas trop difficile de t'en sortir ? Comment tu trouves ta nouvelle maison ?

    Elle sourit et leva la tête vers lui :

    - Pas trop difficile d'éviter les ennuis, avec ma super vitesse vampirique... Tu veux vraiment habiter avec moi ? Enfin, je veux dire... Je ne suis pas toujours capable de me contrôler tu sais...

    Elle baissa la tête et dit en frémissant, ne s'étant toujours pas re-transformé en Mage :


    - Dès que je pense à ce qu'ils ont fait aux autres, à Shiinu, je...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Mer 5 Jan - 22:16

La forme vampirique de Fûka était, comment dire ? Assez impressionnante aux premiers abords il fallait bien l'avouer. Mais cela faisait déjà longtemps que Karot ne se fiait plus à ce qu'il voyait, aux apparences. Même intérieurement, il cherchait toujours en profondeur afin de trouver la véritable nature de son interlocuteur. Il ne portait de jugement sur personnes mais il avait un avis sur à peu près tout. L'avantage de Karot était qu'il était toujours intimement convaincu qu'il y avait du bien dans chaque être vivant, il réussissait d'ailleurs toujours à trouver une part de bonté chez ceux-ci, aussi incroyable que cela puisse paraître. Seul le gouvernement répugnait complètement le jeune Sorcier, pour tout ce qu'ils avaient fait, certes ils étaient juste attirés par l'inconnu et touchés par la folie des grandeurs mais... Cette attirance, cette folie... Elles avaient détruit Shiinu, il fallait donc exterminer le Gouvernement ? Non, mais il fallait à tout prix l'expulser de leur île paradisiaque avant que les tensions n'atteignent leur summum et que... Le sang coule à nouveau des deux côtés et cela était possible et même menaçant. Bref, tout ça pour dire que si des personnes naturellement mauvaises avaient du bon en elle, la jeune Fûka, qui était si gentille auparavant, ne pouvait avoir perdu toute sa bonté. Il s'approcha alors d'elle et l'embrassa comme auparavant, même sous sa forme vampirique.

"Que tu te contrôles ou pas, je t'aimerais toujours et tu vas vivre avec moi. Ne t'en fais pas pour moi. Maintenant racontes-moi mon amour."


Oui, car si Fûka était devenue comme ça il y avait forcément des raisons... Même Kami n'aurait pas pu la pervertir à ce point, par pervertir il fallait bien entendu comprendre que quelque chose avait rempli Fûka de haine et que cela ne pouvait être le seul travail de l'ancienne Mage Bleue. Le choc de la mort de tous ceux qu'ils aimaient respectivement devait sûrement avoir joué un grand rôle dans cette haine... Enfin, on n'était pas sûr qu'ils étaient morts puisque personne n'avait retrouvé les corps ni rien, mais comment savoir si ils étaient vivants alors ? Là était toute la difficulté et c'était aussi ce doute qui attisait la haine, de ne pas savoir si l'on doit faire le deuil ou non... Si on reverra les personnes qui comptaient pour nous. Karot se demandait souvent comment ils vivraient tous si le gouvernement n'avait pas fait une irruption fracassante et destructrice dans leur vie et dans leur Pension. La réponse, il ne la trouvait pas... Sûrement car il était inutile de se poser ce genre de questions puisque c'était impossible, même si ils arrivaient à virer les forces de l'ordre de l'île, ils auraient quand même "perdu" trois longues années... Karot serra Fûka contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Instable Doctors


Messages : 188
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 21
Localisation : Sur EW <3


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Doctors
Race: Mage Bleue (Eau) - Demie Vampire - Porte le démon Kami ancienne Mage Bleue
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Jeu 6 Jan - 22:14

    Krot plongea ses yeux dans ceux de Fûka et la sonda. Profondément. Il semblait rechercher à l'intérieur d'elle, s'il restait comme une trace de celle qu'elle était avant, si tout était vraiment perdu... Fûka sentit son corps se tendre tout entier, dans l'attente du rejet.
    Car elle avait vraiment l'impression de ne plus être la même. Surtout sous cette forme : sa peau encore plus pâle qu'habituellement, ses crocs qui dépassaient légèrement et ses yeux noirs, noirs, noirs... D'un profond et enflammé, je ne sais pas si vous comprenez.

    Mais la réaction du Sorcier fut complètement différente de ce à quoi elle s'attendait. Il l'embrassa, comme avant.
    Comme si elle était toujours Fûka, la Fûka d'avant, celle qui portait des petite robes volantes et blanches, qui rougissaient facilement, qui hésitait. Pas celle farouche et décidée, aux yeux remplis de rage et aux jean tailles basses et débardeurs moulants.
    Il ne fit pas attention à ses crocs ni à ses yeux, non.

    Se faire embrasser sous cette forme, sous laquelle elle ressentait tant de sensations, sous laquelle ses sens étaient parfaitement aiguisés fut... étrange.
    Mais très loin d'être désagréable.


    - Que tu te contrôles ou pas, je t'aimerais toujours et tu vas vivre avec moi. Ne t'en fais pas pour moi. Maintenant racontes-moi mon amour.

    Il la serra contre lui et Fûka se réfugia contre son torse, exactement comme auparavant. Et elle raconta, la voix un peu étouffé tout contre lui.

    - Dans la panique... J'ai... J'ai fui. Je n'ai vu personne, je ne savais pas ce que vous étiez devenus, tous et j'avais tellement... peur... Et mon seul but était d'aller dans la Forêt et là... Un vampire détraqué m'a mordu. Comme il n'en fallait pas plus pour réveiller mes gènes endormis je suis tombé dans un profond coma à cause du venin du vampire et celui qui coulait dans mes veines qui est entré en raisonnance et quand je me suis réveillée, j'étais... ça. Une sorte de demie vampire...

    Elle leva la tête vers Karot. Ses yeux étaient redevenus émeraudes et ses crocs avait disparu. Sa peau avait repris sa couleur habituelle, bien qu'elle reste d'une pâleur de neige.

    - Je n'arrive pas vraiment à la contrôler, elle fonctionne avec la haine... Oh, Karot, je les hais tellement ! Je tout perdu à cause d'eux ! Tout ! Il m'ont volés le chose refuge qui restait ! Il m'ont pris tout ce que j'avais ! J'ai même cru que je ne reverrais plus jamais !

    Elle tremblait contre lui en voulant retenir ses larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Jeu 6 Jan - 23:33

Voir Fûka dans cet état provoquait plusieurs émotions chez Karot... D'un côté, il était heureux de la voir tout court mais cela était quelque chose de parfaitement compréhensible quand on savait que cela faisait trois ans qu'ils étaient loin l'un de l'autre... D'un autre côté, il était attendri par le fait d'avoir l'impression de retrouver l'ancienne Fûka et du coup la nostalgie vint le frapper... Il ressentit tout cela lorsqu'il prit la femme qu'il aimait dans ses bras... Cependant, quand il entendit le discours de celle-ci, ce furent d'autres émotions qui prirent place dans son être tout entier, je suppose que vous savez lesquelles hein... De la culpabilité de ne pas avoir été capable de rester avec elle pour la protéger, ce n'était sûrement pas de sa faute, enfin c'était sans doute ce que lui dirait à peu près tout le monde mais comment ne pas se sentir coupable ? Mais tout cela restait tout de même de la faute du Gouvernement et le jeune Sorcier du Feu ressentait énormément de colère à leur égard. Ce florilège d'émotions ne se ressentait pas même si il était bien présent, Fûka ne devait pas sentir cela, elle avait assez de problèmes comme ça. Il comprenait parfaitement ce qu'elle ressentait, car il ressentait la même chose...

"Désolé... Si j'avais été là... Je comprends ce que tu ressens, mais ne laisses pas cela te contrôler. Je t'aiderai. N'empêche je suis assez étonné de te voir parmi les Rebels, quoi que c'était assez prévisible... Tu es une Spie c'est ça ?"

Depuis que Karot savait cela, depuis très peu de temps en reculant dans le temps dans cette même journée... Pour faire simple, depuis moins d'une heure... Bref, depuis ce moment, il se demandait comment il était possible qu'il n'aie pas été informé qu'il y avait une nouvelle Mage Bleue déjà, et qu'en plus elle avait intégré le rang des Rebels. Si il avait été mit au courant, il se serait tout de suite dit que la personne en question était Fûka vu qu'il savait déjà que son ancêtre, Kami, était la Mage Bleue à l'époque où son ancêtre à lui, Kai, était le Mage rouge. Mais il ,n'en pouvait pas en vouloir à qui que ce soit, après tout, il y avait de plus en plus de nouvelles recrues et on ne pouvait pas l'informer de toutes les nouvelles personnes qui arrivaient, surtout quand ils n'étaient pas des nouveaux Fighters. Bref, maintenant, le plus important était qu'il avait retrouvé la femme qu'il aimait même si elle avait changé en apparence. Comme dit précédemment, la profondeur était tout ce qui intéressait et quand il l'avait embrassé, il avait tout ressenti et les yeux de la jeune femme étaient redevenus émeraudes, ses dents normales et son teint un peu plus naturel bien que pâle. Karot souriait comme d'habitude, il était tellement heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Instable Doctors


Messages : 188
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 21
Localisation : Sur EW <3


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Doctors
Race: Mage Bleue (Eau) - Demie Vampire - Porte le démon Kami ancienne Mage Bleue
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Sam 8 Jan - 18:55

    - Désolé... Si j'avais été là... Je comprends ce que tu ressens, mais ne laisses pas cela te contrôler. Je t'aiderai. N'empêche je suis assez étonné de te voir parmi les Rebels, quoi que c'était assez prévisible... Tu es une Spie c'est ça ?

    Elle leva la tête vers lui et se dégagea quelque peu de ses bras, sur la défensive.
    Ele avait peur d'avoir bien compris.


    - Tu n'as pas à être désolé, ce n'est pas ta faute, mais...

    Elle était perturbée. "Etonné de la voir parmi les Rebels" ? "Ne pas se laisser contrôler" ?
    C'était tout le contraire ! Elle plongea ses yeux dans ceux du Sorcier du Feu et lui dit avec force :


    - Quelqu'un m'a dit la même chose : il ne me voyait pas parmi les Rebels, il me croyait Obsediant ! Pourquoi tout le monde me croit-il faible ? Peut-être qu'avant, c'était le cas. Mais plus maintenant. Il faudrait que vous vous en rendiez compte, tous ! Cette morsure de vampire, l'entraînement intensif de Kami, tout ça m'a forgé pour que je puisse me venger ! Je n'attendrais pas, comme avec mon père, que le simple hasard fasse qu'ils meurent naturellement car il en reviendra toujours plus ! Je veux que cela me contrôle ! Je... Je...

    Elle baissa les yeux, incapable d'en dire plus.
    Si elle continuait, elle savait qu'elle allait dire des choses blessantes et elle n'en avait pas envie. Elle ne voulait pas en plus de tout ça perdre Karot. Elle l'aimait. Et il avait l'air de toujours l'accepter. Elle regrettait déjà cet éclat de colère et se demanda un instant s'il n'avait pas raison : et si elle était contrôlée par sa forme vampirique ? Et par...


    "Non. Je te pousse juste dans la bonne direction."
    "Oui... Excuse moi Kami... Tout ça est juste un peu... perturbant."
    "Je comprend."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Dim 9 Jan - 23:18

Comme il s'y attendait en disant cela, la jeune femme lui dit que ce n'était pas de sa faute et qu'il n'avait pas être désolé.. Cependant, il semblait que les paroles du jeune avaient quelques peu, blessé la jeune demoiselle qu'était Fûka. Elle avait l'air assez en colère aussi mais cela était compréhensible étant donné qu'elle avait mal compris ce qu'il essayait de lui dire. Tout ce qu'elle lui disait, il le savait déjà... Le fait qu'elle soit devenue la Mage Bleue prouvait déjà qu'elle était forte, il ne pensait pas qu'elle était faible bien au contraire mais il y avait des précautions à prendre, même lorsque l'on était fort. Karot prenait lui-même des précautions, il n'était pas plus fort qu'un autre Rebel... Enfin, ce n'était sûrement pas le plus fort en tout cas, mais de toute façon cela n'avait aucune importance. Ils étaient tous alliés et plus ils étaient forts, mieux c'était. Peu importe qui était le plus fort car chacun avait ses qualités au sein de ce très grand groupe antigouvernemental. Le fait était que, Karot comprenait ce que voulait dire la femme qu'il aimait, mais sa réaction prouvait d'ores et déjà qu'elle ne se contrôlait pas à 100%, bien sûr elle ne perdrait peut-être pas le contrôle facilement, mais les risques étaient présents...

"Qui a dit que tu étais faible ? Ce ne sont pas forcément les faibles qui perdent le contrôle. Je suis surpris de te trouver chez les Rebel parce que je n'avais pas entendu parler de toi alors que je suis moi-même un Fighter. Et que tu le veuilles ou non, je ne te laisserai pas te faire contrôler par la haine... Que tu la contrôles, je peux même t'y aider si tu veux, mais sinon, tu devras l'oublier."


Karot lui avait dit tout cela avec sa douceur et son sourire naturel tout en la faisant le regarder dans les yeux. Il savait que c'était dur pour elle et c'était pour cela qu'il se devait de lui venir en aide, et la seule solution était de prendre les choses en mains au plus vite. Il n'allait pas s'occuper d'elle comme si c'était une enfin hein, parce qu'elle ne l'était pas et qu'elle n'en avait pas besoin mais... Un simple soutien constant d'une personne qu'on aimait pouvait parfois donner des résultats vraiment inattendus, dans le bon sens du terme bien évidemment. Et puis, mine de rien, depuis qu'elle avait tout perdu, Kami avait prit un énorme poids dans les décisions de Fûka, elle semblait limite lui donner sa ligne de conduite, sans pour autant vraiment la contrôler mais... Connaissant les points faibles de l'ancienne Sorcière de l'Eau, il était assez facile pour son ancêtre de la manipuler pour faire certaines choses sans que l'"hôte" qu'était Fûka ne s'en rende compte et... Cela était sûrement la pire qui pouvait arriver. Karot aurait pu entrer en contact avec Kami vu qu'il pouvait lire dans les pensées et diverses choses mais... Ce n'était pas encore le bon moment, et le jeune homme n'était pas encore sûr de vouloir le faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Instable Doctors


Messages : 188
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 21
Localisation : Sur EW <3


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Doctors
Race: Mage Bleue (Eau) - Demie Vampire - Porte le démon Kami ancienne Mage Bleue
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Mer 12 Jan - 21:59


    - Qui a dit que tu étais faible ? Ce ne sont pas forcément les faibles qui perdent le contrôle. Je suis surpris de te trouver chez les Rebel parce que je n'avais pas entendu parler de toi alors que je suis moi-même un Fighter. Et que tu le veuilles ou non, je ne te laisserai pas te faire contrôler par la haine... Que tu la contrôles, je peux même t'y aider si tu veux, mais sinon, tu devras l'oublier.

    Fûka sentit quelque chose bouillir à l'intérieur d'elle. Son cerveau se brouilla et ses yeux se fermèrent. Un éclair bleu percuta ses paupière et elle sentit son coeur se soulever. C'est alors que, d'un seul coup, elle se sentit projetée de l'autre côté de la pièce par une force magique qu'elle connaissait bien.

    - Hello Karot ! I'm Kami, the Blue Mage.

    Fûka écarquilla les yeux.

    - Ka... Kami ? Heuu... You're not supposed to be attached to the Old Temple ? And why we talking English ? A bad English, and more.
    - Shit. The fate of translation does'nt work.

    Kami s'approcha quelques instants de Fûka et effleura son médaillon de verre, qui s'illumina. Puis, elle se tourna de nouveau vers Karot.
    Kami était aussi petite et frêle que Fûka. Ses cheveux étaient juste plus courts et son expression plus malicieuse. Elle arborait un sourire conquérant et fripon. On aurait dit une petite fille qui brandissait une fine baguette de bois et qui possédait d'étranges ailes de glace.
    L'Esprit s'approcha de Karot. Bien qu'elle fasse bien deux têtes de moins qui lui, Kami arrivait quand même à regarder le Sorcier de haut, sans que Fûka ne sache comment. Encore une fois, elle admira l'inébranlable assurance de son ancêtre.


    - Ca m'a demandé tellement d'énergie de me téléreporter ici que le sort de traduction que j'avais placé sur Fûka s'est coupé. Je suis anglaise donc mon français et mon japonais comportent quelques oublis, à cause des quelques siècle que j'ai passé enfermée. Désolée !

    Fûka se releva péniblement, curieuse de voir l'échange qui allait suivre.
    Pourquoi Kami s'était-elle téléportée jusqu'ici ? Ca avait dû lui demander un énergie considérable.
    Elle hésitait à s'interposer. A coup sûr, la discussion Karot/Kami allait faire des étincelles.
    Kami contempla Karot quelques instants de haut en bas, comme pour le jauger.


    - Ravie de te rencontrer, Karot. Je n'ai pas beaucoup de temps alors voilà ce que j'ai à te dire : chaque personne a son moteur. Ce qui le pousse à agir. Et le moteur de Fûka est la haine. Et elle désire devenir forte. Alors je ne vois quel autre moyen utiliser pour y parvenir.

    Fûka fit la moue. Elle n'appréciait que moyennement le fait que Kami parle à Karot comme si elle n'était pas dans la pièce. Fûka aurait pu expliquer tout ça elle même, et plus calmement d'ailleurs.
    Mais elle perçut le sourire canaille de son ancêtre et fronça les sourcils. Elle avait bien l'impression que Kami prenait un malin plaisir à défier son petit ami...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Mer 12 Jan - 22:30

Kami était une femme assez impressionnante malgré ses allures frêles et sa petite taille, on ressentait un très grand pouvoir magique en elle mais cela ne faisait aucunement peur au jeune homme. D'une, il n'avait jamais eu peur quand il s'agissait de combattre et de deux, Kami n'était plus qu'un esprit et même si elle devait toujours être forte, cette téléportation lui avait sûrement usé une grande quantité d'énergie. Le fait était que la jeune femme qu'était l'ancêtre de Fûka, parlait anglais tout d'abord ce qui surprit un peu le Fighter même si il connaissait cette langue, Elle se présenta à lui, comme si il ne savait pas qui elle était mais bon... Après tout c'était l'intention qui comptait comme disait le proverbe. Et l'intention de l'ancienne Mage Bleue était sans aucun doute de provoquer le jeune homme qu'était Karot. Elle avait beau être une très puissante sorcière, elle était aussi extrêmement naïve, elle qui connaissait plutôt bien le jeune homme étant un peu comme l'ancien Mage Rouge et ayant été observé par celle-ci tous les moments où ils étaient en contact, à moins que ce ne fut qu'un test pour voir comment il allait réagir, mais c'était tout de même bel et bien naïf...

"Yo Kami, enchanté. Comment ça fait de revoir le monde ? Tu ne vois vraiment pas quel autre moyen ? As-tu déjà connu le désir de protéger quelqu'un que l'on aime ? Tu as vu la force que cela donnait grâce à Kai, mon ancêtre et... Tu sais très bien que la haine n'amène nul part ailleurs que sur le chemin de l'auto-destruction. Et puis, penses-tu vraiment être en mesure de faire naître la haine indéfiniment ? Entre la haine et l'amour, qui gagnera ?"

Karot avait dit cela avec un sourire tout en regardant Kami au début, puis Fûka quand il parla d'amour. Il sourit à la femme qu'il aimait, il la regarda comme lorsqu'il n'y avait pas eu tous ces problèmes. Mais par politesse, il se devait de regarder dans les yeux la personne à qui il parlait, il savait bien qu'il n'avait pour l'instant rien à craindre de Kami même si elle prenait très mal tout ce qu'il venait de lui dire. Dur d'être un simple esprit, voilà ce que Karot se disait quand il parlait et regardait Kami, elle aurait aisément pu le détruire si elle avait eu tout son pouvoir quoi que... Tout dépendait encore une fois de la situation et les circonstances du combat comptaient également énormément. Mais là n'était pas la question car il n'y allait pas avoir de combats physique de toute façon. Peut-être que cela arriverait mais ce serait plus un combat mental, celui qui plierait en premier et le jeune savait que ce serait Kami pour aujourd'hui car elle ne pouvait pas rester longtemps... Mais celle qu'il fallait vraiment convaincre n'était pas l'ancienne Mage Bleue, Kami mais la nouvelle, Fûka Hirakawa, la femme pour laquelle le jeune homme éprouvait un amour hors-du-commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Instable Doctors


Messages : 188
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 21
Localisation : Sur EW <3


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Doctors
Race: Mage Bleue (Eau) - Demie Vampire - Porte le démon Kami ancienne Mage Bleue
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Ven 14 Jan - 21:02

    - Yo Kami, enchanté.

    Kami sourit en plissant les yeux et en découvrant de malicieuses fossettes. Sa tête pencha un peu sur le côté, curieuse de voir ce qui allait suivre.
    Fûka songea alors que ce corps frêle et mignon avait mis au monde des enfants... Elle écarquilla les yeux. Kami n'était pas ce qu'elle semblait être, ce n'était pas possible. Son apparence cachait quelque chose, et Fûka n'était pas sûre de vouloir le découvrir.


    - Comment ça fait de revoir le monde ? ironisa Karot.

    Puis il reprit sérieusement :

    - Tu ne vois vraiment pas quel autre moyen ? As-tu déjà connu le désir de protéger quelqu'un que l'on aime ? Tu as vu la force que cela donnait grâce à Kai, mon ancêtre et... Tu sais très bien que la haine n'amène nul part ailleurs que sur le chemin de l'auto-destruction. Et puis, penses-tu vraiment être en mesure de faire naître la haine indéfiniment ? Entre la haine et l'amour, qui gagnera ?

    Karot avait tourné la tête vers elle en cet instant et Fûka sentit son coeur se gonfler. Mais pas de haine. Non, vraiment pas. C'était même tout le contraire. Ca faisait mal, ça faisait tourner la tête et ça serrait abominablement le coeur. Mais ça avait un goût de sucre absolument merveilleux, ça donnait envie de chanter et d'enfouir son visage entre ses main. C'était chaud. C'était doux.
    C'était l'amour profond et indescriptible qu'elle ressentait à l'égard de Karot.
    Et c'était tellement... Bon... Agréable...

    Kami partit d'un grand rire cristallin et malicieux. Elle rit ainsi pendant plusieurs secondes et quand elle s'arrêta enfin, elle essuya une larme qui perlait à son oeil.


    - C'est vrai. Tu as raison. "La haine ne mène nul part ailleurs que sur le chemin de l'autodestruction".

    Kami avait dit ça sur un juste et sans égal. Un ton irréversible et irrévocable.
    Fûka était perdue. Elle s'avança et jeta d'un ton accusateur :


    - Ca veut dire que tu...

    Mais l'Esprit n'en avait fini. Elle coupa Fûka d'un geste de la main et la jeune fille, en un réflexe conditionné par des mois d'entraînement intensif, obéi sans même réfléchir une seconde. Ce n'est qu'après qu'elle se posa des questions sur ce geste qui était devenu normale entre elles.

    - Mais avant d'entrer sur le "chemin de l'autodestruction" (elle hoqueta encore de rire), il y la phase de "destruction". Voilà comment je vois les choses : pour se battre, tout l'amour du monde ne suffit pas. Il y aura toujours le blocage fatal : "non, je ne dois pas mourir, je veux rester auprès de lui/elle !". Tendis qu'avec la haine... C'est plus "je tue tout le monde car ils m'ont fait du mal !". Et dans une situation comme celle de Shiinu, je choisis sans hésiter la haine. Et puis... Tu ne laisseras pas Fûka se faire du mal, non ? J'y avais pensé.

    Elle disparut pour réapparaître à côté de Fûka qui sursauta et dit en caressant la tête de celle ci :

    - Et puis, n'oublie pas que c'est ma descendante. Tu crois sérieusement que je la laisserais se faire du mal ? Mais je dois admettre que tu parles bien, Karot Ryuu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Lun 17 Jan - 23:44

Karot put voir le sourire de Kami et il souriait aussi comme si ils étaient un peu de vieux amis animés par une grande rivalité ou un conflit, qui n'était autre que le devenir de Fûka... L'une voulait l'amener sur la voie de la destruction en la contrôlant à l'insu de celle-ci, et l'autre voulait qu'elle trouve un autre moyen de faire passer cette énorme frustration amenée par ce qu'il s'était passé quelques années auparavant pour tous les anciens pensionnaires de Shiinu... Le rire de l'ancienne Mage Bleue n'étonna même pas Karot, il s'y attendait un peu pour tout dire car elle devait sûrement trouver tout cela ridicule, tout comme il trouvait le point de vue de celle-ci absurde. Ce qui était un peu plus étonnant, c'était que Kami n'en avait rien à faire que Fûka soit là, elle avoua sans aucuns soucis qu'elle emmenait bel et bien sa jeune descendante sur le chemin de l'autodestruction, elle était vraiment confiante... Et charismatique aussi, à un point presque effrayant mais bref, elle donna son explication quant au chemin de l'autodestruction... Son explication était très bien argumentée mais elle n'expliquait pas et ne pardonnait en aucuns cas l'engagement sur cette voie si destructrice, certes pour les gens mais aussi pour la personne qui y entrait.

"Tu penses vraiment ce que tu dis ? L'amour empêche de faire n'importe quoi.. Tuer n'est pas une vengeance véritable, qu'y gagne-t-on réellement ? À part à la fin notre propre destruction. Tu dis que tu ne laisserais rien arriver à Fûka mais... Vu que tu n'as pas réussi à te protéger de toi-même, comment pourrais-tu la protéger Kami ?"

Un autre point sensible, il était possible que Karot en aie en effet toucher un mais bon, il fallait bien être clair et puis... Il ne voulait pas laisser Fûka aux mains de cette femme qui, comme il lui avait si justement dit, n'avait pas réussit à se préserver de sa propre destruction, comment le savait-il ? Avez-vous oublié que le jeune homme avait un ancêtre qui avait très bien connu la jeune femme en la présence de l'ancien Mage Rouge, Kai ? Et il ne l'avait pas côtoyé des années mais il avait bien vu qu'elle était dominée par sa haine et son esprit de vengeance, et il en avait vu les conséquences sur la vie de celle-ci. Karot s'approcha alors avec un sourire qui, comme d'habitude, donnait confiance et montrait son affection, il ne voulait pas menacer l'esprit ni rien de cela, il voulait juste voir sa petite amie et pouvoir lui parler presque comme si son ancêtre n'était pas présente dans la pièce. Ce n'était aucunement une provocation mais, Fûka était dans la pièce depuis tout à l'heure et celle-ci devait s'écraser sous les ordres de Kami, chose que le jeune Fighter n'appréciait pas trop mais bon, il s'occuperait de ce détail un peu plus tard. Pour le moment, cela n'avait que peu d'importance, il se mit à la hauteur de sa petite amie et la regarda droit dans les yeux avec un sourire.

"Ça va mon amour ? Tu sais, c'est à toi de choisir ta voie mais.. Choisis-la par toi-même, ne laisses pas Kami te contrôler. Je t'aime tant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Instable Doctors


Messages : 188
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 21
Localisation : Sur EW <3


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Doctors
Race: Mage Bleue (Eau) - Demie Vampire - Porte le démon Kami ancienne Mage Bleue
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Mer 19 Jan - 21:52

    - Tu penses vraiment ce que tu dis ? L'amour empêche de faire n'importe quoi.. Tuer n'est pas une vengeance véritable, qu'y gagne-t-on réellement ? À part à la fin notre propre destruction. Tu dis que tu ne laisserais rien arriver à Fûka mais... Vu que tu n'as pas réussi à te protéger de toi-même, comment pourrais-tu la protéger Kami ?

    Kami tiqua. Ses yeux se voilèrent soudainement de rage et Fûka sentit son poing se serrer sur ses cheveux. Mais l'Esprit reprit rapidement contenance. Karot s'approcha de la sorcière d'eau et lui demanda avec attention :

    - Ça va mon amour ? Tu sais, c'est à toi de choisir ta voie mais.. Choisis-la par toi-même, ne laisses pas Kami te contrôler. Je t'aime tant.

    Fûka se sentait un peu dépassée par les évènements mais elle savait ce qu'elle avait à dire et à faire. Ni Karot, ni Kami n'avaient raison dans cette histoire. Mais ce n'était pas encore le moment d'expliquer son point de vue. Tout ça attendrait encore. Pour l'instant, elle avait juste envie d'un peu de paix et de tranquillité, dans les bras de son petit ami. Aussi, elle se contenta de lui répondre :

    - Oui, ne t'inquiètes pas, tout va bien... Moi aussi je t'aime, rajouta-elle en souriant.

    Fûka avait regretté, alors qu'elle n'était pas sûre qu'il soit vivant, de ne pas le lui avoir plus souvent déclaré.
    Kami retrouva son sourire pétillant et répondit à Karot avec suffisance :


    - Que tu es sot. "A very beautiful and very talented idiot but an idiot nonetheless."

    Elle s'avança dans la pièce et dit d'un ton hautain et sûre de soi :

    - J'ai connu l'amour, j'ai eu une vie tranquille qui me plaisait en parcourant le monde selon mes envies, j'ai eu une magnifique demeure à Kyoto, des enfants qui j'aimèrent réellement et profondément. Alors, me protéger de moi même ? J'ai lutté pour avoir tout ça, Karot Ryuu. Jusqu'à mon dernier soupir. Et quand, enfin, j'ai succombé à la noirceur de mon âme, ce fut pour continuer à vivre à travers mes descendants pour les protéger. Alors, je n'ai aucune leçon à recevoir de toi.

    On sentait la rage à travers sa voix mais son visage demeurait celui d'une malicieuse enfant. Mais l'effort que le sort qu'elle utilisait pour rester sur place commençait à faiblir, tout comme son énergie, et Fûka sentit le médaillon de verre trembler sur sa poitrine. D'ailleurs, elle remarqua que la silhouette de Kami présentait d'étranges signes de transparence.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Mar 1 Fév - 19:21

Comme il l'avait deviné en disant cela, Kami eut une réaction très proche de la haine mais elle réussit très vite à la contenir, elle ne voulait sûrement pas perdre la face en montrant sa haine car cela prouverait que le jeune Karot avait eu raison quand il lui avait dit cela, et elle ne l'acceptait sûrement pas. Fûka lui dit que tout allait bien mais le jeune garçon sentait qu'elle n'avait pas l'air de trop apprécier la situation, après tout... Deux personnes étaient en train de parler de son avenir alors que c'était à elle de choisir, mais bon. Ce que dit ensuite Kami au jeune Sorcier du Feu fit grandement sourire celui-ci, l'air hautain de celle-ci accentua encore plus l'envie de sourire du jeune homme. Elle avait raison sur un certain point, il n'avait pas à lui donner de leçons car elle avait déjà beaucoup plus d'expérience que lui, mais le fait était que... Ah, elle commençait à disparaître alors il fallait que Karot parle au plus vite, il voulait lui dire ce qu'il avait à lui dire le plus vite possible. Qui savait quand elle reviendrait.

"Tu vas disparaître... Kami, tu as raison, je n'ai pas de leçons à te donner. Tu connais tes propres fautes, ou plutôt tes choix, et même si tu désirais rester auprès de tes descendants, le fait est que... Tu n'as pas réussit à trouver un autre moyen que la haine pour faire cela. Kai est toujours en moi mais il n'agit pas de la même façon que toi, sa volonté a été transféré différemment, tu ne peux pas comprendre cela... Sur ce, peut-être devrions-nous nous dire au revoir ? Je te salue humblement et malgré tout cela, tu as tout mon respect."

Comment pourrait-on ne pas avoir de respect pour l'une des personnes les plus puissantes de tout le temps chez les magiciens ? Même si elle avait basculé du côté obscur, elle méritait énormément de respect pour tout ce qu'elle avait fait avant cela. Elle avait d'ores et déjà accompli de grandes choses lorsqu'elle avait le choix capital quand à son alignement. La voir dans cet état de transparence était assez significatif de la force d'antan qu'elle n'avait plus... Elle n'était plus qu'une image, une âme vivant dans le corps de sa descendante... Si elle n'avait pas été détruite par sa propre haine, elle aurait eu le choix, comme l'avait eu l'ancêtre de Karot... D'être un ange ou de tout simplement rester telle la conscience de ses descendants. Mais ce qui était fait et personne ne pouvait changer le passé, et d'après ce que Karot pouvait constater, elle ne regrettait rien de ce qu'elle avait fait et dans le fond... C'était ça qui comptait le plus, qu'elle se sente sereine et qu'elle aie pu faire sa vie sans aucuns regrets.

[Désolé du temps de réponse.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Instable Doctors


Messages : 188
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 21
Localisation : Sur EW <3


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Doctors
Race: Mage Bleue (Eau) - Demie Vampire - Porte le démon Kami ancienne Mage Bleue
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Dim 6 Fév - 20:43

    - Tu vas disparaître...

    Kami ne broncha pas. Il avait raison.
    Fûka sentait son énergie fondre rapidement et elle tremblait, ses bras frêles s'appuyant en tremblant sur le sol. C'était donc ça... Kami utilisait l'esprit et l'énergie de Fûka, avec lesquels elle entretenait une connexion particulière, pour se matérialiser dans l'appartement. Et plus elle maintiendrait le sort, plus Fûka s'affaiblirait. C'était dangereux et, surtout, la Sorcière d'Eau aurait aimé qu'on lui demande son avis avant la lancer un truc pareil. Elle avait encore un rapport à faire et puis, la journée était à peine entamée qu'elle n'était déjà plus capable de tenir sur ses jambes. Si une telle situation était arrivée en territoire ennemi, elle n'aurait pas donné cher de sa peau. Elle sentit ses yeux se noircir et, pour la première fois, elle fut en colère contre son ancêtre.


    - Kami, tu as raison, je n'ai pas de leçons à te donner. Tu connais tes propres fautes, ou plutôt tes choix, et même si tu désirais rester auprès de tes descendants, le fait est que... Tu n'as pas réussit à trouver un autre moyen que la haine pour faire cela. Kai est toujours en moi mais il n'agit pas de la même façon que toi, sa volonté a été transféré différemment, tu ne peux pas comprendre cela... Sur ce, peut-être devrions-nous nous dire au revoir ? Je te salue humblement et malgré tout cela, tu as tout mon respect.

    Kami rit encore une fois, mais brièvement. Elle sentait Fûka de plus en plus faible et que deviendrait-elle si sa descendante tombait dans le coma ? Non merci. Elle décida qu'il était temps de tirer sa révérence.

    - Tu n'as rien compris, Karot Ryuu. Ce n'est pas la haine qui m'a permis de me retrouver dans mes descendants. Juste un simple sort de magie noire, que Kaï aussi connait. Oui, désolée, mais même Kaï le Mage du Feu maîtrisait quelques rudiments de magie noire (tout Mage se doit d'en connaître, soit-dit-en-passant). La Haine, si tu veux savoir, m'a juste permis de réaliser mon but... Celui de...

    Elle hésita et se ravisa, en un sourire quelque peu sadique :

    - Et puis non. Il est trop tôt pour le lever le masque.

    Elle prit du bout de ses fins doigts blanc les pants de sa robe, s'inclina en une révérence malicieuse d'un autre temps et dit en disparaissant :

    - Au revoir, Karot Ryuu ! C'était très intéressant de discuter avec toi.

    Son rire cristallin raisonna encore longtemps dans la pièce alors que sa silhouette s'évanouissait doucement dans l'atmosphère.
    L'ambiance parut soudain moins lourde et l'énergie intense qui avait régné tout le long de la rencontre disparut soudainement pour rafraichir la pièce d'un courant d'air frais.
    Fûak sentit la médaillon de verre cesser de bourdonner contre sa poitrine et elle réunit ses dernière forces pour le glisser à l'intérieur de sa poche, cessant de ce fait le contact mental avec Kami. Elle ne voulait pas lui parler maintenant.
    La sorcière d'eau ferma les yeux quelques instants puis inspira et expira pendant plusieurs longues minutes. Elle murmura :


    - Je suis vraiment désolée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Lun 7 Fév - 16:25

Kai maîtrisait aussi quelques préceptes de la Magie Noire ? Cela, Karot était au courant depuis longtemps, son père lui avait dit dès sa jeunesse d'ailleurs... Presque tous les grands mages devaient passer pendant une période plus ou moins grande par la magie noire, ne serait-ce que pour être capable de se protéger de celle-ci par la suite. Bien entendu, Karot n'échappait pas à la règle, il était presque au niveau de Mage et avait déjà eu la première partie de sa période ténébreuse, la deuxième arriverait sûrement bientôt d'ailleurs... Mais cela était nécessaire après tout. Le véritable but de Kami... Voilà qui était intéressant mais, il semblait qu'il était un peu trop pour qu'elle le révèle et, bizarrement, le jeune Rebel était du même avis que celle-ci. De toute façon, il était mieux qu'elle disparaisse vite, elle prenait trop d'énergie à Fûka après tout. Karot dit donc au revoir à Kami en baissant légèrement la tête en signe de respect et attendit que celle-ci disparaisse. Quand ce fut le cas, la nouvelle Mage Bleue semblait avoir du mal à respirer mais réussit à murmurer au bout de quelques minutes qu'elle était désolé, Karot la prit alors dans ses bras en souriant.

"Tu n'as pas à t'excuser Fû-chan, c'est moi qui devrait m'excuser d'avoir été absent aussi longtemps... Tu devrais te reposer, je peux faire ton rapport à ta place si tu veux."

Karot la regarda droit dans les yeux, il ne voulait pas qu'elle se fatigue inutilement encore plus qu'elle ne l'était déjà. Il ne voulait pas dire que faire un rapport à Suki n'était pas important mais, la personne qui lui faisait importait peu du moment qu'elle avait confiance en celle-ci, et... Le leader des Fighters n'avait pas l'impression de se tromper en disant qu'elle avait tout de même une certaine confiance en lui... Après tout, ils avaient été plus ou moins amis dans le passé... Mais là n'était pas la question, de toute façon... La petite amie de Karot était libre de faire ses choix comme toujours, Il n'était pas du genre à forcer qui que ce soit à faire quoi que ce soit de toute façon... Il acceptait les choix de ceux qu'il aimait, même lorsqu'il ne les comprenait pas. Bizarre ? C'était la façon d'être du jeune garçon, et vu que Fûka Hirakawa était la personne qu'il aimait le plus dans ce monde, il était prêt à accepter toutes ses décisions, du moment qu'elle ne tombait pas dans les ténèbres de la magie noire, ou du moins qu'elle ne s'y perdait pas définitivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Instable Doctors


Messages : 188
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 21
Localisation : Sur EW <3


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Doctors
Race: Mage Bleue (Eau) - Demie Vampire - Porte le démon Kami ancienne Mage Bleue
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Lun 7 Fév - 22:12

    - Tu n'as pas à t'excuser Fû-chan, c'est moi qui devrait m'excuser d'avoir été absent aussi longtemps...

    Fûka secoua la tête en tremblant, péniblement. Ce n'était pas sa faute... Il n'avait pas à dire ça.
    Il lui avait tellement manqué. Encore une fois, tout se précipitait autour d'eux, ils ne pouvaient pas se poser, discuter de tout et de rien, s'enlacer tendrement ou juste profiter de la présence apaisante l'un de l'autre. Il avait fallu que Kami y mette son grain de sel et Fûka, en cet instant, sentit une grande exaspération poindre sans son coeur. Le plus étrange, c'était que ce sentiment grandissant était dirigé vers son ancêtre.


    La Sorcière d'eau décida qu'il n'était pas vraiment le moment de se lancer dans une analyse de ses sentiments car Karot proposa :

    - Tu devrais te reposer, je peux faire ton rapport à ta place si tu veux.

    Elle écarquilla les yeux et s'exclama :

    - N... Non !

    Elle attrapa de ses doigts tremblotants la manche de Karot et murmura en levant les yeux vers lui :

    - S'il te plait... Reste ici. Ca fait... tellement... longtemps.

    Elle lâcha sa manche et laissa sa main tomber sur le sol. Elle avait un peu honte de sa conduite et de son état de faiblesse extrême mais tout ce qu'elle voulait pour le moment, c'était profiter de la présence de Karot. Il lui avait tellement manqué ! Pas une seconde, elle n'avait pas cessé de penser à lui. Et maintenant, elle découvrait qu'il était vivant. Elle était si heureuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Mar 8 Fév - 9:51

Elle voulait qu'il reste avec elle ? Eh bien, à dire vrai c'était un réel plaisir pour lui qu'elle lui dise cela. Elle faisait passer leur relation avant leur travail, d'un côté on pouvait dire que c'était normal mais, ce n'était pas le cas de tout le monde... Surtout que leur travail était très important pour la restauration de l'ancien Shiinu, sans le gouvernement. Mais ils en étaient encore assez loin pour le moment, il fallait qu'ils réussissent à taper un grand coup pour détruire une bonne partie des installations de l'Etat. Car tuer des gens n'était aucunement nécessaire du point de vue du jeune homme, ce serait se mettre au même niveaux que ces sauvages des Forces de l'Ordre, qui étaient censés représenter la justice et tout ça... Tu parles ! Il suffisait de regarder comme ils avaient volé Shiinu aux Shiinuens... Mais il fallait bien avouer qu'ils étaient forts... Enfin que leurs installations étaient très puissantes, le mieux était donc de les détruire et le reste se ferait ensuite tout seul mais pour cela... Il fallait une grosse organisation.

"Avec plaisir mon amour, tu m'as énormément manqué."

Karot prit la main de Fûka qui était tombé au sol, elle était vraiment fatiguée et cela se voyait. Karot se demandait dans quel état il se retrouverait si Kai se matérialisait en utilisant sa force vitale, puisqu'il n'avait pas d'autres choix. Il serait sûrement très fatigué aussi, surtout après avoir rempli une mission d'une haute importance, bien que les missions de Fûka et Karot étaient assez différentes dans la forme... Elles avaient le même objectif, libérer Shiinu et réussir à renverser le Gouvernement... Mais il était inutile de repartir dans tout cela pour le moment, il était avec la femme qu'il aimait le plus au monde alors, le mieux était encore d'en profiter non ? Il se leva en compagnie de Fûka et la fit s'allonger sur ce qui était avant le lit de Karot mais qui devenait désormais leur lit. Il lui sourit alors en la regardant tendrement, elle était toujours aussi magnifique, elle n'avait presque pas changé, hormis le nouveau style qu'elle avait adopté et son comportement déguisé de Spies.

"Reposes-toi un peu, je reste avec toi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Instable Doctors


Messages : 188
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 21
Localisation : Sur EW <3


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Doctors
Race: Mage Bleue (Eau) - Demie Vampire - Porte le démon Kami ancienne Mage Bleue
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Mer 9 Fév - 15:55

    - Avec plaisir mon amour, tu m'as énormément manqué.

    Fûka sourit et sentit ses yeux se fermer. Elle sentit les bras de Karot qui la soulevèrent et son corps s'enfonça dans le matelas confortable sur lequel elle devina qu'il l'avait posé. Elle soupira de soulagement en sentant ses muscles noués se détendre au contact des draps.

    - Reposes-toi un peu, je reste avec toi.

    Et même si elle voulait profiter de chaque minute avec Karot, et qu'elle ne voulait pas encore paraître faible et qu'elle avait un rapport à Suki à faire, elle ne put résister et tomba rapidement dans les bras de Morphée. Ses paupières devinrent lourdes, ses yeux verts émeraudes se fermèrent doucement et elle s'endormit paisiblement, blottie sur le côté, tournée vers le Sorcier du Feu.

    Ses muscles faciaux se détendirent et son sourire habituelle, timide, doux et paisible apparut sur son visage.

    Kami, à l'intérieur du Temple, dans la Forêt, bouillonnait. Mais Fûka s'en moquait, elle était déjà en train de rêver.

    Elle était dans un grand champ d'iris. Jamais elle n'avait vu autant d'iris bleus dans un même endroit. Elle sentait leurs pétales effleurer ses jambes nus et c'est alors qu'elle se rendit compte qu'elle n'était vêtue que de sa blouse de scientifique par dessus son maillot de bain deux pièces. Elle entendait les fleurs murmurer quelque chose mais elle n'arrivait pas à saisir quoi. C'est alors qu'elle remarqua un point brillant, au loin, par delà cette mer d'iris. Elle plissa les yeux et courut vers cette lumière aveuglante.
    Elle finit par arriver soudainement sur une plage de sable blanc. Derrière elle, les fleurs murmuraient toujours quelque chose d'indéfinissable, un brin menaçant. Mais Fûka n'en avait cure. Elle contemplait la chose qui produisait cette lumière qu'elle avait suivie.
    Un miroir.
    Son miroir.
    Le petit miroir sur sa table de chevet à Shiinu, celui qu'Arimi lui avait offert. Un simple rond de verre, aux contours argentés et, sur le fin manche délicatement orné de motifs de roses, était incrusté une petite turquoise. C'était un cadeau précieux qu'elle n'avait pu récupérer en s'enfuyant de Shiinu, et qui avait dû tomber aux mains du Gouvernement.
    C'est en pensant à Shiinu qu'elle arriva enfin à saisir les murmures des iris.
    "Egoïste, Egoïste, Egoïste, tu n'as pas pensé une seconde à Shiinu depuis le début de ton rêve"
    "C'est faux, je..."
    "Egoïste, Egoïste, Egoïste, tu préfères rester près de ton petit ami alors que tu as un rapport à faire"
    "Non, je vais..."
    "Egoïste, Egoïste... EGOÏSTE !"

    C'est alors que surgit des fleurs un loup énorme, de trois fois sa taille, aux poils bleutés et aux yeux enragés, d'un rouge tranchant.
    Fûka se tourna vers la mer, et plongea pour échapper aux monstres, sûre de lui tenir tête dans son Element.
    Sauf qu'elle n'arrivait pas à respirer.
    Elle se noyait.
    Comment pouvait-elle se noyer dans l'eau ? La sensation d'asphyxie d'accentua.

    Et Fûka ouvrit les yeux.


    - Non !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Jeu 10 Fév - 19:47

Fûka s'endormit très vite une fois que Karot l'eut posé sur le lit, pour être encore plus précis, ce fut quasiment instantané... Il fallait dire qu'avec tout ce qu'il s'était passé aujourd'hui, que ce soit au niveau physique, moral, la journée avait été difficile pour elle... Cela était incontestable, même la joie de retrouver la personne aimée après plusieurs années pouvait s'avérer assez... Fatigante ? Eh bien, c'était une émotion forte après tout. Le jeune homme était vraiment heureux d'avoir retrouver à la femme qu'il aimait et il se sentait plus en forme que jamais. Il se demandait ce qu'il se passerait si ils devaient encore une fois être séparés... Même un mois ou deux ? Leur relation y résisterait sûrement car ils s'aimaient vraiment après tout mais... La haine que Fûka avait en elle et qu'elle n'était pas vraiment capable de complètement maîtriser... Ne prendrait-elle pas le pas sur les souvenirs qu'elle avait de Karot ? Il ne doutait pas de son amour ni rien, juste que l'influence de Kami était vraiment mauvaise en définitive.

Hmm... Et puis, il y avait autre chose... Même si ils vivaient ensemble, n'était-ce pas dangereux ? Non pas parce qu'ils n'avaient jamais vécu ensemble auparavant mais... Le visage du leader des Fighters était plutôt connu et si on la voyait en sa compagnie... Cela ne compromettrai pas la couverture de la jeune demoiselle ? Quoi qu'elle était assez forte pour trouver une excuse, genre qu'elle le surveillait et tout ça mais bon... Il valait peut-être mieux faire attention à ce qu'ils feraient désormais, enfin... Il disait cela mais, il savait bien qu'il ne serait peut-être pas capable de tenir cet engagement lorsqu'il serait avec elle, donc autant ne pas le prendre. Karot était en train de penser à tout cela lorsque la jeune femme cria tout en se réveillant. Il passa une main dans les cheveux de sa bien-aimée et la regarda en souriant, il l'embrassa un court instant avant de la regarder à nouveau droit dans les yeux. Elle semblait quelque peu... Comment dire cela ? Effrayée peut-être ? C'était sûrement le bon terme.


"Cauchemar ? Ne t'inquiètes pas, je suis là."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Instable Doctors


Messages : 188
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 21
Localisation : Sur EW <3


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Doctors
Race: Mage Bleue (Eau) - Demie Vampire - Porte le démon Kami ancienne Mage Bleue
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Mer 16 Fév - 20:57

    Fûka reprit peu à peu ses esprit. Elle sentit la main familière de Karot caresser ses cheveux et elle calma ses tremblements. La Sorcière d'Eau frissonna en repensant à son cauchemar. Comment pourrait-elle se noyer ? Quelle sensation horrible. Jamais ça ne pourrait lui arriver, jamais. Oui, l'Eau était sienne. Il fallait qu'elle se calme. Ces démons qui la hantait depuis quelques temps étaient horribles, certes, mais complètement irréels. Jamais une chose pareil ne pourrait arriver. Oui.

    Karot l'embrassa tendrement et Fûka reprit ses esprit. Ses frayeurs continueraient, elle en était certaine, mais elle ne devait pas y penser.


    - Cauchemar ? Ne t'inquiètes pas, je suis là.

    Fûka sourit et se redressa sur le lit, s'asseyant en tailleur. Elle envoya valser ses chaussures que Karot n'avait pas enlevées quand il l'avait déposée sur le matelas et elle dit en posant sa tête sur l'épaule du sorcier du Feu :

    - Oui, je sais.

    Elle ferma les yeux et profita de cette aura si chaleureuse et apaisante qui lui avait tant manquée. La Sorcière d'Eau sentit son pouvoir bouillonner dans ses veines, comme à chaque fois qu'elle se retrouvait près de l'Elément opposé au sien.
    Un silence régna quelques instants dans la pièce, que Fûka interrompit en murmurant :


    - Karot ?...

    Elle attendit quelques instants, cherchant ses mots, pour demander :

    - Je ne comprends pas très bien exactement, quelque chose me tracasse...

    Elle s'interrompit, soucieuse de ne pas créer de débats inutiles et vains comme l'avait fait son ancêtre. Fûka voulait juste essayer de comprendre ce qui était de mieux pour elle. Dès qu'elle pensait au Gouvernement qui gérait maintenant l'île, son coeur s'emplissait de haine et elle se retrouvait dotée d'une force incomparable... Pourquoi ne pouvait-elle pas utiliser cette nouvelle puissance pour sauver le havre de paix et les amis qu'elle aimait ? Se sacrifier pour eux n'était pas grave. Vraiment pas grave. Elle était pête à mourir sans hésiter pour les gens qu'elle aimait.
    Elle résuma cet état d'esprit en quelques mots :


    - Si la haine me permet de vaincre le Gouvernement et de vous protéger, toi et les autres, pourquoi devrais-je m'en passer ?


    Elle baissa les yeux et dit avec tristesse, car elle savait qu'elle se détruisait à petit feu :

    - M'épargner la santé serait égoïste, si me l'abimer permet de sauver Shiinu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Lun 7 Mar - 22:14

La première chose que Karot avait pu remarqué était le fait que Fûka semblait certes être terrifiée par ce qu'il venait de se passer mais il semblait en même temps que ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait... Depuis quand faisait-elle des cauchemar ? Il n'en avait absolument aucune idée. En tout cas cela l'inquiétait plutôt beaucoup, il n'aimait pas trop le fait qu'elle fasse des cauchemar, surtout si c'était habituel car cela signifiait qu'elle n'était pas en paix avec elle-même... Du moins pas complètement, remarque, la haine n'amenait jamais la paix intérieure... Enfin, là n'était pas la question principale à dire vrai car, il sembla que Fûka réussit assez vite a oublié ce rêve, si il était vraiment possible d'oublier ce genre de rêve qu'il supposait qu'elle fait d'ailleurs... Mais bref, elle venait là de soulever un problème assez important dans le sens où celui-ci pouvait prendre l'apparence d'un dilemme, limite cornélien d'ailleurs... Il était vrai que Karot était plus ou moins dans le même état d'esprit pour la partie où il préférait sauver ses amis et tout le reste que se sauver lui-même mais... Avec la haine, ça changeait beaucoup de choses.

"Le fait est que te sacrifier pour sauver Shiinu est respectable mais... Tous les gens qui t'aiment souffriront de te voir partir et... Ton nom ne sera inscrit dans l'Histoire que comme une Mage Noire qui a tué tout le monde, même les gens qui t'aimaient seront peut-être effrayés par toi. Et je ne survivrai pas à ta mort alors, je préfère que nous luttions tous ensemble."

Il regarda sa petite amie avec un petit sourire, il savait bien ce qu'elle ressentait et plus que quiconque sûrement, il pouvait même comprendre cela mais... Cela n'empêchait qu'en tant que petit ami, personne l'aimant le plus au monde et toutes les choses qui faisaient que Fûka était pour Karot inestimable au niveau affectif au moral... Comme il l'avait déjà dit, il ne survivrait pas sans elle et cela était quelque chose d'assuré, si il avait réussit à tenir ces dernières années, c'était uniquement grâce à l'espoir mais... Si il avait été sûr de sa mort, il ne serait sûrement plus là pour réfléchir à quoi que ce soit, où en tout cas il ne serait pas dans la même situation qu'aujourd'hui. Il la regarda alors profondément dans les yeux sachant plus ou moins ce qui devait se passer dans son cerveau et se demanda ce qu'il pouvait faire pour elle... A part être toujours là pour elle, la soutenir, l'empêcher de faire des bêtises et toujours l'aimer sincèrement il ne voyait rien d'autre. C'était le plus important non ? Pour finir, il décida tout simplement d'embrasser la femme qu'il aimait plus que tout depuis tant d'années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Instable Doctors


Messages : 188
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 21
Localisation : Sur EW <3


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Doctors
Race: Mage Bleue (Eau) - Demie Vampire - Porte le démon Kami ancienne Mage Bleue
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Jeu 10 Mar - 22:20

    - Le fait est que te sacrifier pour sauver Shiinu est respectable

    Fûka regardait Karot, ses yeux émeraudes grands ouverts, d'un air indéchiffrable, attendant le "mais" inévitable qui allait suivre.

    - ...mais... Tous les gens qui t'aiment souffriront de te voir partir et... Ton nom ne sera inscrit dans l'Histoire que comme une Mage Noire qui a tué tout le monde, même les gens qui t'aimaient seront peut-être effrayés par toi. Et je ne survivrai pas à ta mort alors, je préfère que nous luttions tous ensemble.

    Fûka hocha la tête d'un air impénétrable, plongée de ses pensées. Elle s'enfonça pleinement dans les doux coussins du lit et décida que peut lui importait d'être considérée comme une Mage Noire. Tout ce qu'elle faisait, elle l'assumait. Et...
    Karot disait qu'il ne survivrait pas à sa mort mais... Mais non. Il devrait vivre, pour elle. De toute façon, elle ne voulait pas qu'il meurt, fusse pour la rejoindre dans l'au-delà ou tout ce qu'il pouvait y avoir après la mort.
    Ce genre de tragédies, c'était juste bon pour Shakespeare.
    La Sorcière d'eau décida de remettre le débat à plus tard.


    Note à moi même, pensa-t-elle, dire à Karot que si je meurs, lui dire qu'il devra vivre pour nous deux...

    Elle songea alors à son égoïsme. Car elle savait que elle, si Karot mourait, elle n'y survivrait pas non plus. Mais elle décida que ça ne comptait pas. C'était complètement différent.
    "En quoi ?" demanda une petite voix insidieuse dans son esprit.
    "En... En.. tout !" répondit-elle en faisant faisant taire sa conscience.

    Voilà qu'elle se parlait toute seule, maintenant. Décidément, elle allait vraiment devoir faire attention si elle ne voulait pas finir comme ces dégénérés d'Insane !

    C'est alors que Karot l'embrassa, comme pour mettre fin aux conflits qui obscurcissaient leurs retrouvailles. Le contact des lèvres du Sorcier sur les siennes... Cette chaleur... Le tourbillon de froideur intensément chaud qui les enveloppaient... Tout ça lui avait tellement manqué. Elle passa ses bras autour du cou du Sorcier et prolongea leur étreinte. Lorsque le baiser prit fin, elle se blottit comme à son habitude dans les bras de Karot avant de rechercher à nouveau le chemin des lèvres de son petit-ami...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Jeu 10 Mar - 22:47

Fûka ne répondit pas à Karot lorsqu'il lui expliqua pourquoi elle ne devait pas se sacrifier pour sauver Shiinu... Il aurait pu mal le prendre mais, il estimait qu'il n'y avait pas besoin de mots pour répondre à ce qu'il venait de dire. En tout cas, il n'avait pas besoin que sa petite amie lui réponde pour qu'il comprenne ce qu'elle ressentait. Il savait déjà tout ce qu'elle pouvait penser, car il l'avait souvent pensé dans l'autre sens. Si jamais il mourait, il voulait qu'elle vive heureuse pour elle et pour lui aussi mais... Le dire d'un sens était facile, mais s'imaginer le cas contraire était pour Karot à la limite de l'impossible. Et, il se disait que cela devait sûrement aussi être le cas pour Fûka étant donné qu'elle l'aimait aussi... Tout cela était donc très compliqué et, le mieux était sûrement de faire en sorte que le plus de monde survive pour que personne n'aie à subir ce dilemme. Vivre pour deux, qui était le plus difficile des choix, ou rejoindre l'être aimé ce qui était plus simple mais... Comment dire cela ? Peut-être un peu plus lâche. Surtout que si tous ceux qui se souvenaient de la personne morte mouraient, les souvenirs disparaîtraient aussi et elle mourait à tout jamais...

Après leur baiser, il n'y eut pas beaucoup de temps avant qu'un autre surgisse, ils ne s'étaient pas vus depuis tellement longtemps... Tellement de choses avaient changé dans le monde ce qui avait influé sur leur caractère. Fûka était devenue une Mage Noire très puissante, Karot un Sorcier du Feu très puissant aussi bien qu'il n'avait pas abandonné ses idéaux pour cela. Il utilisait encore l'appellation sorcier mais sa puissance magique était au moins au niveau des Mages. Il était même en passe de devenir plus puissant que son ancêtre Kai, ce qui était beaucoup pour un Sorcier du Feu comme lui. Enfin, pour le moment, ce qui comptait le plus pour le leader des Fighters, c'était son étreinte amoureuse avec la femme qu'il aimait depuis tant d'années même si le gouvernement les avait séparé. D'ailleurs, il se souvenait encore de la dernière fois où il l'avait vu, durant le voyage à Londres... Tout s'était passé pour le mieux mais leur retour avait été... Il valait mieux ne pas y penser. Quand le baiser prit fin, Karot serra Fûka fort contre lui et la regarda en souriant comme toujours.

"Tu veux faire quelque chose de particulier maintenant que tu es reposée ? Nous pouvons peut-être sortir, ou tout simplement rester comme cela tous les deux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Instable Doctors


Messages : 188
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 21
Localisation : Sur EW <3


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Doctors
Race: Mage Bleue (Eau) - Demie Vampire - Porte le démon Kami ancienne Mage Bleue
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Lun 21 Mar - 10:38

(Rp fait en étroite collaboration avec Ami à 23h36 du soir, excuse le donc x) )

    Comment expliquer ce que Fûka ressentait en cet instant ?
    C’était tellement… intense.
    Les bras de Karot lui avaient tellement manqués… Leur étreinte amoureuse dura longtemps, mais fut brève à la fois, comme s’ils savaient que tout cela était encore trop beau, qu’il restait encore trop d’injustices dehors pour qu’ils puissent profiter l’un de l’autre…
    Mais même si Fûka savait cela, elle souhaitait encore profiter, juste quelques instants, du moment qui lui était offert avec Karot. Et elle voulait que cet instant dure encore et encore, qu’ils puissent rien qu’une fois oublier les dangers qui les guettaient pour ne penser qu’à eux.
    Quand leur baiser passionné prit fin, le Sorcier du feu la serra fort contre lui et la regarda en souriant, comme toujours, de ce sourire débordant d’amour et de confiance, si chaleureux et si tendre. Un pareil sourire s’épanouit sur les lèvres de Fûka, d’abord timidement, puis son expression retrouva, l’espace d’un instant, celle qu’elle était autrefois.
    Cela faisait tellement longtemps qu’elle ne s’était pas laissé ainsi aller, pensa-t-elle en fermant les yeux. Elle se sentait encore quelque peu faible et ses jambes restaient endolories, mais de toute façon, elle était si bien, blottie dans les bras du Sorcier.
    C’est alors qu’il demanda :




    - Tu veux faire quelque chose de particulier maintenant que tu es reposée ? Nous pouvons peut-être sortir, ou tout simplement rester comme cela, tout les deux.

    Fûka rouvrit les yeux et répondit, tout en posant sa tête contre la poitrine de Karot :

    - Je ne sais pas… Tu as quelque chose d’important à faire ? J’aime rester comme ça, tout les deux, avant que la réalité ne nous rattrape. C’est si…

    Elle ne trouvait pas le mot pour décrire son sentiment. C’était un mélange de bonheur et d’anxiété à l’idée qu’à un moment, il allait lui falloir quitter ce lit, cet appartement et ressortir, redevenir forte et réendosser son rôle de chef des Doctors. Et c’était ce mélange de bonheur procuré par l’instant présent et cette peur du futur qu’elle n’arrivait pas à expliquer.
    C’est alors qu’elle trouva le mot qui convenait :


    - …fragile.

    Oui, ce genre d’instants, c’était le genre de moment éphémères et fugaces, de ceux dont il fallait profiter jusqu’à la dernière seconde, au risque de le regretter…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Leader des Fighters
Mage Dragon


Messages : 173
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 22
Localisation : Partout


« Identité »
Clan, Sous clan: Rebels, Fighters
Race: Sorcier du Feu
Plus:

MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ] Dim 3 Avr - 21:04

Cette étreinte que Karot partageait avec Fûka... Cela faisait bien longtemps qu'il voulait faire cela. Cela lui rappelait le passé et il avait recherché celle-ci durant trois ans, elle était sûrement la seule qui pouvait lui faire ressentir cela bien qu'il n'aie essayé avec aucune autre. La preuve qu'il avait raison était tout simplement qu'il n'avait jamais ressenti le besoin de côtoyer une autre femme que Fûka malgré les trois ans qui les avaient séparé, le pire c'était qu'il n'était pas sûr du fait qu'elle morte ou vivante durant ces trois longues années mais... Au moins maintenant il était avec elle et il pouvait la prendre dans ses bras, en plus de cela il avait toujours la même sensation avec elle... C'était la seule qui était capable de calmer ses flammes comme elle le faisait sans même le vouloir, elle l'apaisait sans rien faire. C'était sûrement ça la plus grande preuve de leur amour, leur complémentarité que ce soit dans leurs éléments ou dans leurs caractères.

Le seul point noir de toute cette histoire malgré leurs retrouvailles, leur amour et tout le reste... C'était sans aucun doute la situation dans laquelle se trouvait Shiinu depuis ces trois années et qui perdurait encore jusqu'à ce jour, personne ne pourrait vivre tranquille tant que le Gouvernement sévirait. Il en était de la responsabilité des Rebels de tout arranger mais ce n'était pas aussi facile que ça, et puis ils étaient encore en infériorité militaire si il ne se trompait pas, et ce malgré leurs pouvoirs... De ce fait, ils savaient tout deux que cette étreinte, malgré sa longueur ne serait toujours que trop brève par rapport à ce qu'elle pourrait être si la situation était différente. Ils devaient faire avec pour le moment mais Karot n'appréciait pas cela, il voulait rester avec elle le plus possible mais il ne pouvait pas... Il devrait bientôt reprendre son rôle de chef des Fighters et, même si il ne changeait pas de caractère, c'était différent.

Mais pour le moment, Karot n'avait rien de plus important que cet instant avec Fûka au programme et, même si c'était le cas... Il n'aurait pas laissé la femme qu'il aimait alors qu'elle voulait qu'il reste auprès d'elle et qu'il le voulait aussi. Il ne pouvait pas et il ne le voulait pas. Karot regarda la jeune femme droit dans les yeux, lui aimait ces moments avec elle, juste comme ça même si... Comme elle le disait si bien, ils étaient si fragiles et la preuve cette fois en était la première qu'ils avaient séparé, trois années avant cette même discussion qui se déroulait en ce moment. Tout allait pour le mieux sur le chemin du retour d'Angleterre, ils étaient amoureux comme ils l'étaient aujourd'hui mais tout le monde était heureux et... Lorsqu'ils étaient rentrés... Tout avait changé, le Gouvernement les avaient attaqué et avaient changé leur vie jusqu'à aujourd'hui. Karot les détestait pour cela et pour les innombrables morts qu'ils avaient causé.

"Non rien d'important. Restons ici et profitons de cet instant un maximum. Je t'aime Fûka. Tout est certes très fragile, nous souffrons tous, tout cela est vrai mais... N'oublies pas que je ne veux pas que tu sombres dans les ténèbres pour nous sauver, ne deviens pas comme ceux du Gouvernement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ]

Revenir en haut Aller en bas

À la maison.. Enfin [ PV : Fûka Hirakawa ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Endless War :: RPG - LA VILLE. :: Quartier commercial. :: Immeubles. :: Etage 6 :: Studio abandonné n°1 -{Occupé par Karot Ryuu & Fûka Hirakawa-